Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dimanche de la Passion : statues et croix voilées dans les églises

Pendant la semaine sainte, un rite unique dans l’année liturgique a lieu en deux étapes, lors du vendredi saint, puis lors de la vigile pascale : le dévoilement. Le vendredi saint on dévoile solennellement la croix tandis que lors de la vigile pascale, pendant le chant du gloria, qui marque rituellement le passage du temps de pénitence au temps pascal, on dévoile le reste des images et des statues.

Cela sous-entend une chose : que les croix soient bien voilées, ainsi que les images et les statues, sinon, on perd de façon notable la signification d’un rite porteur de symboles. Si la croix n’est voilée que quelques minutes avant le début de la fonction liturgique du vendredi saint où elle doit être dévoilée, tout cela n’a pas grand sens.

C'est donc pourquoi, lors du dimanche de la Passion, dernier dimanche du Carême, l'Eglise demande que croix, images et statues soient recouvertes d'un voile violet, couleur de la pénitence.

Commentaires

  • Belle église qui respecte la tradition liturgique de l'Eglise... ce qui est loin d'être le cas de l'immense majorité des paroisses qui se contente de voiler le crucifix le jour du Vendredi saint... Deo gratias !

Écrire un commentaire

Optionnel