Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Emilienne, 1917

La Première guerre mondiale sépare Emilienne de toute sa famille. À 14 ans, elle se retrouve seule dans son village de Joinville-en-Woëvre, situé à l'est de Verdun, occupé par les Allemands. En février 1917, les Allemands, craignant un recul du front, expulsent les civils français de la zone. Commence alors pour la jeune fille un long voyage de rapatriement vers la France non occupée avec l'espoir de retrouver sa mère dont elle n'a plus de nouvelles depuis deux ans.

En s'appuyant sur le Journal d'Emilienne Richard, Claudie Lefrère-Chantre éclaire le sort de ces réfugiés - pour la plupart français ou belges - qui, en quittant pour la première fois leurs villages, découvrirent la géographie de la France et expérimentèrent de nouveaux genres de vie.

Un document pour mieux comprendre comment, dans le cadre de ces amples déplacements de population, la France a pris conscience d'elle-même, et qui soulève la question suivante : l'épreuve de l'exil peut-elle devenir source d'émancipation ?

 

‡ Emilienne, 1917. Itinéraire d'une jeune Française réfugiée de la Première Guerre mondiale, Claudie Lefrère-Chantre, Fauves éditions, 2018, 258 p., 20 €.

Écrire un commentaire

Optionnel