Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint sacrement

  • Fête-Dieu

    Reposoir de la Fête-Dieu célébrée à la chapellenie Bhx Charles de Lorraine-Habsbourg de Nancy [cl. archives 2015 ©H&PB].

    Deus, qui nobis sub Sacraménto mirábili passiónis tuæ memóriam reliquísti : tríbue, quǽsumus, ita nos Córporis et Sánguinis tui sacra mystéria venerári ; ut redemptiónis tuæ fructum in nobis iúgiter sentiámus : Qui vivis et regnas.

    [collecte de la messe de la fête du Très Saint Corps du Christ]

    Dieu, vous nous avez laissé sous un Sacrement admirable le mémorial de votre passion : accordez-nous, nous vous en prions, de vénérer les mystères sacrés de votre Corps et de votre Sang ; de manière à ressentir toujours en nous le fruit de votre rédemption.

  • Fête-Dieu avec la chapellenie Bhx Charles de Lorraine-Habsbourg le 7 juin à Ville-au-Val

    Salut au Saint-Sacrement en la chapelle du château de Ville-au-Val [archives ©H&PB, 2014].

     

    La chapellenie Bienheureux Charles de Habsbourg-Lorraine célèbre la solennité de la Fête-Dieu au château de Ville-au-Val (près de Dieulouard)

    Dimanche 7 juin 2015

    >> 10h30 : messe de la solennité du Saint-Sacrement en l'église Marie-Immaculée de Nancy (33 av. Général Leclerc)

    >> 12h45 : rendez-vous au château de Ville-au-Val pour l'apéritif offert par l’Association Saint-Brunon

    >> Pique-nique dans le parc du château (tiré du sac)

    >> 16h00 : procession du Saint-Sacrement suivie du Salut dans la chapelle castrale


    (possibilité de rejoindre les fidèles en cours d'après-midi)

  • Premier vendredi du mois : Salut au Saint-Sacrement à Marie-Immaculée de Nancy

    Salut St-Sacrement_Marie Immaculée_07.02.14 02.jpg

     

    Chaque premier vendredi du mois,

    vendredi 3 octobre 2014

    Salut au Saint-Sacrement

    en l'église Marie-Immaculée de Nancy

    (33 avenue du Général Leclerc)

    à 17h30

    suivi de la messe quotidienne (missel de 1962)

    à 18h30

     

    Salut St-Sacrement_Marie Immaculée_07.02.14 06.jpg

    [clichés ©H&PB]

     

     

  • La Fête-Dieu célébrée en l'église Marie-Immaculée de Nancy

    Fête-Dieu 2014 008.jpg

    Messe du 2ème dimanche après la Pentecôte, solennité de la Fête-Dieu, église Marie-Immaculée, Nancy.

     

    Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia : et de petra, melle saturavit eos, alleluia, alleluia, alleluia.

    [introït de la messe de la Fête-Dieu]

    Il les a nourris de la fleur du froment, et il les a rassasiés du miel sorti du rocher, alléluia, alléluia, alléluia !

     

    Dimanche 22 juin, les catholiques célébraient Jésus-Hostie, fête du Saint-Sacrement ou Fête-Dieu.

    Après la messe en l'église Marie-Immaculée, la communauté latine du diocèse de Nancy et de Toul s'est retrouvée au château de Ville-au-Val, à proximité de Dieulouard, pour partager en toute convivialité un repas préparé par l'association Saint-Brunon, soutien opérationnel de la chapellenie Bienheureux Charles de Habsbourg-Lorraine.

    En préambule du repas, l'abbé Husson, chapelain de la chapellenie nancéienne, s'est vu remettre un cadeau offert par les fidèles à l'occasion du 20ème anniversaire de son ordination.

    Les agapes achevées, les fidèles se sont rassemblés dans la chapelle castrale, mise aimablement à disposition par les propriétaires des lieux, pour assister aux vêpres de la Fête-Dieu chantées par la chorale de la chapellenie, puis participer à la procession du Saint-Sacrement dans le parc du château.

    Fête-Dieu 2014 018.jpg

    Fête-Dieu 2014 023.jpg

    Fête-Dieu 2014 033.jpg

    [clichés ©H&PB]

  • Jeudi Saint : l'institution de la messe par Notre-Seigneur Jésus-Christ

    Quelques images de la messe du Jeudi Saint célébrée en l'église Marie-Immaculée à Nancy, selon le rite extraordinaire de l'Eglise catholique...

    Messe jeudi saint 2014 004.jpg

    Procession du Saint-Sacrement au reposoir à l'issue de la messe.

    Messe jeudi saint 2014 007.jpg

    Encensement du Saint-Sacrement.

    Messe jeudi saint 2014 010.jpg

    Adoration du Saint-Sacrement.

    Messe jeudi saint 2014 014.jpg

    Dépouillement du maître-autel.

    [clichés ©H&PB]

  • Fête du Très Saint-Sacrement

    benoitXVI.gif

    Deus, qui nobis sub Sacraménto mirábili passiónis tuæ memóriam reliquísti : tríbue, quǽsumus, ita nos Córporis et Sánguinis tui sacra mystéria venerári ; ut redemptiónis tuæ fructum in nobis iúgiter sentiámus.

    [Collecte de la messe du Très Saint Corps du Christ]


    Dieu, vous nous avez laissé sous un Sacrement admirable le mémorial de votre passion : accordez-nous, nous vous en prions, de vénérer les mystères sacrés de votre Corps et de votre Sang, de manière à ressentir toujours en nous le fruit de votre rédemption.

  • Verdun : "Les Heures musicales" à la cathédrale Notre-Dame le 2 juin

    verdun.jpg

  • Nancy : prochaines activités à la chapelle du Sacré-Cœur

    On nous prie d’annoncer :

    adoration-tous-en-priere.jpg


    >> Samedi 26 janvier à 15h00 : pour la fin du temps de Noël, les élèves de l'école Sainte-Philomène vous convient à un spectacle. Il aura lieu à la tribune de la chapelle et sera suivi d'un goûter.

    >> Dimanche 27 janvier à l'issue de la messe de 11h00 : adoration du Très Saint-Sacrement qui restera exposé jusqu'au Salut à 17h00 (prière pour la France et pour la Famille, face au projet de loi  instaurant le « mariage homosexuel »).

     

    Chapelle du Sacré-Cœur

    65 rue du Maréchal Oudinot

    54000 Nancy

  • Nancy : prière pour la France et la Famille à la basilique Notre-Dame de Lourdes le 24 janvier

    nd lourdes nancy.jpg

  • Procession de l'Assomption à Notre-Dame de Bermont (88)

    ND Bermont_15 aout 2012 014.jpg

    Lecture de la proclamation de Pie XI devant le reposoir de Notre-Dame de Lourdes [cliché © H&PB]

    La traditionnelle procession de l’Assomption s’est déroulée à l’ermitage Notre-Dame de Bermont, sur les terres de sainte Jeanne d’Arc. A l’occasion de la commémoration du 6e centenaire de la naissance de Jehanne, M. l’abbé Olivier, FSSP, a lu la proclamation de 1922 du pape Pie XI érigeant Notre-Dame de l’Assomption patronne principale de la France, et sainte Jeanne d’Arc patronne secondaire. Nous vous en livrons le texte in extenso :

     

    Pour perpétuelle mémoire,

     

    Les pontifes romains nos prédécesseurs ont toujours, au cours, des siècles, comblé des marques particulières de leur paternelle affection la France, justement appelée la fille aînée de l’Eglise. Notre prédécesseur de sainte mémoire le Pape Benoît XV, qui eut profondément à cœur le bien spirituel de la France, a pensé à donner à cette nation noble entre toutes, un gage spécial de sa bienveillance. En effet, lorsque, récemment, nos vénérables frères les cardinaux, archevêques et évêques de France, d’un consentement unanime, lui eurent transmis par notre vénérable Frère Stanislas Touchet, évêque d’Orléans, des supplications ardentes et ferventes pour qu’il daignât proclamer patronne principale de la nation française la bienheureuse Vierge Marie reçue au ciel, et seconde, patronne céleste sainte Jeanne, pucelle d’Orléans, notre prédécesseur fut d’avis de répondre avec bienveillance à ces pieuses requêtes. Empêché par la mort, il ne put réaliser le dessein qu’il avait conçu. Mais à Nous, qui venons d’être élevé par la grâce divine sur la chaire sublime du Prince des apôtres, il nous est doux et agréable de remplir le vœu de notre très regretté prédécesseur et, par notre autorité suprême, de décréter ce qui pourra devenir pour la France une cause de bien, de prospérité et de bonheur. Il est certain, selon un ancien adage, que « le royaume de France » a été appelé le « royaume de Marie », et cela à juste titre. Car, depuis les premiers siècles de l’Église jusqu’à notre temps, Irénée et Eucher de Lyon, Hilaire de Poitiers, Anselme, qui de France passa en Angleterre comme archevêque, Bernard de Clairvaux, François de Sales, et nombre d’autres saints docteurs, ont célébré Marie et, ont contribué à promouvoir et à amplifier à travers la France le culte de la Vierge Mère de Dieu. A Paris, dans la très célèbre Université de Sorbonne, il est historiquement prouvé que dès le XIIIe siècle la Vierge a été proclamée conçue sans péché. Même les monuments sacrés attestent d’éclatante manière l’antique dévotion du peuple à l’égard de la Vierge : trente-quatre églises cathédrales jouissent du titre de la Vierge Mère de Dieu ; parmi lesquelles on aime à rappeler comme les plus célèbres celles qui s’élèvent à Reims, à Paris, à Amiens, à Chartres, à Coutances et à Rouen. L’immense affluence des fidèles accourant de loin chaque année, même de notre temps, aux sanctuaires de Marie, montre clairement ce que peut dans le peuple la piété envers la Mère de Dieu, et plusieurs fois par an la basilique de Lourdes, si vaste qu’elle soit, paraît incapable de contenir les foules innombrables de pèlerins. La Vierge Mère en personne, trésorière auprès de Dieu de toutes les grâces, a semblé, par des apparitions répétées, approuver et confirmer la dévotion du peuple français. Bien plus, les principaux et les chefs de la nation se sont fait gloire longtemps d’affirmer et de défendre cette dévotion envers la Vierge. Converti à la vraie foi du Christ, Clovis s’empresse, sur les ruines d’un temple druidique, de poser les fondements de l’église Notre-Dame, qu’acheva son fils Childebert. Plusieurs temples sont dédiés à Marie par Charlemagne. Les ducs de Normandie proclament Marie Reine de la nation. Le roi saint Louis récite dévotement chaque jour l’office de la Vierge. Louis XI, pour l’accomplissement d’un vœu, édifie à Cléry un temple à Notre-Dame. Enfin Louis XIII consacre le royaume de France à Marie et ordonne que chaque année, en la fête de l’Assomption de la Vierge, on célèbre dans tous les diocèses de France de solennelles fonctions ; et ces pompes solennelles, nous n’ignorons pas qu’elles continuent de se dérouler chaque année. En ce qui concerne la Pucelle d’Orléans, que notre prédécesseur a élevée aux suprêmes honneurs des saints, personne ne peut mettre en doute que ce soit sous les auspices de la Vierge qu’elle ait reçu et remplit mission de sauver la France. Car d’abord, c’est sous le patronage de Notre-Dame de Bermont, puis sous celui de la Vierge d’Orléans, enfin de la Vierge de Reims, qu’elle entreprit d’un cœur viril, une si grande œuvre, qu’elle demeura sans peur en face des épées dégainées et sans tache au milieu de la licence des camps, qu’elle délivra sa patrie du suprême péril et rétablit le sort de la France. C’est après en avoir reçu le conseil de ses voix célestes qu’elle ajouta sur son glorieux étendard le nom de Marie à celui de Jésus, vrai Roi de France. Montée sur le bûcher, c’est en murmurant au milieu des flammes, en un cri suprême, les noms de Jésus et de Marie, qu’elle s’envola au ciel. Ayant donc éprouvé le secours évident de la Pucelle d’Orléans, que la France reçoive la faveur de cette seconde patronne céleste : c’est ce que réclament le clergé et le peuple, ce qui fut déjà agréable à notre prédécesseur et qui nous plaît à nous-même. C’est pourquoi, après avoir pris les conseils de nos vénérables Frères les cardinaux de la sainte Église romaine préposés aux Rites, motu proprio, de science certaine et après mûre délibération, dans la plénitude de notre pouvoir apostolique, par la force des présentes et à perpétuité, Nous déclarons et confirmons que la Vierge Marie Mère de Dieu, sous le titre de son Assomption dans le ciel, a été régulièrement choisie comme principale patronne de toute la France auprès de Dieu, avec tous les privilèges et les honneurs que comportent ce noble titre et cette dignité. De plus, écoutant les vœux pressants des évêques, du clergé et des fidèles des diocèses et des missions de la France, Nous déclarons avec la plus grande joie et établissons Pucelle d’Orléans admirée et vénérée spécialement par tous les catholiques de France comme l’héroïne de la patrie, sainte Jeanne d’Arc, vierge, patronne secondaire de la France, choisie par le plein suffrage du peuple, et cela encore d’après notre suprême autorité apostolique, concédant également tous les honneurs et privilèges que comporte selon le droit ce titre de seconde patronne. En conséquence, Nous prions Dieu, auteur de tous les biens, que, par l’intercession de ces deux célestes patronnes, la Mère de Dieu élevée au ciel et sainte Jeanne d’Arc, vierge, ainsi que des autres saints patrons des lieux et titulaires des églises, tant des diocèses que des missions, la France catholique, ses espérances tendues vers la vraie liberté et son antique dignité, soit vraiment la fille première-née de l’Eglise romaine ; qu’elle échauffe, garde, développe par la pensée, l’action, l’amour, ses antiques et glorieuses traditions pour le bien de la religion et de la patrie. Nous concédons ces privilèges, décidant que les présentes lettres soient et demeurent toujours fermes, valides et efficaces, qu’elles obtiennent et gardent leurs effets pleins et entiers, qu’elles soient, maintenant et dans l’avenir, pour toute la nation française le gage le plus large des secours célestes, qu’ainsi il en faut juger définitivement, et que soit tenu pour vain dès maintenant et de nul effet pour l’avenir tout ce qui porterait atteinte à ces décisions, du fait de quelque autorité que ce soit, sciemment ou inconsciemment. Nonobstant toutes choses contraires.

     

    Donné à Rome, près de Saint-Pierre, sous l’anneau du Pêcheur, le 2 du mois de mars de l’année 1922, la première de Notre pontificat. P. cardinal Gasparri, secrétaire d’état. »

     

    ND Bermont_15 aout 2012 021.jpg

    Retour de la procession vers la chapelle de Notre-Dame de Bermont [cliché © H&PB]

     

     A l’issue, la procession des fidèles a rejoint la chapelle pour le salut au Saint-Sacrement.

     

     

     

     

  • Solennité de la Fête-Dieu en l'église Saint-Pierre de Nancy

    Quelques images de la messe de la solennité de la Fête-Dieu, ou fête de Saint-Sacrement, qui a été célébrée jeudi 7 juin en l'église Saint-Pierre de Nancy par la communauté latine.

    La météo orageuse de la fin d'après-midi n'a pas permis d'effectuer la procession à l'extérieur de l'église. La messe s'est achevée par un Salut du Saint-Sacrement.

    Ncy_fete dieu_07.06.12 02.jpg

    Ncy_fete dieu_07.06.12 06.jpg

    Ncy_fete dieu_07.06.12 07.jpg

    [clichés ©H&PB]

  • Fête-Dieu

    fête dieu_st pierre_23.06.11.jpg

    Procession de la Fête-Dieu, église Saint-Pierre, Nancy, 2011 [archives © Communauté Saint-Pierre-des-Latins]

     

    Deus, qui nobis sub Sacraménto mirábili passiónis tuæ memóriam reliquísti : tríbue, quǽsumus, ita nos Córporis et Sánguinis tui sacra mystéria venerári ; ut redemptiónis tuæ fructum in nobis iúgiter sentiámus : Qui vivis et regnas.

    [collecte de la messe de la fête du Très Saint Corps du Christ]

     

    Dieu, vous nous avez laissé sous un Sacrement admirable le mémorial de votre passion : accordez-nous, nous vous en prions, de vénérer les mystères sacrés de votre Corps et de votre Sang ; de manière à ressentir toujours en nous le fruit de votre rédemption.

  • 10 novembre : Veillée de prière à Notre-Dame de Bermont (Vosges)

    Notre-Dame_de_Bermont.jpg

    Notre-Dame de Bermont (cliché © Wikimédia)

     

    L'Association Notre-Dame de Bermont vous invite cordialement à vous joindre à la veillée de prières


    jeudi 10 novembre 2011

    en la chapelle Notre-Dame de Bermont (Vosges, commune de Greux)


    > Exposition du Très Saint Sacrement dès 21 heures
    et adoration jusque minuit 

    > A minuit, messe en l'honneur de Saint Martin

  • La Fête-Dieu célébrée en Lorraine

    Toutes les paroisses lorraines n'ont pas abandonné la traditionnelle procession de la Fête-Dieu. Dieu merci !

    Ainsi, à Nancy même, les fidèles de la chapelle du Sacré-Coeur ont participé à la procession du Saint-Sacrement dans les rues de la cité ducale en fin d'après-midi, grâce à la mobilisation de tous et, en particulier, de l'abbé John Brucciani, prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, prieur de la Maison Saint-Nicolas de Nancy et desservant de la chapelle du Sacré-Coeur.

    Quelques images de la procession...

    fête-dieu ncy 2011 02.JPG

    fête-dieu ncy 2011 01.JPG

    fête-dieu ncy 2011 03.JPG

    [clichés : courtoisie de Ph. M.]

  • Fête-Dieu

    Fête-Dieu_st pierre_ncy_23.06.11 012.jpg

    Fête du Très Saint Corps du Christ, église Saint-Pierre, Nancy, 2011 (cliché © H&PB)

     

    Cibávit eos ex ádipe fruménti, allelúia : et de petra, melle saturávit eos, allelúia.

    [Introït de la messe de la solennité de la Fête-Dieu]

    Il les a nourris de la fleur du froment, et il les a rassasiés du miel sorti du rocher, alléluia !

  • La Fête-Dieu à la Communauté Summorum pontificum Saint-Pierre de Nancy

    fete-dieu.jpgPour le jour de la Fête-Dieu, jeudi 23 juin, la messe sera chantée en l'église Saint-Pierre de Nancy à 18h30, suivi de la procession et du Salut du Saint-Sacrement.
     
    La messe est célébrée selon le rite extraordinaire (Missel de 1962).
     
    Rappelons que la Fête-Dieu (ou fête du Saint-Sacrement), célébrée le jeudi après le dimanche de la Sainte-Trinité (en France, le dimanche suivant, en vertu d'un indult papal) a été instituée officiellement le 8 septembre 1264 par le pape Urbain IV.
     
    ‡ Messe de la Fête-Dieu, jeudi 23 juin à 18h30, église Saint-Pierre, avenue de Strasbourg, Nancy.

  • Fête de Saint Joseph à Notre-Dame de Bermont (Vosges)

    On nous demande de diffuser l’information suivante :

    St_Joseph.jpgEn la fête de Saint Joseph, samedi 19 mars 2011, les Amis de l’Association Notre-Dame de Bermont sont invités à venir le prier et lui demander d’intercéder pour nous tous, nos familles, nos amis, tous ceux qui nous sont chers.

    L'association Notre-Dame de Bermont invite tous ceux qui le souhaitent de se retrouver en la chapelle de Bermont (commune de Greux, à proximité de Domrémy) à 20 heures pour la messe de Saint Joseph, suivie jusqu’à 24 heures de l’adoration du Saint Sacrement, chapelet avec confessions possibles. A minuit, la messe du dimanche sera célébrée.

    Boissons chaudes durant l'adoration.