19 avril 2014

"Mémoire de la Grande Guerre en Saône Lorraine" au musée d'Hennezel

Quelques images de l'exposition temporaire sur la mémoire de la Grande Guerre en Saône Lorraine au musée des activités anciennes de Hennezel-Clairey, dans les Vosges (entre Darney et Bains-les-Bains)...

Vous y découvrirez de nombreux aspects de la vie militaire du poilus, de la vie quotidienne, de la vie religieuse, de la vie privée... et du conflit vécu par l'arrière.

Le musée vous accueille tous les jours, de 14h30 à 18h30, jusqu'au 1er novembre.

Hennezel_memoire gde guerre_2014 003.jpg

 

Hennezel_memoire gde guerre_2014 001.jpg

Hennezel_memoire gde guerre_2014 012.jpg

Hennezel_memoire gde guerre_2014 015.jpg

Hennezel_memoire gde guerre_2014 021.jpg

Hennezel_memoire gde guerre_2014 023.jpg

[clichés ©H&PB]

18 avril 2014

Vendredi Saint : office de la Passion à Marie-Immaculée à Nancy

L'office de la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ célébré en l'église Marie-Immaculée à Nancy selon le rite extraordinaire.

Quelques images de la cérémonie...

Office vendredi saint 2014 001.jpg

Lecture de la Passion de NSJC par l'abbé Husson, chapelain de Marie-Immaculée.

Office vendredi saint 2014 004.jpg

Pendant la grande prière du Vendredi Saint.

Office vendredi saint 2014 012.jpg

"Voici le bois de la croix !"

lorraine,église catholique,passion,jésus christ,vendredi saint

Vénération de la croix par les servants d'autel.

Office vendredi saint 2014 014.jpg

Vénération de la croix par les fidèles.

Office vendredi saint 2014 019.jpg

Procession de sortie.

[clichés ©H&PB]

Jeudi Saint : l'institution de la messe par Notre-Seigneur Jésus-Christ

Quelques images de la messe du Jeudi Saint célébrée en l'église Marie-Immaculée à Nancy, selon le rite extraordinaire de l'Eglise catholique...

Messe jeudi saint 2014 004.jpg

Procession du Saint-Sacrement au reposoir à l'issue de la messe.

Messe jeudi saint 2014 007.jpg

Encensement du Saint-Sacrement.

Messe jeudi saint 2014 010.jpg

Adoration du Saint-Sacrement.

Messe jeudi saint 2014 014.jpg

Dépouillement du maître-autel.

[clichés ©H&PB]

Le Pays Lorrain n° 1 - 2014 : du nouveau sur le passé enfoui de la Lorraine

pl.jpgLe numéro de fin d'hiver du Pays Lorrain, la revue du Musée Lorrain de Nancy et de la Société d'histoire de la Lorraine, présente à ses lecteurs un dossier sur l'archéologie régionale et fait le point sur plusieurs sites ayant fait l'objet de fouilles récentes.

Au sommaire :

 - l'exploitation du sel à l'Âge du Fer dans la vallée de la Seille : l'exemple de l'atelier de "La Digue" à Marsal (Moselle)

- l'ouest de la cité des Leuques : état des recherches

- sous les champs, la ville : l'agglomération antique de Senon-Amel révélée par la prospection géophysique

- le laser révèle un parcellaire fossile antique dans le massif forestier de Haye, à côté de Nancy

- Damblain (Vosges) : évolution de l'occupation d'un terroir, de l'époque gallo-romaine à la période médiévale

- archéologie du château en Lorraine médiévale

- quelques vestiges des abris de la défense passive dans l'agglomération messine (1937-1944)

- Etre bénédictin à Saint-Mihiel au XVIIIe siècle

... Et les rubriques habituelles : vie de la société et du musée, vie régionale, publications.

 

‡ Le Pays Lorrain, n° 1, 2014, 112 p., ill. (10 €). Disponible à l'accueil du Musée Lorrain ou sur abonnement en envoyant ses coordonnées postales et le règlement (39 €, 4 numéros) à l'ordre de "Le Pays Lorrain", à : LE PAYS LORRAIN, PALAIS DUCAL, 64 GRANDE RUE, 54000 NANCY.

17 avril 2014

Sur les traces d’Alfred Renaudin à Lunéville avec les Amis du peintre

renaudin luneville.jpg

L’association « Les Amis d’Alfred Renaudin » propose un voyage sur les traces d’Alfred Renaudin dans le secteur de Lunévillele samedi 7 juin 2014.

 

‡ Consultez le programme ici Voyage RENAUDIN Lunéville 7 juin 2014.pdf

16 avril 2014

Bleurville (88) : l'ancien presbytère est à vendre

 

vosges,bleurville,presbytère,notaire,vente immobilière

La maison de cure de Bleurville, 18e-19e s. 

 

Noble bâtisse située en face de l’église paroissiale, elle surplombe le village de Bleurville avec une jolie vue sur la vaste forêt de Darney.

Maison de cure depuis le 18ème siècle, elle a connu un remaniement important en 1829-1830.

Le presbytère fut occupé par le desservant de la paroisse jusqu’en 2010.

Vaste demeure dont la toiture est refaite à neuf (2012), elle est close de murs et dispose d’un vaste jardin et d’un verger à l’arrière.

Cette maison de caractère conviendrait tout-à-fait pour la réalisation d'un projet de création de chambres d'hôtes.

Bleurville est situé dans le canton de Monthureux-sur-Saône, à 21 km au sud de Vittel et proche de la sortie A31 de Bulgnéville.

 

> Renseignements : Étude notariale REBOURG-BALANCY à Vittel

> Tél. : 03 29 08 01 80

> Courriel : etude-rebourg.balancy@notaires.fr

Lettre ouverte à ceux qui ne croient pas au miracle de la statue de Jalhay

A propos de la statue de la Vierge qui s'illumine à Jalhay, en Belgique, notre aimable correspondant Jean-Pierre Snyers, nous communique le texte ci-dessous :

vierge.png"Excusez-moi de me présenter brièvement. J'ai 57 ans, marié et père de 5 enfants. J'ai étudié les sciences religieuses protestantes, puis suis devenu catholique.

J'écris depuis 32 ans (en tout 22 ouvrages, un millier d'articles  et j'ai collaboré à deux dictionnaires publiés chez Fayard). Je n'ai jamais eu le moindre signe de l'Au-delà. Ma foi est avant tout rationnelle. Mais comme vous le savez sans doutes, j'ai eu, pour la première fois de ma vie l'occasion d'assister à un phénomène que je ne suis pas près d'oublier : celui de l'illumination d'une statue de la Vierge, toute remplie de manière uniforme d'une lumière blanche. Non, je ne suis le seul « fou » à parler ainsi. 5000 personnes (dont un groupe de jeunes délinquants (littéralement transformé après avoir vu le phénomène) peuvent en témoigner aussi. Je dois vous avouer que j'ai été peiné de lire les mensonges qui ont été répandus dans la presse belge. Leurs explications ? Panneaux photovoltaïques (alors que la maison en est dépourvue), ligne à haute tension,  sans compter l'exhibition de statues phosphorescentes  (comme on peut en acheter des tas à Banneux) dont la lumière verte n'a pas la moindre chose à voir avec ce que nous avons pu contempler à Jahay. Inutile de vous dire que ces « courageux témoins » parlaient à visage couvert et que personne ne sait ni leur nom ni leur adresse. Quant au journal « La Meuse », avant même l'expertise, on n'a pas hésité à titrer qu'il s'agit d'une supercherie. Maintenant que l'expertise est faite et que l'Université de Liège a déterminé que la statue est depuis 40 ans recouverte d'une peinture composée de  sulfure de zinc, ces journalistes vont-ils s'excuser d'avoir traité les propriétaires d'escrocs ? Non, n'est-ce pas ! En attendant, le mal est fait et, sans chercher plus loin,  tout ce que les gens auront retenu c'est qu'il ne s'agit pas d'un miracle. « L'infaillible » RTBF en tête en a décidé ainsi.

Peinture composée de sulfure de zinc ? Et alors ? Des tas d'objets (et pas seulement des statues de la Vierge) le sont aussi. S'éclairent-ils également ? Quand on pose aux professeurs de l'Université de Liège (pour la plupart francs-maçons) la question de savoir pourquoi la statue ne s'est éclairée qu'après 40 ans, pas de réponse. Quand on leur demande pourquoi celle-ci ne devient lumineuse que lorsqu'il y a des gens présents dans la pièce (le test a été effectué à plusieurs reprises, notamment par le curé de Jalhay, qui, sorti de la maison, a vu de l'extérieur que celle-ci n'était plus éclairée), pas de réponse. Quand on leur demande pourquoi les endroits où il n'y a pas de peinture (car la statue est abîmée) sont illuminés aussi, pas de réponse non plus. De qui se moque-ton ? Tant qu'on y est, disons que le phénomène est dû au passage des oiseaux migrateurs ou au sifflement du TGV !  Quant aux nombreuses guérisons et à la transformation de milliers de gens qui, comme moi, l'ont vue, c'est encore de la fumisterie ? Qui a déjà été guéri en regardant un vase ou un nain de jardin ? Que ceux qui partent du postulat que le surnaturel n'existe pas, nous prouvent rationnellement qu'il n'existe pas. Quand à moi, il me faudrait beaucoup plus de foi pour accepter les « explications » de l'ULG que pour croire qu'à travers d'humbles signes, le Ciel peut nous rejoindre et nous réconforter."

Jean-Pierre Snyers, Blindef 2, 4141 Louveigné

adresse blog : jpsnyers.blogspot.com

Abbaye Saint-Maur de Bleurville : la page Facebook est ouverte !

Abbaye Saint-Maur De Bleurville

 Représentation sculptée sur un chapiteau roman

découvert sur le site de l'abbaye Saint-Maur, XIe s.

[cliché ©H&PB] 

 

L'association des Amis de Saint-Maur dispose désormais d'une page Facebook.

Vous y découvrirez toutes les informations et les activités organisées dans le cadre de l'ancienne abbaye Saint-Maur de Bleurville.

 

‡ A découvrir ici www.facebook.com/pages/Abbaye-Saint-Maur-De-Bleurville

 

 

36ème pèlerinage Domremy-Vaucouleurs avec les Pèlerins de Lorraine

35e pèlé domremy-vaucouleurs 2013 023.jpg

Sur le chemin de Vaucouleurs, drapeaux et bannières au vent [archives 2013 - ©H&PB]

 

Depuis 1978, Jean-Marie Cuny et l'association Pèlerins de Lorraine invitent les Lorrains - et les autres aussi (les Lorrains ne sont pas sectaires !) - à participer au pèlerinage johannique entre Domremy et Vaucouleurs, soit 22 km à pied, entre le village natal de Jehanne et la cité qui l'arma pour son épopée glorieuse.

Rendez-vous en 2014, le samedi 10 et le dimanche 11 mai, selon le programme suivant :

SAMEDI 10 MAI 2014

> 19h00 : rendez-vous à la chapelle Notre-Dame de Beauregard à Maxey-sur-Meuse pour une veillée avec les Europa-Scouts de la IIIe Nancy

DIMANCHE 11 MAI 2014

> 8h30 : départ du pèlé devant la maison natale de Jehanne d'Arc, direction la chapelle de Bermont puis Goussaincourt, Montbras, Taillancourt

> 12h00 : messe en l'église de Champougny suivie du repas tiré des sacs

> 14h30 : départ pour Vaucouleurs par Sepvigny et Châlaines

> Vers 17h00 : Salut au Saint-Sacrement soit à la chapelle castrale, soit en l'église paroissiale

Venez nombreux, ambiance joyeuse et fervente garantie !

Bleurville, d'hier... pour demain

Nous vous proposons un petit voyage dans le Bleurville d'hier à travers quelques cartes postales glanées sur le Net. Parce qu'une communauté villageoise, c'est avant tout une histoire faite par des hommes et des femmes qui ont bâti les demeures qui bordent les vieilles rues et qui ont façonné aussi le paysage dans lequel s'insère notre village.

Bleurville est situé dans le canton de Monthureux-sur-Saône, à 21 km au sud de Vittel, à 48 km au sud-ouest d'Epinal et à 20 km à l'est de Bourbonne-les-Bains.

 

lorraine,vosges,bleurville,entreprises,artisanat

lorraine,vosges,bleurville,entreprises,artisanat

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville,entreprises,artisanat

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville,entreprises,artisanat

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville,entreprises,artisanat

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

lorraine,vosges,bleurville

Bleurville d'hier... pour demain, car nos villages et bourgs ruraux doivent continuer à vivre et se développer pour conserver à notre France son identité.

Alors, vous aimez votre pays, vous aimez notre Lorraine, vous aimez les Vosges... vous aimerez Bleurville !

Jeunes artisans, jeunes entrepreneurs, venez investir et vous installer à Bleurville : son cadre de vie et son environnement humain, naturel et bâti vous séduiront !

 

> Renseignement en mairie : mairie.bleurville@orange.fr 

15 avril 2014

Chantier archéologique estival à Grand (88) : mausolées romains du Bois des Hamets

Pascal Vipard, maître de conférences d’Antiquités nationales à l’Université de Lorraine, cherche des volontaires pour une opération archéologique qui aura lieu du 7 au 26 juillet 2014.

grand tumulus.pngIl s’agit de l’étude d’un groupe d’au moins trois mausolées circulaires se présentant sous la forme de tumulus très sommairement explorés au XIXe s. Cet ensemble funéraire, situé à la sortie de l’agglomération romaine de Grand, à l’ouest de Neufchâteau, en bordure immédiate de la voie encore visible menant à Nasium, correspond visiblement à un lieu d’inhumation privilégié, mais sa forme et son environnement sont inconnus.

La reprise de la fouille vise donc à établir la topographie et la planimétrie des structures, à en comprendre l’architecture et la stratigraphie, à repérer d’éventuelles autres structures funéraires et à en établir la chronologie.

Cette opération s’insère dans le vaste travail de recherche entrepris depuis 7 ans à Grand et plus particulièrement dans le PCR « L’agglomération antique de Grand » dirigé par Thierry Dechezleprêtre.

 

‡ Plus d’info sur : http://arula.hypotheses.org

14 avril 2014

Bleurville (88) : Les Amis de Saint-Maur prêts pour le 40ème anniversaire

Des bénévoles travaillent depuis 40 ans au sauvetage et à la restauration de l’ancienne abbaye bénédictine de Bleurville. L’anniversaire sera dignement fêté l’été prochain.

St-Maur bureau_12.04.14.jpgLe conseil d’administration de l’association des Amis de Saint-Maur vient de faire le bilan de la saison écoulée qui, si elle a connu une fréquentation touristique honorable, a été perturbée par la démission pour raison de santé de la secrétaire-trésorière et par le décès du vice-président. En ouverture de réunion, le président Alain Beaugrand a demandé une minute de silence pour Roger Persin qui ne comptait pas son temps pour assister le président dans la gestion des bâtiments.

Le bilan financier a été présenté par Marie-Alix Baudry : la situation est saine et permet de poursuivre les activités d’animation et d’entretien du monument historique.

L’été sera marqué par le 40ème anniversaire du début du sauvetage de l’abbaye engagé par l’abbé Paul Pierrat et poursuivit par l’association des Amis de Saint-Maur. Le dimanche 29 juin à 16h, l’abbatiale accueillera le Chœur d’hommes de Nancy qui interprétera un répertoire de chants de la Grande Guerre ainsi que des chants sacrés et des chants du monde. Le dimanche 10 août à 16h, Isabelle Frizac, professeur de musique en région parisienne, donnera un concert de musique de la Renaissance sur des instruments à cordes anciens. La nef accueillera également une exposition des œuvres contemporaines de Lina Blanc, peintre plasticienne qui partage sont temps entre Paris et Viviers-le-Gras, ainsi qu’une rétrospective sur « 40 ans de travaux et d’animations à l’abbaye Saint-Maur ».

Une assemblée générale extraordinaire réunira les adhérents le samedi 19 juillet à 10h afin de faire le point sur l’état général du site et son avenir, et compléter le conseil d’administration. Elle sera suivie par la messe célébrée en l’abbatiale Saint-Maur à la mémoire de l’abbé Pierrat et des adhérents défunts. La matinée se clôturera par l’apéritif et un buffet convivial.

Evelyne Barjolle assurera encore bénévolement cette année l’accueil du public du 1er juillet au 31 août, du jeudi au dimanche de 14h à 18h.

Enfin, le conseil d’administration a évoqué la réfection des escaliers devant le prieuré : ces travaux pourraient être confiés au chantier d’insertion Actisov, géré par la communauté de communes du Pays de la Saône vosgienne.

Le nettoyage du site aura lieu le 21 juin après-midi.

13 avril 2014

Fête des Rameaux à Notre-Dame de la Saône

La messe des Rameaux était célébrée par l'abbé Ayéméné en l'église Saint-Michel de Monthureux-sur-Saône pour toute la paroisse Notre-Dame de la Saône.

Rameaux_Mthx_2014 009.jpg

Rameaux_Mthx_2014 013.jpg

Rameaux_Mthx_2014 019.jpg

Rameaux_Mthx_2014 021.jpg

Bénédiction des Rameaux, proclamation de l'Evangile et procession [clichés ©H&PB].

Val-et-Châtillon (54) : conférence "Des artistes lorrains dans la Grande Guerre" le 25 avril

renaudin.jpg

12 avril 2014

Contrexéville (88) : Festival "La source du Pavillon"

affiche 2014 Contrex.jpeg

11 avril 2014

Hennezel (88) : exposition « Mémoire de Saône Lorraine sur la Grande Guerre »

affiche memoire.jpg

L’exposition « Mémoire de Saône Lorraine sur la Grande Guerre, objets, témoignages et documents » se tiendra au musée de la Résidence de Hennezel-Clairey à partir du 13 avril, et sera visible tous les après-midi de Pâques à novembre 2014 et de la même façon en 2015.

« Mémoire » signifie, pour certains de ses membres, fidélité au souvenir de leurs ancêtres, nés dans la plaine des Vosges ou dans le Bassigny, et emportés dans le drame de 14-18 : des panneaux leur sont consacrés. Le livre « Georges et Henri de Bassigny, la Grande Guerre des frères Goutte », édité par Saône Lorraine en 1999, y trouve là un regain d’actualité et d’intérêt.

« Mémoire » signifie aussi recherches sur les monuments aux morts du secteur, sur l’origine et le destin des victimes qui y figurent. Cette exposition retrace enfin, sans grandiloquence ou excès, une période qui affecta indirectement le sud-ouest des Vosges comme le reste de la France. Des uniformes (celui du colonel Paul Renard, de Lamarche, notamment), du matériel, des objets de propagande et de « bourrage de crâne », de l’artisanat de tranchée, et des souvenirs plus intimes, des affiches et des dessins font tout l’intérêt de ce petit mémorial garnissant vitrines et murs. Les associations Saône Lorraine et Droiteval-Ourche-Patrimoine ont réalisé conjointement ce retour sur image, sur témoignages et sur objets, tous issus des collections privées de leurs membres.

HENRI GOUTTE.jpg

Henri Goutte durant la Grande Guerre [cliché ©Saône Lorraine].

 

10 avril 2014

Remiremont (88) : Journée d'études "Anne-Charlotte de Lorraine" le 17 mai

anne charlotte1.jpg

anne charlotte2.jpg

09 avril 2014

La Jeanne d'Arc d'Orléans à Domremy

domremy.jpg

[L'Abeille]

08 avril 2014

Saint-Dié-des-Vosges : conférence sur les dieux gaulois, représentation et mythe

Conférence sur les Dieux Gaulois.jpg

07 avril 2014

34ème assemblée générale de Saône Lorraine : le patrimoine au coeur plus que jamais

L'association Saône Lorraine, qui a pour objectif la valorisation du patrimoine architectural et historique des villages de la vallée de la Saône vosgienne, vient de tenir sa 34ème assemblée générale à Attigny, dans le canton de Darney. Bilan d'une année 2013 riche en travaux et en animations.

lorraine,vosges,attigny,saône lorraineLe président Jean-François Michel a accueilli avec plaisir Jacky Frémont, délégué des Vosges pour la Fondation du Patrimoine, qui participe au soutien financier des travaux engagés sur les différents sites gérés par l'association de sauvegarde. Après avoir excusé le maire d'Attigny, une minute de silence a été observée pour les adhérents décédés au cours de 2013 : Mmes Françoise Rothiot, Lucie Bernard, Monique Mougin et Giraud, et MM. Claude Pinard et Gilbert Depoisse.

Dans son rapport moral, le président Michel a rappelé les nombreuses activités qui ont ponctué la vie de l'association : l'AG à Lichecourt, les voyages en Bohême et dans les Flandres françaises. Bernard Delémontey, conservateur du musée d'Hennezel, a fait le point sur les animations muséales qui ont connu une belle fréquentation même s'il déplore la baisse de fréquentation des groupes de touristes générés par les autocaristes. A noter que le musée a bénéficié d'une bonne couverture médiatique avec deux reportages produits par Vosges Télévision. Le musée accueillera en 2014 la reproduction, réalisée par Henri Côme, de Darney, de la pierre armoriée de l'ancienne maison verrière de Thiétry qui porte les armes des familles de Finance et d'Hennezel de Bazoilles. 2014 verra la présentation d'une exposition exceptionnelle sur la mémoire de la Grande Guerre en Saône Lorraine ; elle sera inaugurée le 25 mai prochain à 15h00.

lorraine,vosges,attigny,saône lorraineC'est à deux voix que l'année au couvent des Cordeliers des Petits-Thons a été présentée : Jean-François Michel et Robert Mougin, maire des Thons, ont insisté sur les importants travaux réalisés sur la partie des logements conventuels avec la réfection des charpentes, de la couverture et des aménagements intérieurs. Ces réalisations n'auraient pu être entreprises sans le soutien financier du Conseil régional de Lorraine, de la DRAC, du Conseil général des Vosges et de la Fondation du Patrimoine. Le site des Thons a bénéficié également d'une belle promotion par le biais du Guide du Routard qui donne un coup de chapeau à Saône Lorraine pour la restauration de l'ancienne église franciscaine. L'église conventuelle accueillera plusieurs manifestations musicales au cours de l'été prochain. Une pause dans les travaux permettra de réfléchir à l'intervention d'un chantier d'insertion qui pourrait se voir confier le réaménagement de l'ancien réfectoire des frères.

lorraine,vosges,attigny,saône lorraineChâtillon-sur-Saône, qui reste le centre vital et sentimental de l'association, a encore connu de belles heures avec les musées vivants de mai à septembre. Ils seront reconduits cette année et agrémentés d'un concours de peinture "Sur les traces de Jan Monchablon", à l'occasion du 110ème anniversaire de la disparition du maître du paysage. Gérard Monchablon, lointain descendant du peintre, a présenté deux tableaux de Jan Monchablon réalisés à la fin du XIXe siècle, acquis récemment aux Etats-Unis : "La rue de l'Assaut à Châtillon" et "Vaches au pâturage".  Ces toiles rejoindront le musée de Châtillon.

Pour conclure son rapport moral, le président Michel a informé l'assemblée que deux voyages seront organisés en 2014 : le voyage de printemps au Danemark et celui d'automne qui fera découvrir aux participants le patrimoine de l'ouest de l'Ile-de-France.

Après avoir approuvé le rapport financier présenté par la trésorière Nicole Hottier, l'AG a validé le renouvellement du tiers du conseil d'administration : Jean-Louis Hory, Nathalie Bonneret, Marie-Paule Gourlot, Arlette Delémontey et Laurence Floriot ont été reconduits dans leurs fonctions.

Après le repas partagé dans une excellente ambiance par une bonne centaine d'adhérents, Jean-François Michel et Claude Bernard ont présenté lors d'une causerie la vie de l'enfant du pays : le journaliste Yvan Salmon, plus connu sous le pseudonyme de Victor Noir, né au moulin d'Attigny en 1848 et mort à Paris en 1870 sous les balles du prince Pierre-Napoléon Bonaparte.

[clichés ©H&PB]

 

lorraine,vosges,attigny,saône lorraine,victor noir

La rue de l'Assaut à Châtillon-sur-Saône, Jan Monchablon, huile sur toile, 1888.

lorraine,vosges,attigny,saône lorraine,victor noir

Vaches au pâturage à Châtillon-sur-Saône, huile sur toile, Jan Monchablon, fin XIXe s.

 

 

06 avril 2014

Dimanche de la Passion

Salut & dimanche passion_2014 010.jpg

Choeur de l'église Marie-Immaculée de Nancy orné pour le dimanche de la Passion et la Semaine Sainte [cliché ©H&PB].

 

Iúdica me, Deus, et discérne causam meam de gente non sancta : ab homine iníquo et dolóso éripe me : quia tu es Deus meus et fortitúdo mea.

Emítte lucem tuam et veritátem tuam : ipsa me de duxérunt et adduxérunt in montem sanctum tuum et in tabernácula tua.
 
[Introït de la messe du 1er dimanche de la Passion]
 
Ô Jugez-moi, ô Dieu, et séparez ma cause de celle d’une nation qui n’est pas sainte : délivrez-moi de l’homme méchant et trompeur. Car vous êtes ma force, ô Dieu.
Envoyez votre lumière et votre vérité ; elles me conduiront et m’amèneront à votre montagne sainte et à vos tabernacles.

05 avril 2014

"Nancy Voix du monde" : du 28 mai au 1er juin 2014

chorales.jpg

04 avril 2014

Marville (55) : le village préféré des Français ?

marville.jpg

03 avril 2014

Premier vendredi du mois : Salut au Saint-Sacrement à Marie-Immaculée de Nancy

Salut St-Sacrement_Marie Immaculée_07.02.14 02.jpg

 

Chaque premier vendredi du mois,

Salut au Saint-Sacrement

en l'église Marie-Immaculée de Nancy

(33 avenue du Général Leclerc)

à 17h30

suivi de la messe quotidienne (missel de 1962)

à 18h30

 

Salut St-Sacrement_Marie Immaculée_07.02.14 06.jpg

[clichés ©H&PB]

 

 

02 avril 2014

Le mystérieux visage de Sierck-les-Bains

sierck.jpgEn 1985, une tache d'humidité apparaît sur le mur d'une habitation de Sierck-les-Bains, commune mosellane proche sur la frontière luxembourgo-allemande. Or, cette tache prend rapidement l'apparence du visage du Christ. Un mystère qui attire depuis de nombreux curieux, croyants ou non, pèlerins... et touristes. Médias français et étrangers se sont emparés de cette "affaire" sur laquelle l'Eglise ne se prononce pas.

Jean-Pierre Snyers, écrivain belge, rédacteur de la revue catholique Médiatrice et Reine, grand ami de la Lorraine, propose quelques considérations et souvenirs relatifs à cet événement qui, aujourd'hui encore, ne cesse de surprendre et d'interroger.

Manifestation surnaturelle, pur hasard, présence divine ? Jean-Pierre Snyers envisage toutes les causes possibles et fait le point dans sa brochure.

 

‡ Le mystérieux visage de Sierck-les-Bains, Jean-Pierre Snyers et Paul Huther, Sursum Corda éditeur, 2014, 17 p., ill. (3 €). Commande possible sur sursumcorda@slynet.be 

01 avril 2014

Nancy : conférence d'Alain Escada sur la théorie du genre le 11 avril

ESCADA.jpg

Bleurville (88) : Denis Bisval élu maire de la commune

Le nouveau conseil municipal élu dès le premier tour de scrutin a procédé récemment à l’élection du maire et des adjoints.

lorraine,vosges,bleurville,maire,denis bisvalAndré Granget, qui ne se représentait pas à la fonction de maire, a ouvert la séance devant quelques habitants. Seul candidat au poste de premier magistrat, Denis Bisval était élu par 9 voix, 1 voix allant à André Granget et 1 bulletin nul.

Après définition du nombre d’adjoints à désigner, Patrick Fatet était élu premier adjoint avec 7 voix, le deuxième adjoint, Pascal Laprovote, fait l’unanimité. Le troisième adjoint a été élu à l’issue du 3ème tour de scrutin : il s’agit de Ludovic Bisval, 6 voix contre 5 voix à Véronique Jacquin.

Élu municipal depuis 2001, et prenant la suite de son père, Marcel Bisval, qui fut maire de 1977 à 1989 et, aujourd’hui maire honoraire, Denis Bisval a siégé en tant qu’adjoint dans le précédent mandat. Il connaît bien le travail et les charges que représente la gestion d’une commune.

Remerciant la population qui a élu les onze conseillers dès le premier tour, le maire demandait une minute de silence à la mémoire des conseillers disparus pendant ce mandat : Michel Legros et Emmanuel Bisval. Il félicitait Mmes Goujon, Jacquin et Toussaint, MM. Granget, Henriot, Mauchard et les trois autres non élus pour avoir eu le courage de se présenter aux suffrages de leurs concitoyens. Denis Bisval a souhaité que tous mettent leurs compétences au service des bleurvillois, et qu’ils travaillent dans la confiance et l’unité autour des projets communs de la liste ouverte « Ensemble pour Bleurville ». Enfin, le maire remerciait la secrétaire Françoise Roussel, pour la qualité de son travail et son aide précieuse et constante.

La prochaine réunion du conseil municipal sera consacrée à la constitution des commissions et des différentes délégations.

[cliché : ©Michèle Bisval]

Bleurville (88) : la ministre de la Culture visitera l'abbaye Saint-Maur

philippeti.jpgNous avons appris ce matin par le service du protocole du ministère de la Culture et de la Communication, que Aurélie Philippetti, ministre de la Culture et de la Communication, rencontrera les animateurs de l'association des Amis de Saint-Maur de Bleurville et visitera l'ancienne abbaye bénédictine du village, à l'occasion d'un prochain déplacement en Lorraine qui devrait avoir lieu courant avril.

Nous tiendrons bien entendu informés nos fidèles lecteurs de cette visite ministérielle.

Valls, qui est le premier ministre ?

valls.jpg

Les Frères amish

lorraine,alsace,anabaptistes,mennonites,amishDans le canton de Berne, en Suisse, Elias Greiber fait partie des anabaptistes mennonites, un courant protestant persécuté depuis la Réforme. En 1683, il s'installe aux confins des territoires lorrain et alsacien, à Sainte-Marie-aux-Mines, sur les terres des Rappoltstein, une famille d'aristocrates protestants où les anabaptistes peuvent librement pratiquer leur culte.

Dans leur ferme de louage, Elias et son épouse Frena travaillent d'arrache-pied. Le mouvement anabaptiste se radicalise sous l'impulsion d'un chef religieux, Jacob Amann, qui veut revenir aux fondamentaux et enseigne une nouvelle doctrine des plus radicales. Ainsi, la société anabaptiste se ceint en deux branches et la communauté amish voit le jour.

Avec l'Empire qui leur imposa le port des armes - principe contraire à leur doctrine religieuse -, les anabaptistes mennonites de Lorraine, d'Alsace et du Palatinat émigrèrent en masse vers les Etats du Nord-Est d'Amérique du Nord.

 

‡ Les Frères amish, Marie Kuhlmann, Presses de la Cité, 2013, 400 p. (21 €).