Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

église catholique

  • Nancy : le programme du Centenaire de l'Armistice 1918

  • N'oubliez pas le Denier de l'Eglise !

  • La Croisade du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525

    Entre l'Alsace et la Lorraine, une rancune pluriséculaire est née des ravages de l'expédition du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525. Il y avait de quoi !

    En mai 1525, le duc Antoine apprend que des bandes de paysans alsaciens révoltés s'nfiltrent sur son territoire, tentant de soulever les pays lorrains. Il lance alors une croisade contre eux, qui fait près de 30 000 morts en six jours. Le sang coule littéralement à flots dans les villes de Saverne, Scherwiller et Lupstein. L'expédition du duc de Lorraine a été racontée peu après les faits par son historien officiel, Nicolas Volcyr de Sérouville, qui accompagna l'armée. Tel un reporter de guerre, il décrit avec précision les événements de cette "guerre des paysans" et les horreurs dont il a été témoin. Tel un propagandiste aussi, il maudit copieusement les hérétiques.

    Ce texte, écrit en vieux français teinté de latin, est ici traduit pour la première fois en français moderne devenant ainsi accessible à tous les amateurs d'histoire lorraine et alsacienne. Puisse ce livre, qui rappelle des heures douloureuses de notre histoire, souder la réconciliation entre les Lorrains et les Alsaciens !

     

    ‡ La Croisade du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525, Nicolas Volcyr de Sérouville, Alain-Julien Surdel (prés.), La Nuée Bleue éditions, 2018, 256 p., ill., 22 €.

  • Un moine en otage

    Le 21 mai 2015, Jacques Mourad, moine et prêtre syriaque originaire d’Alep, est enlevé par Daech. Il restera cinq mois aux mains de ses ravisseurs.

    Son récit magnifique nous fait découvrir la vie des chrétiens d’Orient, le conflit en Syrie, la réalité de Daech, mais aussi la manière dont nous, occidentaux, pouvons œuvrer pour la paix, ici et maintenant.

    Le récit poignant d’un homme pour qui la foi, l’espérance et l’amour seront toujours les plus forts. A lire absolument afin de comprendre le drame vécu par nos frères chrétiens d'Orient.

     

    ‡ Un moine en otage. Le combat pour la paix d'un prisonnier des djihadistes, Jacques Mourad (avec Amaury Guillem), éditions Emmanuel, 2018, 2019 p., ill., 17,90 €.

  • Ferveur religieuse pendant la Grande Guerre

  • Jeanne d'Arc

    Tout a été dit sur Jeanne d'Arc. C'est probablement le personnage historique sur lequel on a le plus écrit. Et pourtant, Olivier Hanne nous étonne encore avec sa Jeanne d'Arc !

    Dans cette biographie ramassée enrichie de nombreuses références d'époque, il nous révèle toute la personnalité de notre Jeannette que l'on perçoit, mais également les mystères de sa vie intime et ses exploits militaires. L'auteur nous invite à redécouvrir Jeanne d'Arc à travers ce qui semblait relever de l'impossible. Il balaie définitivement toutes les "élucubrations" des pseudo-historiens ou enquêteurs en mal de sensationnel pour se concentrer, en se fondant sur les textes originaux nombreux, sur cette figure majeure de l'histoire de France.

     

    ‡ Jeanne d'Arc, Olivier Hanne, Nouveau Monde éditions, coll. Chronos, 2018, 316 p., 9 €.

  • Un pape dans la tourmente : Pie VI, de Rome à Valence

    Pie VI, le dernier pape du XVIIIe siècle, est mort en 1799 en déportation à Valence, dans la Drôme. Son long pontificat a été marqué par la montée grandissante de la philosophie des Lumières dans son offensive antichrétienne et antiromaine, et par la Révolution française qui bouleversa les rapports anciennement établis entre monarchie et Église.

    2017 fut marquée par le tricentenaire de la naissance de ce pontife italien ; cet anniversaire a fourni l’occasion à la présente biographie d’évoquer la personnalité d’un homme confronté à la tourmente où risqua d’être emportée la papauté.

    Cet ouvrage restitue les grands moments de cet affrontement idéologique et politique qui met en jeu une conception nouvelle de la liberté et des rapports entre le pouvoir laïque et l’Église catholique.

     

    ‡ Un pape dans la tourmente. Pie VI, de Rome à Valence, Serge Stolf, éditions Delatour, 2017, préface de Mgr Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, 166 p., ill., 12 €.

  • Napoléon et les grandes cérémonies impériales

    Napoléon n’est pas seulement l’homme des réformes et le chef militaire. À trois reprises, il a marqué son règne par des cérémonies prestigieuses. À travers ces trois événements, David Chanteranne montre l’importance à la fois politique et symbolique des grandes cérémonies napoléoniennes.

    Napoléon n’est pas seulement l’homme des réformes et le chef militaire. À trois reprises, il a marqué son règne par des cérémonies prestigieuses. Ainsi, après la proclamation de l’Empire, le nouveau souverain décide le 2 décembre 1804 de marquer son accession au trône par un sacre et un couronnement, à la double influence royale et républicaine. Six ans plus tard, après son divorce d’avec Joséphine, il épouse les 1er et 2 avril 1810, au cours d’une double cérémonie civile puis religieuse à Saint-Cloud puis Paris, l’archiduchesse Marie-Louise de Habsbourg. Et moins d’un an plus tard naît l’héritier tant espéré, le roi de Rome: pour marquer l’événement, le baptême se déroule le 9 juin 1811 dans la cathédrale Notre-Dame de Paris.

    À travers ces trois événements, David Chanteranne montre l’importance à la fois politique et symbolique des grandes cérémonies napoléoniennes.

    Historien et journaliste, David Chanteranne est rédacteur en chef de nombreuses publications historiques, dont la Revue du Souvenir napoléonien et les magazines Napoléon Ieret Napoléon III.

     

    ‡ Napoléon et les grandes cérémonies impériales, David Chanteranne, éditions Cabédita, 2018, 68 p., ill., 22 €.

  • Vendredi saint : office de la Passion en l'église Marie-Immaculée de Nancy

    L'office de la Passion sera célébré en l'église Marie-Immaculée de Nancy

    (33 avenue Général Leclerc)

    ce Vendredi saint 30 mars 2018 à 18h30

    selon la forme extraordinaire de l'Eglise

  • Dimanche de la Passion : statues et croix voilées dans les églises

    Pendant la semaine sainte, un rite unique dans l’année liturgique a lieu en deux étapes, lors du vendredi saint, puis lors de la vigile pascale : le dévoilement. Le vendredi saint on dévoile solennellement la croix tandis que lors de la vigile pascale, pendant le chant du gloria, qui marque rituellement le passage du temps de pénitence au temps pascal, on dévoile le reste des images et des statues.

    Cela sous-entend une chose : que les croix soient bien voilées, ainsi que les images et les statues, sinon, on perd de façon notable la signification d’un rite porteur de symboles. Si la croix n’est voilée que quelques minutes avant le début de la fonction liturgique du vendredi saint où elle doit être dévoilée, tout cela n’a pas grand sens.

    C'est donc pourquoi, lors du dimanche de la Passion, dernier dimanche du Carême, l'Eglise demande que croix, images et statues soient recouvertes d'un voile violet, couleur de la pénitence.

  • Entrée en Carême : messe du mercredi des Cendres

    Imposition des cendres, enluminure, XIVe s., missel romain, Avignon.

    Mercredi des Cendres, entrée en Carême.

    Bénédiction et imposition des cendres puis messe

    en l'église Marie-Immaculée

    33 avenue Général Leclerc à Nancy

    Mercredi 14 février 2018 à 18h30

    (messe selon la forme extraordinaire)

  • La mandragore du boucher : une enquête de l'abbé Nicolas Stock

    Dans un hôpital d'une petite ville mosellane, une vieille dame est retrouvée morte. Ce qui aurait dû normalement se clôturer par une simple mort naturelle est remis en cause par un prêtre, aumônier de l'hôpital. Il découvre de nombreuses traces de pas dans la chambre de celle qui ne recevait jamais de visites... Le constat de cette incongruité va le plonger dans un monde où il sera confronté à des pratiques pour le moins étranges. Il sera secondé dans son enquête par un médecin libre-penseur et une policière réunionnaise. Un trio pour le moins surprenant !

    L'enquête va mener notre abbé Stock dans les méandres de l'ésotérisme et d'anciens dignitaires nazis, fréquentations de jeunesse de notre vieille dame, apparemment au-dessus de tout soupçon...

    Une enquête menée tambours battants qui a pour cadre la Lorraine où la foi chrétienne est aux prises avec le monde de l'ésotérisme.

    L'auteur, Michaël Dor, est prêtre du diocèse de Metz et spécialiste des courants ésotériques.

     

    ‡ La mandragore du boucher, Michaël Dor, éditions Salvator, 2017, 336 p. (20 €).

  • Mgr Berthet, président du conseil national pour l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme

    Mgr Didier Berthet, évêque de Saint-Dié depuis juin 2016, a été élu par ses pairs à la tête du conseil national pour l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme.

    « C’est un grand honneur que mes frères évêques m’ont réservé en me confiant cette mission qui réunit deux services de l’épiscopat français : l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme. Une partie de la mission de l’évêque se déroule aussi à l’extérieur de son diocèse pour porter la parole de Dieu ».

    Depuis son engagement, il a toujours cultivé des liens avec les autres communautés chrétiennes.

    « La question de l’unité des chrétiens est essentielle dans le monde actuel. Nous travaillons à de nouveaux échanges avec la communauté orthodoxe et à des rencontres œcuméniques fortes avec elle et les protestants. Cela participe à la continuité de l’église universelle. Quant aux relations avec le judaïsme, elles sont aussi très importantes. N’oublions pas que nous sommes très liés depuis l’origine. Nous ne sommes pas face à face car nous venons du judaïsme. La mission au sein du conseil intègre des contacts fraternels, un dialogue théologique et des représentations ».

  • Nancy (54) : "La Rébellion" à l'affiche du ciné-club de la paroisse Notre-Dame de Lourdes

  • La Grande Affaire : les évêques de France face à l'Unigenitus

    Cette étude invite à une relecture de la grande querelle qui a bouleversé l’Église de France dans la première moitié du XVIIIe siècle : le jansénisme.

    Emboîtant le pas au professeur René Taveneaux (†), "le" spécialiste du jansénisme en Lorraine et en France, cette contribution se propose de guider le lecteur dans les inextricables débats qui ont agité le clergé et la monarchie lors de la réception de la constitution Unigenitus du pape Clément XI. Elle aborde également les conséquences pastorales de ce texte dans les diocèses - y compris lorrains, qui connaissent l'influence de la France - et dans les ouvrages forgés par les curies épiscopales, des bréviaires aux missels en passant par les catéchismes.

    Un ouvrage pour approfondir une question religieuse aux multiples facettes qui divisa les catholiques français des XVIIe et XVIIIe siècles.

     

    ‡ La Grande Affaire. Les évêques de France face à l'Unigenitus, Olivier Andurand, PUR, 2017, 398 p. (26 €).

  • Fête de l'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie

    Procession au reposoir de l'ermitage johannique de Notre-Dame de Bermont (Vosges) lors de la fête de l'Assomption.

  • Fastes & trésors de l'église cathédrale de Saint-Dié

    A l'occasion de l'exposition présentée au Musée Pierre Noël à Saint-Dié-des-Vosges, la bibliothèque patrimoniale du diocèse vosgien édite un remarquable catalogue sur les "Fastes & trésors de l'église cathédrale de Saint-Dié" pour le 240 ans du diocèse issu du démembrement du vaste diocèse de Toul.

    Pour la première fois depuis sa fondation, le diocèse de Saint-Dié bénéficie d'un ouvrage qui réalise une intéressante synthèse sur son histoire - récente par rapport aux "vieux" diocèses voisins (Toul, Metz, Verdun, Strasbourg, Besançon, Langres) - servie par des historiens et érudits reconnus de l'Eglise et du patrimoine diocésain.

    Le lecteur y découvrira surtout le riche catalogue des objets du culte offerts par des évêques de Saint-Dié ou originaires du diocèse, ainsi qu'une brève biographie de chacun des dix-sept prélats nommés sur le siège épiscopal vosgien.

    Un bel ouvrage qui a toute sa place dans la bibliothèque de chaque diocésain vosgien (et lorrain !).

     

    ‡ Fastes & trésors de l'église cathédrale de Saint-Dié (1777-2017), collectif, Bibliothèque patrimoniale du diocèse de Saint-Dié, 2017, 112 p., ill., préface de Mgr Berthet, évêque de Saint-Dié (20 €).

  • Serviteur de Dieu et de l'humanité : la biographie officielle du pape émérite Benoît XVI

    Benoît XVI partage son histoire pour la première fois depuis sa renonciation.

    Joseph Ratzinger est largement reconnu comme l'un des plus brillants théologien et dirigeant spirituel de notre époque. Il est né en Allemagne en 1929 et la montée du nazisme et de la guerre ont profondément marqué sa vie. Joseph Ratzinger a été élu pape en 2005, prenant le nom de Benoît XVI. Il a ouvert un chemin de purification pour l'Église catholique romaine à un moment où elle a été secouée par des scandales financiers et des scandales liés à la pédophilie. Il a répété à plusieurs reprises que l'Europe devait retrouver ses racines chrétiennes et construire un nouvel humanisme pour le XXIe siècle. Il est à l'origine du renouveau de la liturgie latine dans l'Eglise universelle.

    Benoît XVI a été mal compris par beaucoup et, en 2013, il a étonné le monde en démissionnant de la papauté. Beaucoup ont vu dans ce geste comme un signe du déclin du catholicisme, mais c'était tout le contraire : c'était une graine nécessaire pour ouvrir l'Église à une dimension vraiment universelle et au renouvellement entrepris par son successeur.

    Ce livre est préfacé par Sa Sainteté le pape François et contient la première interview de Benoît XVI depuis la fin de sa papauté.

     

    ‡ Serviteur de Dieu et de l'humanité. La biographie de Benoît XVI, Elio Guerriero, éditions Mame, 2017, 655 p., préface de SS. le pape François (25 €).

  • Solennité de la Fête-Dieu

    Fête-Dieu à la chapellenie Bhx Charles de Lorraine-Habsbourg à Nancy [cl. archives ©H&PB].

    Fac nos, quǽsumus, Dómine, divinitátis tuæ sempitérna fruitióne repléri : quam pretiósi Corporis et Sanguinis tui temporalis percéptio præfigúrat.

    [prière de la postcommunion de la messe de la solennité de la Fête-Dieu]

    Nous vous en supplions, Seigneur, faites que nous soyons rassasiés par la jouissance éternelle de votre divinité : jouissance dont la réception dans le temps, de votre précieux Corps et de votre Sang, nous est une figure à l’avance.

  • Les saints par les images d'Epinal

    Dès la fin du XVIIIsiècle, les images pieuses deviennent le cœur de l’activité de l’Imagerie d’Épinal. Par leur grand format, elles viennent décorer les murs des foyers, rappelant à chacun ses devoirs de chrétien et donnant en exemple les vies de saints.

    Le fond, extraordinairement riche de l'Imagerie vosgienne, reflète les saintes et les saints les plus populaires de la chrétienté en France. Les figures de sainte Philomène et de sainte Barbe, de saint Alexis, de saint Augustin ou de saint Nicolas, par exemple, sont rééditées sans relâche, certaines pendant plus de soixante ans.

    De Jeanne d’Arc à Laurent en passant par Marie, Joseph, Jean et biens d'autres saints personnages de la catholicité, ce livre en présente les plus belles illustrations. Les textes racontent la vie - et parfois la légende - de cent saints, dont plusieurs vénérés en Lorraine (Fiacre, Nicolas, Barbe, Blaise, Charles Borromée, Epvre, Hubert...), qui ont marqué la chrétienté, des premiers temps de l’Église jusqu’au XIXe siècle.

    Un bel album plein d'images aux couleurs fraîches et naïves qui ont entretenu l'espérance chez nos ancêtres et qui demeurent des guides pour les hommes de notre temps.

     

    ‡ Les saints par les images d'Epinal, Myriam Blanc, Imagerie d'Epinal - Editions du Chêne, 2017, 223 p., ill. (19,90 €).

  • La confirmation au Zénith pour le diocèse de Nancy & de Toul

  • Lundi de Pâques : la fête liturgique de Pâques se poursuit...

    Deus, qui sollemnitáte pascháli, mundo remédia contulísti : pópulum tuum, quǽsumus, cælésti dono proséquere ; ut et perféctam libertátem cónsequi mereátur, et ad vitam profíciat sempitérnam. Per Dóminum.

    [collecte, messe du Lundi de Pâques]

    Ô Dieu, qui avez apporté au monde dans la solennité pascale la guérison : nous vous en supplions, continuez de répandre votre don céleste sur votre peuple ; qu’il soit digne de jouir de la liberté parfaite et qu’il s’avance vers la vie éternelle.

  • Christ est vraiment ressuscité !

    Cierge pascal, symbole du Christ sauveur ressuscité [cl. Archives H&PB].

  • Fête des Rameaux

    Bénédiction des rameaux par Mgr Mathieu, évêque de Saint-Dié, paroisse de Bleurville [cl. archives H&PB].

    Hosanna au fils de David !

    Béni celui qui vient au nom du Seigneur.

    O Roi d’Israël !

    Hosanna au plus haut des cieux !

  • Evêques émérites

    Depuis 1966, les évêques sont tenus de démissionner de leur charge à l'âge de 75 ans. Ils deviennent ensuite "évêques émérites", conservent leur titre mais ne sont plus responsable d'un diocèse. Comme pour tout retraité, mais plus encore pour ces responsables d'Eglise, se pose alors la question de leur place et de leur rôle dans l'Eglise catholique et dans la société. Où se retirer ? Comment répondre aux sollicitations sans faire d'ombre aux évêques en poste ? Quelle place dans la Conférence épiscopale nationale ?

    Répondant à l'appel de Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg et de l'abbé Bernard Xibaut, chancelier de l'archevêché alsacien, vingt-neuf évêques émérites offrent leurs témoignages. Ils évoquent leur vie après leur départ, leurs nouveaux engagements, leurs joies - plus de temps pour la prière, pour renouer des liens et rendre des services - et parfois aussi leurs peines - solitude, manque de considération, maladie. De la diversité de leurs expériences découle une réflexion canonique et pastorale, théologique et spirituelle sur les évolutions souhaitables de l'éméritat.

    Quelques prélats émérites ayant exercé en Lorraine ou originaires de la région s'expriment en toute liberté : Mgr Guillaume, évêque émérite de Saint-Dié, Mgr Herriot, évêque émérite de Soissons originaire des Vosges, et Mgr Fréchard, évêque émérite d'Auch natif de Nancy. Des retraites aux formats variés mais toujours au service de l'Eglise et des croyants.

    Cet ouvrage clair et accessible aidera bien sûr les futurs évêques retraités et pose les bonnes questions sur cette étape de la vie des prélats de l'Eglise catholique et leur place dans une société qui n'est pas toujours prête à faire une place aux personnes âgées, quelles soient religieuses ou laïques...

     

    ‡ Evêques émérites. Dans l'Eglise d'aujourd'hui, quel rôle pour les retraités de l'épiscopat ?, Mgr Joseph Doré et Père Bernard Xibaut, éditions La Nuée Bleue, 2017, 316 p. (22 €).

  • Dimanche de Laetare ou dimanche de la mi-Carême

    Messe du dimanche de Laetere en l'église Marie-Immaculée de Nancy [cl. ©H&PB].

    Laetare Jérusalem : et conventum facite omnes qui diligitis eam : gaudete cum laetitia, qui intristitia fuistis : ut exsultetis, et satiemini ab uteribus consolationis vestrae.

    [introït de la messe du 4ème dimanche de Carême]

    Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l'aimez ; tressaillez de joie avec elle, vous qui avez été dans la tristesse afin que vous exultiez et soyez rassasiés à la mamelle de vos consolations !

  • Une campagne pour le Denier de l'Eglise percutante

  • Eglise et immigration : le grand malaise

    Dans cet ouvrage, Laurent Dandrieu dénonce le discours actuel du pape François et des évêques sur la question de l'immigration : rappelant les impératifs de charité chrétienne, ils occultent la dimension politique du problème des migrants. Au risque du simplisme...

    « Le chrétien laisse venir tout le monde », dit le pape François. Pendant que l'Europe, qui n'a déjà pas réussi à intégrer les précédentes générations d'immigrés de religion musulmane, est soumise à un afflux de migrants sans précédent, l'Église catholique, plus que jamais, martèle l'unique impératif de l'accueil, donnant l'impression de se faire complice de ce que le pape lui-même a qualifié d'« invasion ».

    Écartelés entre leur fidélité à l'Église et le légitime souci de protéger leur identité et leur civilisation, beaucoup de catholiques ressentent un malaise croissant. Plus largement, les populations européennes sont de plus en plus heurtées par un christianisme qui semble leur dénier le droit à la survie.

    Cette incompréhension est-elle une fatalité ? L'Église est-elle condamnée à être prisonnière de la « culture de la rencontre » tant vantée par le souverain pontife, au risque de livrer le continent au chaos sans profit pour les migrants eux-mêmes ? Ou bien existe-t-il une autre voie, qui permette de réconcilier les impératifs de la charité authentique et la défense de la civilisation européenne ? C'est à ces questions que répond ce livre.

     

    ‡ Eglise et immigration. Le grand malaise, Laurent Dandrieu, Presses de la Renaissance, 2017, 308 p. (17,90 €).

  • La maçonnerie en Lorraine

    "Le maçon doit croire en Dieu, respecter l'Eglise et la royauté (...)". Ce principe, inscrit dans les fondements de la franc-maçonnerie du XVIIIe siècle, ne passera pas le cap du XIXe siècle anticlérical. Les deux tomes de cet ouvrage revisitent l'histoire de la franc-maçonnerie en Lorraine - et particulièrement à Nancy avec la loge historique Saint Jean de Jérusalem - où elle s'est implantée assez tôt, du premier maçon connu, le "mécanicien" Vayringe proche du duc François III, initié auprès d'une loge anglaise, jusqu'au frère Bernardin, membre influent de la loge du Grand Orient de France de Nancy au début du XXe siècle.

    Des relations apaisées entre les loges et l'Eglise au XVIIIe siècle aux joutes électorales de la République anticléricale en passant par les assauts de Mgr Turinaz, le remuant évêque de Nancy, contre les frères, la loi de Séparation de 1905 et les inventaires, ainsi que les différentes affaires qui marquèrent la vie des loges de la cité ducale, c'est tout un pan de l'histoire des idées en Lorraine qui nous est donné de revivre.

     

    ‡ La maçonnerie en Lorraine. Tome I - Des origines au combat pour la république / Tome II - La franc-maçonnerie et l'Eglise dans la tourmente 1892-1906, Jean-Claude Couturier, éditions Kaïros, 2016, 572 p., ill. (23 € le tome).