Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire & Patrimoine Bleurvillois - Page 4

  • Bourmont (52) : à la découverte de l'église Saint-Joseph

  • Villers-lès-Nancy (54) : Conférence sur Marie-Antoinette, une mère face à la révolution

  • Bleurville (88) : les potimarrons font le mur

  • Bleurville (88) : l'abbaye bénédictine a fermé ses portes

  • Mgr Berthet, président du conseil national pour l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme

    Mgr Didier Berthet, évêque de Saint-Dié depuis juin 2016, a été élu par ses pairs à la tête du conseil national pour l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme.

    « C’est un grand honneur que mes frères évêques m’ont réservé en me confiant cette mission qui réunit deux services de l’épiscopat français : l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme. Une partie de la mission de l’évêque se déroule aussi à l’extérieur de son diocèse pour porter la parole de Dieu ».

    Depuis son engagement, il a toujours cultivé des liens avec les autres communautés chrétiennes.

    « La question de l’unité des chrétiens est essentielle dans le monde actuel. Nous travaillons à de nouveaux échanges avec la communauté orthodoxe et à des rencontres œcuméniques fortes avec elle et les protestants. Cela participe à la continuité de l’église universelle. Quant aux relations avec le judaïsme, elles sont aussi très importantes. N’oublions pas que nous sommes très liés depuis l’origine. Nous ne sommes pas face à face car nous venons du judaïsme. La mission au sein du conseil intègre des contacts fraternels, un dialogue théologique et des représentations ».

  • Décès de l'abbé Jean-Louis Jacquot, curé de Saint-Nicolas-de-Port et recteur de la basilique

    M. l'abbé Jacquot lors de la traditionnelle procession de Saint Nicolas, décembre 2016 [cl. ©H&PB].

    Monsieur l'abbé Jean-Louis Jacquot, curé de la paroisse Saint Nicolas en Lorraine et recteur de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port (54) a rejoint la Maison du Père ce samedi 30 septembre 2017 en la fête de Saint Jérôme.

    Il fut un grand promoteur de la dévotion à saint Nicolas, un grand Lorrain et un ardent artisan du rapprochement entre l'Eglise latine et l'Eglise byzantine, à l'image de son saint bien aimé, Nicolas de Myre.

    Ses obsèques religieuses seront célébrées jeudi 5 octobre à 14h30 en la basilique de Saint-Nicolas-de-Port.

    RIP+

  • Nancy : hommage à Jean-Pierre Coffe au marché central

    La Ville de Nancy vient de baptiser récemment la halle principale du marché centrale de la cité ducale "Cour Jean-Pierre Coffe".

    L'animateur de télévision et critique gastronomique Jean-Pierre Coffe (1938-2016) était originaire de Lunéville et sa mère d'origine vosgienne. Très jeune, il découvrit le monde du maraîchage et fut initié à la cuisine régionale par ses grands-parents lorrains.

    Attaché à Nancy et à son marché central, il fut le grand pourfendeur devant l'Eternel de la "malbouffe" et un authentique promoteur des produits de qualité. C'était aussi un amoureux du véritable cochon traditionnel !

    Désormais, l'allée principale du marché nancéien rappelera le souvenir de ce truculent défenseur de la gastronomie française.

  • Simon Sallet revient à Neufchâteau ! Autour du monument funéraire d'un officier ducal

    Le Comité d'Histoire Régionale, le Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain et les Amis du livre et du patrimoine de Neufchâteau vous proposent de venir découvrir les statues du monument funéraire de Simon Sallet, commerçant originaire de Neufchâteau puis soutien fidèle du duc Charles IV, récompensé de son service par son anoblissement en 1659 et la charge de trésorier général... Habituellement conservés dans les réserves du musée, ces deux statues seront présentées exceptionnellement à Neufchâteau.

    Conférences et intermèdes musicaux sur les grandes orgues :

    15H15 – Accueil à l'église Saint-Nicolas de Neufchâteau (88), place Saint-Nicolas

    15H30 – Pratiques funéraires à l'époque de Simon Sallet, par Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine au palais des ducs de Lorraine - Musée Lorrain

    16H00 – Les dernières années et la succession de Simon Sallet, par Marie-Françoise Michel, agrégée d'histoire, association Saône lorraine

    16h30 – Le couvent des Capucins de Neufchâteau, par Pascal Joudrier, membre de l'Académie de Stanislas, président des Amis du livre et du patrimoine de Neufchâteau

    16h45 – Visite de l'église Saint-Nicolas et présentation des fragments du monument funéraire

    Jean Corroy ponctuera ces interventions par des intermèdes musicaux sur les grandes orgues offertes par Simon Sallet.

    > Entrée libre.
    > Inscription recommandée auprès du Comité d'Histoire Régionale : 03 87 31 81 45 | chr@grandest.fr

  • Isches (88) : les nouveaux propriétaires du château récompensés

  • Le Grand Almanach de la Lorraine 2018

    Daniel Bontemps, en amoureux de la Lorraine, de son histoire et de ses traditions, nous propose son Grand Almanach pour l'année 2018. Le lecteur retrouvera, jour après jour, le passé de notre région, ses trésors patrimoniaux, ses légendes, des anecdotes en nombre, mais aussi des recettes de notre Lorraine et des informations pratiques sur les marchés ou les musées à visiter dans nos départements lorrains, des conseils de jardinage, des pages jeux...

    Ce Grand Almanach sera votre compagnon au quotidien : il vous apportera culture et divertissement tout au long de l'année !

     

    ‡ Le Grand Almanach de la Lorraine 2018, Daniel Bontemps, La Geste éditions, 2017, ill. (9,90 €).

  • Domremy (88) : pèlerinage à Sainte Jeanne d'Arc

    Dimanche 1er octobre aura lieu le pèlerinage traditionnel à Domremy sous l'égide de la maison de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X de Nancy, en l'honneur de Sainte Jeanne d'Arc.

    Programme :

    9h30 : départ de la basilique du Bois-Chenu puis pique-nique
    15h50 : arrivée à la basilique Sainte-Jeanne d'Arc
    16h00 : messe solennelle (rite extraordinaire de l'Eglise catholique)

  • Philippe Séguin, le remords de la droite

    Pourquoi la personnalité et le destin inachevé de Philippe Séguin continuent-ils de fasciner, comme si sa disparition brutale en 2010 avait laissé un vide durable dans la vie politique nationale ? Le petit Français venu de Tunisie, orphelin de guerre, délaissa vite ses tous premiers engagements à gauche pour rallier le général de Gaulle.

    Député des Vosges à 35 ans, maire hyperactif d'Epinal pendant 14 ans, ministre remuant des Affaires sociales sous la cohabitation Mitterrand-Chirac, président hors norme de l'Assemblée nationale, enfin candidat sacrifié à la mairie de Paris, son indépendance d'esprit et de comportement le laissa toujours en marge de son parti, le RPR, et de la politique traditionnelle, dont il réprouvait les compromis trop faciles. En 1992, conduisant la bataille contre le traité de Maastricht, il fut l'homme capable de dire non.

    Aujourd'hui, il fait figure de visionnaire, qu'il s'agisse de l'Europe devenue purement économique et financière, des effets néfastes de la mondialisation, de la dégénérescence du gaullisme et du mouvement qui le portait, ou encore de l'absence d'un grand projet collectif conduit par un Etat fort. Le destin de cet homme tempétueux, exigeant, solitaire s'identifie à la crise de la démocratie française, dont il avait compris très tôt les ressorts profonds.

    Même s'il eut peu de relations avec les hommes politiques vosgiens, il n'en demeure pas moins que Séguin marqua durablement le département et sa ville chef-lieu qu'il contribua grandement à moderniser.

     

    ‡ Philippe Séguin. Le remords de la droite, Arnaud Teyssier, éditions Perrin, 2017, 405 p. (24 €).

  • Baltus le Lorrain

    Dans cet ouvrage édité initialement en 1926, René Bazin s'en prend aux "hussards noirs de la République". Baltus le Lorrain est l'histoire de trois frères - le prêtre, le cultivateur et l'instituteur - dont la pauvre épouse de ce dernier est devenue folle à force d'espérer le retour du fils disparu durant la Grande Guerre. C'est le drame poignant de ces Lorrains enrôlés de force dans les armées prussiennes - que l'on nomma les "Malgré nous". Mais c'est surtout le récit dramatique de la lutte contre la tentative de laïcisation de l'école dans l'ancienne Lorraine annexée ; dans ces territoires revenus à la France grâce à la victoire de 1918, la population est restée foncièrement attachée à la fois au catholicisme et à la France. Ce roman nous conte le rôle joué par Jacques Baltus, l'instituteur, dans cette levée de bouclier qui fit reculer le gouvernement.

    Dans ce roman historique plein de finesse, René Bazin évoque la fermeté des catholiques lorrains qui leur assurera le maintien du statut concordataire, où République et Eglise peuvent cohabiter en bonne intelligence.

     

    ‡ Baltus le Lorrain, René Bazin, Edilys, 2016, 248 p. (19 €).

  • Originaux et cartulaires dans la Lorraine médiévale (XIIe-XVIe siècles)

    Entourés des attentions des médiévistes, les cartulaires sont devenus un objet d'histoire. Ces recueils, résultant de la compilation d'actes par une institution ou une personne juridique, entretiennent des relations complexes avec les originaux, sources directes ou indirectes mises en œuvre par les cartularistes.

    Qu'il s'agisse de la sélection des matériaux ou du transfert d'informations du modèle à la cible, le travail accompli est affaire de choix, divers et multiples, dont il faut retrouver les logiques pour espérer comprendre les objectifs des hommes qui ont commandité et réalisé ces manuscrits.

    Même soumis à des contingences matérielles, les copistes conservent une certaine marge de manœuvre dans le traitement de leur documentation. Ils trient, classent ou reclassent les documents qu'ils accueillent et enfin transcrivent les actes en adoptant certains principes.

    Ce recueil d'études a pour but de renouveler la confrontation originaux-cartulaires, à travers l'analyse d'un recueil et de son chartrier ou grâce à l'exploration d'une question liée à la transcription, à travers plusieurs cartulaires.

    La question est ici approchée dans le cadre de la Lorraine médiévale, principalement constituée des diocèses de Metz, Toul et Verdun - et occasionnellement étendue à l'ancienne Lotharingie. La chronologie est délibérément large, donnant toute leur place aux expériences de la fin du Moyen Âge. A défaut d'aborder systématiquement le phénomène de la mise en cartulaire, les pièces réunies dans cet ouvrage voudraient en enrichir les données et questionnements.

     

    † Originaux et cartulaires dans la Lorraine médiévale (XIIe-XVIe siècles), Jean-Baptiste Renault (dir.), éditions Brepols, 2017, 245 p. (75 €).

  • Epinal (88) : L'aviation dans les Vosges s'expose aux Archives départementales

    Une exposition à découvrir aux Archives départementales des Vosges à Epinal sur l'histoire de l'aviation dans le département : "De l'air ! De l'air ! L'aviation dans les Vosges", du 15 septembre 2017 au 16 mars 2018.

     

    ‡ Plus d'infos sur www.archives.vosges.fr

  • L'histoire de la Lorraine et des Lorrains sur RCF Lorraine Nancy

    RCF Lorraine Nancy, la radio chrétienne lorraine propose plusieurs rendez-vous avec l'histoire du diocèse de Nancy et Toul mais aussi l'histoire de la Lorraine et l'histoire des chrétiens.

    Les émissions "Lorrains dans l'Histoire", le jeudi à 18h30 et "Chrétiens d'hier et d'aujourd'hui" le dimanche à 10h00 sont animées par des historiens lorrains passionnés : Catherine Guyon et Stefano Simiz, enseignants et chercheurs à l'Université de Lorraine, Etienne Martin, collaborateur du Pays lorrain, et Jean-Claude L'Huillier, érudit lorrain spécialiste de la vie religieuse dans nos anciens duchés et collaborateur de La Nouvelle revue lorraine.

    On peut écouter RCF Lorraine à Nancy sur 93.7 !

     

    ‡ Site de RCF Lorraine Nancy : https://rcf.fr/  

    ‡ Plus d'infos sur Facebook : https://www.facebook.com/RCF54/

  • L'histoire tragique et véridique du Sieur Simon de Calvy (1715-1747)

    Marie-France de Palacio, dans cet époustouflant roman historique, nous conte la courte vie de Jacques Xavier Simon de Calvy, un jeune militaire bourguignon attaché aux gardes du corps de Stanislas. Individu sans scrupules et amoral, séducteur de filles de bonnes familles et bigame. Mais surtout victime d'un père mesquin et sournois...

    Formidable roman remarquablement bien ficelé rédigé à partir de sources archivistiques inédites, il restitue la chronologie des faits de cette saga familiale et dépeint magnifiquement de beaux portraits psychologiques des différents acteurs de cette affaire au dénouement inattendu qui a pour cadre principal la Lorraine de cette première moitié du XVIIIe siècle.

    Cette tragédie fondée sur des faits réels, doublée d'une intrigue judiciaro-policière, est relatée pour la première fois. Elle vous tiendra en haleine jusqu'à sa dernière page !

     

    ‡ Entre Bourgogne, Lorraine et Languedoc. L'histoire tragique et véridique du Sieur Simon de Calvy (1715-1747), Marie-France de Palacio, éditions de la Fenestrelle, 2017, 257 p. (20 €).

  • Bleurville (88) : clôture de la 43ème saison à l'abbaye Saint-Maur

  • Messe du 9ème Centenaire de l'abbaye de Morimond

  • Francheville (54) : restauration de l'oratoire de la Vierge à l'Enfant

    L'oratoire de la Vierge à l'Enfant de la rue de la Terrière à Francheville (Mthe-et-Melle, canton du Nord-Toulois) a été restauré cet été par la commune et avec le soutien de l'association nationale Connaissance & sauvegarde des oratoires.

    Cet oratoire de bord de la route a été construit en 1958 à l'initiative de l'abbé Bougeois, curé de Francheville et Avrainville de 1953 à 1960. La construction fut réalisée par Alexandre Chrétien, de Tremblécourt. L'oratoire fut béni en 1959 par l'abbé Bougeois à l'issue d'une procession aux flambeaux.

    Félicitations à l'équipe municipale pour son engagement en faveur du patrimoine chrétien du village.

  • Ludres (54) : expo' "Les femmes dans la Grande Guerre et les villages de la frontière"

  • Nancy (54) : "La Rébellion" à l'affiche du ciné-club de la paroisse Notre-Dame de Lourdes

  • Bleurville (88) : des américains en quête de leurs origines

  • La Grande Affaire : les évêques de France face à l'Unigenitus

    Cette étude invite à une relecture de la grande querelle qui a bouleversé l’Église de France dans la première moitié du XVIIIe siècle : le jansénisme.

    Emboîtant le pas au professeur René Taveneaux (†), "le" spécialiste du jansénisme en Lorraine et en France, cette contribution se propose de guider le lecteur dans les inextricables débats qui ont agité le clergé et la monarchie lors de la réception de la constitution Unigenitus du pape Clément XI. Elle aborde également les conséquences pastorales de ce texte dans les diocèses - y compris lorrains, qui connaissent l'influence de la France - et dans les ouvrages forgés par les curies épiscopales, des bréviaires aux missels en passant par les catéchismes.

    Un ouvrage pour approfondir une question religieuse aux multiples facettes qui divisa les catholiques français des XVIIe et XVIIIe siècles.

     

    ‡ La Grande Affaire. Les évêques de France face à l'Unigenitus, Olivier Andurand, PUR, 2017, 398 p. (26 €).

  • Un parfum de fleur d'oranger

    A ceux qu'il rencontre sur sa route depuis son Italie natale, le tailleur de pierre Valturno Palazzi aime à dire qu'il veut, de ses mains, « créer du beau et du bon dans ce monde ». La Lorraine sera sa terre d'élection. La belle Malou, libre et convoitée depuis l'assassinat mystérieux de son mari, sera sa dame de coeur. Lui, l'exilé, fonde avec elle une nouvelle famille. Il fait aussi le vœu de lancer une entreprise de taille de pierre et de construction. De l'amour, de l'ambition, des rêves humanistes, Valturno en a tant ! Mais, en ces temps troublés, on n'apprécie guère la réussite d'un étranger.

    Et, tandis que l'assassinat trouve peu à peu sa résolution, surgit dans la vie de Valturno un petit Victor, dix ans, qui ravivera le souvenir brûlant d'une femme tant aimée, là-bas, « vers son Sud », une femme au doux parfum de fleur d'oranger...

    De 1883 à 1945, un roman de passion et de transmission, ancré dans l'Histoire. Histoire également de ces hommes venus d'ailleurs qui ont bâti des bribes de notre histoire lorraine...

     

    ‡ Un parfum de fleur d'oranger, Gilles Laporte, Presses de la Cité, 2017, 444 p. (19,50 €).

  • Recueil d'anecdotes historiques de Lorraine

    Jean-Marie Cuny annonce la couleur dès la première de couverture : "Je n'aime de l'histoire que les anecdotes". Reprenant la fameuse citation de Prosper Mérimée, notre lotharingiste fait partager à son lecteur l'histoire de la Lorraine à travers plus de 250 anecdotes authentiques glanées au fil de ses lectures et de découvertes dans les archives, ainsi que des bons mots historiques prononcés par d'illustres Lorrains.

    Notre auteur, en fin connaisseur de l'histoire de la Lorraine, revisite l'histoire des anciens duchés de Charlemagne au 250ème anniversaire de l'annexion de la Lorraine par la France.

    Un bon moment de détente tout en se cultivant... et en cultivant également notre amour pour la riche et originale histoire de la Lorraine !

     

    ‡ Recueil d'anecdotes historiques de Lorraine, Jean-Marie Cuny, éditions du Sapin d'Or, 2017, 161 p., ill. (29,50 €).

  • Jeunes Lorrains, rejoignez les Europa Scouts nancéiens !

  • Les Petits-Thons (88) : le calvaire restauré et béni

    Le calvaire situé à proximité de l'ancien couvent des Cordeliers des Petits-Thons, entre Monthureux-sur-Saône et Châtillon-sur-Saône, vient de faire l'objet d'une restauration de qualité.

    Edifié en 1546, il a fait l'objet d'une transformation au tournant des XVIIIe-XIXe siècles.

    Il a été béni récemment par le curé de la paroisse à l'issue de la messe dominicale.

  • Bleurville (88) : mandolines et guitares en guise de clôture de la saison à l'abbaye Saint-Maur

    Douces mélodies et rythmes hispaniques ont habité l'abbatiale bénédictine le temps d'un concert donné par l'Ensemble de mandolines & guitares Claude Gellée.

    L'ancienne abbatiale romane clôturait sa 43ème saison avec un concert donné par l'Ensemble de mandolines & guitares Claude Gellée de Jarville-la-Malgrange.

    Marie-Laure Privet-Makovic, chef d'orchestre et guitariste, a dirigé ses dix-sept instrumentistes d'une main de maître : ses trois groupes d'instruments – mandolines, mandoles et guitares ainsi que le contre-bassiste – ont donné le meilleur d'eux-mêmes en interprétant plusieurs pièces alliant à la fois des sonorités classiques, orientales, hispaniques et sud-américaines.

    Le répertoire interprété cette année par cette formation instrumentale de qualité est centré sur des pièces composées par des Québécois. Nos musiciens, venus des quatre départements lorrains, partagent leur passion avec une formation allemande de Karlsruhe avec laquelle ils sont jumelés.

    « C'est par l'entremise de Marie-Thérèse Luc-Chanel, artiste peintre spinalienne et membre des Amis de Saint-Maur, que nous avons pu accueillir cette exceptionnelle formation musicale » rappela le président des Amis de Saint-Maur. « Marie-Thérèse, a t-il ajouté, est tombée amoureuse de Saint-Maur en venant exposer ses toiles durant l'été 2016 et elle a souhaité faire partager ce coup de cœur à ses amis de l'ensemble Claude Gellée ». Et c'est tout le public de mélomanes qui a aussi grandement apprécié cette belle prestation qui vient clore la saison à l'abbaye qui fut particulièrement riche.

    L'abbaye Saint-Maur ouvrira encore ses portes le 17 septembre, de 14h à 18h, pour les Journées européennes du patrimoine.