Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Notre histoire

  • Femmes de Lorraine dans l'Histoire

    Pendant des siècles, les femmes se sont battues pour obtenir des libertés parfois infimes, ou pour être reconnues en tant qu'écrivains, scientifiques, résistantes, politiciennes, sportives, aventurières... Elles ont marqué l'Histoire ou sont restées peu connues, voire ignorées. Certaines pionnières ont bousculé les préjugés, provoqué les bien-pensants, conquis des domaines réservés aux hommes...

    Évoquer l'histoire des femmes, forcément, c'est faire de belles rencontres. Leur point commun ? L'énergie qu'elles ont dû déployer pour exister dans un monde gouverné par les hommes ! De la reine Brunehaut à Virginie Despentes en passant par Jeanne d'Arc et Marthe Richard, l'auteur nous propose un bout de chemin avec de belles - ou fortes - figures de femmes de Lorraine.

     

    ‡ Femme dans l'Histoire. Lorraine, Jérôme Estrada de Tourniel, éditions Sutton, 2018, 176 p., ill., 20 €.

  • Nos villages lorrains : le numéro d'octobre est paru !

    Nos Villages lorrains d'octobre est paru...

    Au sommaire :
    - à Pagny-sur-Moselle : découverte fortuite, le pont bascule, la classe des garçons 1946/1947, les raids des Barisiens en 1337-1338
    - à Prény : Bernard Tant et la résistance à Prény, le conseil municipal du 23 avril 1960, une statue de la Vierge du XVe siècle, le conseil municipal du 27 mai 1951, les rentes en vin au Moyen Âge
    - Arnaville
    - à Bayonville : le village pris pour cible en 1337, à la mémoire des fusillés du Rupt-de-Mad
    - à Onville : Adrienne Jouclard expose à Paris
    - à Vandelainville : la croix sur le chemin des Plantières
    - à Vandières : les derniers jours de l'abbé Mamias
    - à Villers-sous-Prény : les écarts en 1876
    - à Arry : les haches du Néolithique

     

    Nos villages lorrains est une publication de la Maison pour Tous de Pagny-sur-Moselle. Abonnement annuel (26,80 € par chèque à l'ordre de "Maison pour Tous") à adresser à : MAISON POUR TOUS, 54530 PAGNY-SUR-MOSELLE.

  • La Croisade du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525

    Entre l'Alsace et la Lorraine, une rancune pluriséculaire est née des ravages de l'expédition du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525. Il y avait de quoi !

    En mai 1525, le duc Antoine apprend que des bandes de paysans alsaciens révoltés s'nfiltrent sur son territoire, tentant de soulever les pays lorrains. Il lance alors une croisade contre eux, qui fait près de 30 000 morts en six jours. Le sang coule littéralement à flots dans les villes de Saverne, Scherwiller et Lupstein. L'expédition du duc de Lorraine a été racontée peu après les faits par son historien officiel, Nicolas Volcyr de Sérouville, qui accompagna l'armée. Tel un reporter de guerre, il décrit avec précision les événements de cette "guerre des paysans" et les horreurs dont il a été témoin. Tel un propagandiste aussi, il maudit copieusement les hérétiques.

    Ce texte, écrit en vieux français teinté de latin, est ici traduit pour la première fois en français moderne devenant ainsi accessible à tous les amateurs d'histoire lorraine et alsacienne. Puisse ce livre, qui rappelle des heures douloureuses de notre histoire, souder la réconciliation entre les Lorrains et les Alsaciens !

     

    ‡ La Croisade du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d'Alsace en mai 1525, Nicolas Volcyr de Sérouville, Alain-Julien Surdel (prés.), La Nuée Bleue éditions, 2018, 256 p., ill., 22 €.

  • L'hôpital Saint-Julien de Nancy, sept siècles d'histoire

    Philippe Wernert, directeur honoraire de l'Hôpital central de Nancy, nous relate dans cette brochure l'histoire mouvementée de l'hôpital Saint-Julien, institution de charité au service des "pauvres malades" de la cité ducale. En fait, on doit parler "des" hôpitaux Saint-Julien car il y en eut trois. Celui de 1336, fondée par le curé Warnier dans l'enceinte de la ville médiévale, en vieille ville, Grande Rue. Puis celui de 1590 qui prendra la suite du précédent, devenu inadapté face à l'augmentation démographique de la cité, et qui prend en charge vieillards, infirmes et orphelins sous la direction des Sœurs de Saint-Charles. Installé en ville neuve, il était situé entre l'actuel hôtel de ville et la cathédrale, ancienne rue de la Congrégation (actuelle rue Maurice Barrès). Enfin, cet établissement, qui connut de nombreux aménagements au cours des siècles, fut transféré en 1900 au faubourg Saint-Nicolas où il est toujours en activité en attendant la restructuration des établissements hospitaliers nancéiens...

    Une riche histoire rigoureusement documentée et illustrée avec une iconographie inédite qui met en exergue le rôle éminent des ducs de Lorraine et de l'Eglise dans le secours porté à l'humanité souffrante. Un pan de l'histoire de Nancy que tout Nancéien et Lorrain se doit de connaître.

     

    ‡ De 1336 à nos jours, l'hôpital Saint-Julien. 7 siècles d'histoire, Philippe Wernert, CHRU Nancy, 2018, 39 p., ill., 5 €.

  • Bleurville, d'hier... pour demain : votre avenir est à Bleurville !

    lorraine,vosges,bleurville,entreprises,artisanat

    Bleurville, vue aérienne, juillet 2014 [cl. G. Salvini].

     

     

    Bleurville d'hier... pour demain, car nos villages et bourgs ruraux doivent continuer à vivre et se développer pour conserver à notre France son identité.

     

    Alors, vous aimez votre pays, vous aimez notre Lorraine, vous aimez les Vosges... vous aimerez Bleurville !

     

    Jeunes artisans, jeunes entrepreneurs, venez investir et vous installer à Bleurville : son cadre de vie et son environnement humain, naturel et bâti vous séduiront !

     

    Lire la suite

  • Le Pays lorrain : Autour de Philippe de Gueldre et de Ligier Richier

    Le Pays lorrain, numéro de septembre 2018, est paru : à la une, un dossier "Autour de Philippe de Gueldre et de Ligier Richier".

    Au sommaire :
    - Philippe de Gueldre (1467-1547), duchesse de Lorraine : les pratiques d'un pouvoir au féminin dans la Lorraine de la Renaissance
    - Ligier Richier à la cour de Lorraine
    - Sœur Philippe de Gueldre, "seconde Mère sainte Colette"
    - Spiritualité, dévotions et pratiques religieuses d'une duchesse de Lorraine devenue clarisse : Philippe de Gueldre
    - Le gisant de Philippe de Gueldre par Ligier Richier : une sculpture pour l'éternité
    - Sainte Elisabeth, de Ligier Richier
    - Chronique du patrimoine en Lorraine : "Le patrimoine rural : une cause perdue ?" :
    - Que faire des maisons rurales lorraines ? Deux exemples à Lemainville
    - La rénovation, un péril pour la maison traditionnelle lorraine ?
    - La ferme de la montagne vosgienne : évolution d'un patrimoine architectural et paysager
    - Faire d'une ferme lorraine une maison de famille
    - L'association Maisons paysannes de France et son action en faveur du patrimoine rural
    - Les fermes de la Seconde Reconstruction, un nouveau patrimoine rural : un exemple à Ménil-Flin
    - Monuments historiques à la campagne
    - La disparition d'un élément structurant des paysages du Pays des étangs (Moselle) : les jardins clos de murets en pierre sèche
    - Fontenoy-le-Château, la question d'une petite ville industrielle devenue village
    ... Et les habituelles chroniques régionales, les livres et les infos de la Société d'histoire de la Lorraine & du Musée lorrain.

    ‡ Le Pays lorrain est disponible sur abonnement (43 €, 4 numéros) : règlement et coordonnées postales à adresser au Pays lorrain, 64 Grande Rue, 54000 Nancy.

  • Nancy : messe à la mémoire des ducs et duchesses de Lorraine et de Bar le 13 octobre 2018

    La messe pour le repos de l'âme des ducs et duchesses de la Maison de Lorraine et de Bar sera dite en la chapelle des Cordeliers à Nancy samedi 13 octobre 2018 à 11h00 par le RP Arnaud Mansuy, de l'Oratoire Saint-Philippe Néri, desservant la basilique Saint-Epvre. La chorale Choralliance assurera la partie chantée de l'office.

  • Nancy : un but de promenade pour les Nancéiens, la Cure d'air Saint-Antoine

    Fondée en 1900 à l'initiative de l'abbé François Sébastien Girard, la Cure d'air est située sur le plateau du Haut-de-Chèvre qui domine la ville, dans le prolongement du cimetière de Préville. Maison de convalescence et de repos, elle dispose d'un vaste parc ouvert au public.

    Ce sera un but de promenade dominicale pour les Nancéiens de la Belle Epoque qui y accède par un funiculaire. Elle est dotée d'une chapelle Art Déco érigée en 1924 et d'une monumentale croix de mission.

    Après la suppression du funiculaire et le départ des religieuses, le site est réouvert au public en 1991 et constitue un remarquable belvédère sur la cité ducale.

  • Les 20èmes JEV au Pays des Abbayes vosgiennes

  • Histoire de la Lorraine

    Voici une histoire de la Lorraine à la portée de tous. L'auteur, Daniel Bontemps, côtoie l'his­toire de sa région depuis plus de cinquante ans à travers ses re­cherches et ses nombreuses publications. Il se fait pédagogue afin de faire partager son amour pour la Lorraine aux curieux et amateurs et historiens confir­més. 

    L'ouvrage est largement illustré pour accompagner le texte et rendre l'histoire encore plus vivante. Une histoire qui mènera d'abord le lec­teur bien loin dans le passé, à l'époque où l'homme taille la pierre, puis à celle des Gaulois qui ont la maîtrise du fer. Les deux mille ans qui suivent feront passer l'espace lorrain dans des formats plus vastes, de l'échelle du monde romain à celle de l'empire de Charle­magne. Dans des espaces encore importants comme l'Austrasie et la Lotharingie des Mérovingiens et des Carolingiens. À des espaces complexes au temps du morcellement de l'époque médiévale, avec les luttes internes, les attirances vers le Saint-Empire romain germanique ou le royaume de France, mais aussi un certain sentiment d'appartenance à un espace lorrain, au-delà des souverainetés. Les deux voisins fran­çais et germanique ne cesseront pas jusqu'au XXe siècle de convoiter la région, laissant encore aujourd'hui des cicatrices que le temps a du mal à faire disparaître.

    L'histoire de l'espace lorrain est complexe. Cela la rend d'autant plus riche et le lecteur curieux pourra ici la défricher avec l'auteur. Comprendre notre passé, c'est comprendre notre présent et mieux appréhender notre avenir.

     

    ‡ Histoire de la Lorraine, Daniel Bontemps, La Geste éditions, 2018, 255 p., ill., cartes, 29,90 €.

  • Saint-Nicolas-de-Port (54) : les Nocturnes de René II et "Le Bon Roi René dans tous ses états"

  • Nancy : colloque "Les forces et les cultures politiques dans le Grand Est de la fin du XIXe siècle à nos jours"

  • Nancy : reconstitution du procès de 1816 du général d'Empire lorrain Antoine Drouot

    Enorme succès pour la remarquable reconstitution du procès de 1816 du général d'Empire Antoine Drouot, réalisée dans le cadre de la salle d'audience de la Cour d'Appel de Nancy...

    A la manoeuvre, les reconstitueurs des associations Les Vosges napoléoniennes et L'Obusier, avec la collaboration de l'Université de Lorraine, de la faculté de droit de Nancy et de son doyen, le professeur Fabrice Gartner.

    Le général Drouot, après la brillante plaidoirie de son avocate et le réquisitoire bienveillant de l'avocat général, a été acquitté par le jury populaire !

    ... Vive l'Empereur... et vive le Roi !

  • Nancy dans la Grande Guerre

    Une rétrospective à voir jusqu'au 18 novembre 2018 autour de l'hôtel de ville de Nancy.

    Une trentaine de reproductions de cartes postales anciennes et de clichés sortis des archives municipales de Nancy illustre la vie des Nancéiens au cours de la Première Guerre mondiale.

  • Histoire(s) de vin(s)

    Le Vosgien Roger Maudhuy, grand connaisseur des us et coutumes de nos régions, nous propose ici une centaine de contes et légendes autour du vin... et de nombreuses annecdotes tirées de la tradition viticole lorraine !

    De ses origines mystérieuses aux fables qui en ont fait son histoire, l'univers envoûtant du vin est une source inépuisable de mythes, contes et légendes. Roger maudhuy aime ces histoires véhiculées par la littérature orale, il aime les collecter sur le terrain, puis les raconter avec la rigueur de l'historien et l'inspiration du conteur.

    Histoires inédites, toujours véridiques, toujours savoureuses, elles nous entraînent dans une folle vendange culturelle et spirituelle autour du vin. C'est une belle invitation au grand banquet de nos régions !

    Tantôt magiques ou ésotériques, comiques ou tragiques, angéliques ou diaboliques, ce sont avant tout de belles histoires à consommer sans modération.

    Roger Maudhuy est folkloriste et historien. Il est l'auteur d'une cinquantaine de livres et de centaines d'articles. Il a mené plus de 3000 enquêtes de terrain partout en France, ainsi qu'en Wallonie et en Suisse romande.

     

    ‡ Histoire(s) de vin(s), Roger Maudhuy, éditions Bonneton, 2018, 192 p., ill., 12,90 €.

  • Autigny-la-Tour (88) : en marge du Centenaire de la venue du futur George VI d'Angleterre en 1918

  • Comment la IIIe République a sombré : Journal de Marguerite Lebrun (sept. 1939-juil. 1940)

    Éric Freysselinard, actuel préfet de Meurthe-et-Moselle, nous présente une partie du Journal intime de Marguerite Lebrun, qui couvre la période allant du 21 août 1939 – soit 4 mois et demi après la réélection de son époux, Albert Lebrun, à la présidence de la IIIe République – au 15 juillet 1940, quelques jours après les Actes constitutionnels de juillet qui écartent le président du pouvoir et confient tout entier ce dernier au Maréchal Pétain.

    Marguerite Lebrun - Lorraine de cœur autant que son époux l'était par sa naissance - a tenu ce Journal pendant l'essentiel de sa vie, de 1890 à 1947. L’épouse du dernier président de la IIIe République a été aux premières loges du pouvoir. Chaque jour, elle a consigné l’actualité politique, ses doutes et ses émotions, sa propre observation des événements et son appréciation des acteurs d’une Histoire en train de se faire, ceci avec d’autant plus de liberté que ses écrits n’étaient pas destinés à être lus par d’autres.

    Par un récit profondément humain et très informé, Marguerite Lebrun raconte la longue descente aux enfers de la France, la déclaration de guerre, l’invasion, la prise du pouvoir par Pétain. Le témoignage de cette période particulière, écrit quotidiennement, sur le vif, révèle le volontarisme de Daladier et de Reynaud, les manœuvres de Laval, l’excitation de Weygand et l’apathie apparente de Pétain, qui vont, après quelques mois d’une « drôle de guerre », conduire la France à l’armistice puis à une collaboration avec la nouvelle puissance européenne.

    Ce document inédit et authentique, écrit d’une belle plume, restitue un regard averti sur cette dernière année de la IIIe République qui vit la France basculer progressivement vers un nouveau régime politique. De toute évidence, il captive le lecteur qui se demande comment, à cette époque, la République a sombré...

     

    ‡ Comment la IIIe République a sombré. Journal de Marguerite Lebrun (septembre 1939 - juillet 1940), Éric Freysselinard (prés.), PUN-EDULOR, 2018, 370 p., ill., 22 €.

  • La pierre dans l'Antiquité et au Moyen Âge en Lorraine

    En partant du constat de la richesse sous-exploitée du patrimoine lapidaire et bâti lorrain, cet ouvrage collectif établit un premier bilan sur l'économie de la pierre en Lorraine pour les périodes gallo-romaines et médiévales. Il présente les résultats d’un projet collectif de recherche et livre des données inédites concernant les modes d’extraction, de transport ou de mise en œuvre du calcaire et du grès. Il fédère des chercheurs de l’Université de Lorraine, de l’Inrap, du CNRS et de différentes institutions ou associations autour d’une quarantaine de sites étudiés dans le cadre d’opérations d’archéologie préventive ou programmée, en privilégiant la diversité géographique, géologique et chronologique : les carrières gallo-romaines de Lafrimbolle, Saint-Quirin, l'extraction et l'utilisation du grès sur le site gallo-romain de La Bure, la carrière gallo-romaine du Quéveney à Monthureux-le-Sec, les carrières antiques des côtes de Moselle (Norroy-lès-Pont-à-Mousson, Montauville, Maidières et Jézainville), l'ouvrage gallo-romain du Pont des Fées aux Voivres, le site de récupération de blocs ouvragés en bordure de voie romaine à Saint-Baslemont, le mobilier lapidaire antique de l'amphithéâtre de Metz, la tour antique du Bacha à Deneuvre, les sarcophages du haut Moyen Âge de Metz, Toul et Verdun, le pont carolingien de Dieulouard-Scarpone, le donjon de Vaudémont, de Fontenoy-le-Château et de Pierre-Percée, la tour maîtresse de Bainville-aux-Miroirs; le logis seigneurial du château de Beaufremont...

    La variété de ces monographies permet d’aborder de façon synthétique les problématiques liées aussi bien aux modes de production des petites carrières circonstanciées locales et des grands centres d’extraction régionaux, qu’aux choix des matériaux pour la réalisation de stèles funéraires du IIe siècle ou de grands donjons seigneuriaux du Moyen Âge central, ou qu’aux réseaux de diffusion et de transport de la pierre. La grande majorité des résultats présentés ici sont inédits, les sites retenus ayant été étudiés sous des angles encore novateurs en Lorraine.

     

    ‡ La pierre dans l'Antiquité et au Moyen Âge en Lorraine. De l'extraction à la mise en œuvre, Karine Boulanger et Cédric Moulis (dir.), PUN-EDULOR, 2018, 686 p., ill., cartes, 25 €.

  • Liffol-le-Grand (88) : septembre 1944, un Half Track US stoppé au Bois-le-Comte

  • Brin-sur-Seille (54) : colloque d'histoire de la Grande Guerre le 6 octobre

  • Clientélisme politique et recommandation : l'exemple de la Lorraine de la IIIe à la Ve République

    « Clientélisme », le mot est ancien, dure et perdure. Mais de quoi parle-t-on au juste ? Quelles réalités et quels fantasmes ce mot recouvre-t-il précisément ? L’auteure entend étudier les acteurs, causes, modalités et limites du clientélisme sous l’angle de l’histoire politique.

    Elle concentre son analyse sur le territoire de la Lorraine, de la IIIe République aux années 2000, en se reposant sur l’exploitation statistique de corpus importants de courriers de recommandation entre élus et administrés. Au travers d'étude de cas portant sur des élus célèbres (Louis Jacquinot, Pierre Messmer, François Guillaume, Christian Pierret) ou plus anonymes (Jean Bernard, Jules Develle, André Savard) qui représentent l'ensemble des courants politiques, le clientélisme apparaît pour ce qu'il est réellement : une pratique répandue qui structure la vie politique locale, mobilise un réseau d'intercesseurs-relais, crée des solidarités fines entre l'élu et les électeurs, et joue parfois un rôle déterminant dans l'élection et la longévité politique de certains parlementaires.

     

    ‡ Clientélisme politique et recommandations. L'exemple de la Lorraine de la IIIe à la Ve République, Julie Bour, PUR, 2018, 207 p., cartes, 20 €.

  • Deux ouvrages en souscription sur les bombardements de 14-18 sur Nancy

  • Lamarche (88) : présentation des actes des JEV 2017

  • Ermitage de Bermont (88) : 5èmes Journées johanniques les 29 et 30 septembre 2018

    Programme

    >> Samedi 29 septembre
    Fête de saint Michel archange
    - Messe célébrée à 11h00, en réparation des infidélités de la France
    - 13h30 : accueil des participants, à Bermont, salle Sainte Jehanne
    d’Arc.
    - 14h00 : conférence de Monsieur l’abbé Jacques Olivier, FSSP : L’étendard de Jeanne – Synthèse sur les relations entre l’Église et l’État
    - 15h30 : conférence de Madame Marie-Paule Renaud, historienne : Jeanne d’Arc en Seine-et-Marne – La prédiction de Melun
    - 17h00 : Guy Barrey, historien, présentera son ouvrage Pèlerinages de France , paru en 2017 et préfacé par le cardinal Sarah. Puis Monsieur Barrey abordera la question du pèlerinage d’Isabelle Romée au Puy-en-Velay, en mars 1429, et celle du Puy-Notre-Dame, voisin de Chinon.

    >> Dimanche 30 septembre
    Solennité de la fête de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus
    Patronne secondaire de la France
    - 10h00 : la messe de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus sera célébrée à l’intention des chrétiens persécutés (rite extraordinaire de l’Église).
    Au début de la messe la statue de saint Maurice sera bénie par son sculpteur, le RP Jean Bosco, de l’abbaye Saint-Joseph de Clairval.
    12h00 : buffet sur place (pour les personnes inscrites)
    14h00 : clôture des journées johanniques par la visite guidée de l’église de Domremy

     

    Informations pratiques : les personnes qui souhaitent participer au buffet du dimanche midi, doivent s’inscrire avant le 15 septembre (participation de 15 € par personne) : Tél. 03 29 34 31 73 et 06 28 61 34 36 ou ermitage@ndbermont.fr

     

  • La Légion vosgienne, le numéro d'août 2018

    On peut adhérer à la Légion vosgienne, association patriotique créée dans le département des Vosges au lendemain de la Grande Guerre afin d'entretenir la mémoire des combattants.

    > Renseignement au 03.29.82.25.05 ou legion-vosgienne-mutil@orange.fr

  • Bleurville (88) : à propos de la Pietà de l'abbatiale bénédictine Saint-Maur

  • Lignéville (88) : les animations autour des Journées du patrimoine

  • Zincourt (88) : la croix de la route d'Hadigny remise en valeur