Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

croix

  • Le retour de la croix reliquaire d'Antoine de Sarrazin à La Mothe

    Présentation d'une relique d’une forteresse lorraine le 30 avril 2016 à 15h00 en l'église d'Outremécourt (Haute-Marne, entre Neufchâteau et Lamarche) : le retour à La Mothe de la croix reliquaire d’Antoine de Sarrazin de Germainvilliers.

    Le Comité d’Histoire Régionale, le Musée lorrain et l’Association pour La Mothe vous proposent de découvrir une croix reliquaire ayant appartenu à Antoine de Sarrazin, un des défenseurs de La Mothe lors des sièges de la forteresse menés par l’armée du roi de France en 1634 et 1645.

    Des interventions de Pierre-Hippolyte Pénet, Conservateur au Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain, et de Jean Charles, Secrétaire de l’Association pour La Mothe, permettront d’évoquer la chute de cette place forte emblématique de la Lorraine ducale.

  • Remoncourt (88) : un acte de christianophobie inqualifiable

    A leur réveil ce matin, les Remoncourtois ont découvert avec consternation que la croix de bois portant le Christ, plantée quasiment en face de l'église au bord de la D 429 dans la traversée de ce village vosgien de 612 habitants (entre Vittel et Mirecourt), avait été sciée pendant la nuit.

    Il s'agit là d'un acte extrêmement grave de christianophobie encore jamais perpétré dans ces villages de tradition catholique.

    La guerre semble vraiment déclaré à l'Eglise et au christianisme en France : on se croirait revenu aux heures les plus sombres de la funeste révolution française...

    Une cérémonie de réparation s'avère indispensable afin de montrer que l'Eglise n'accepte pas qu'on s'attaque impunément aux symboles de la foi.

  • Vendredi saint : office de la Croix et de la Passion

    Office de la Passion, église Marie-Immaculée, Nancy [cliché : archives 2014 - ©H&PB]

     

    Ecce lignum Crucis, in quo salus mundi pependit.

    Veníte, adoremus.

     

    Voici le bois de la Croix sur lequel le salut du monde a été suspendu.

    Venez, adorons-le.

  • La croix et le croissant : à propos de l'éclipse du 20 mars 2015

     

    Clin d'œil du photographe lors de l'éclipse partielle observée vendredi 20 mars 2015 dans les Vosges, au-dessus de la chapelle Saint-Basle à Lignéville (sud-ouest vosgien).

    [cliché : courtoisie de Gilbert Salvini]

  • Vendredi Saint : Passion et mort de N.-S. Jésus-Christ

    Mthx_mise au tombeau 003.jpg

    Mise au tombeau (bois, école rhénane, XVe s.), église de Monthureux-sur-Saône (Vosges) [cliché ©H&PB]

     

    Deus, qui peccáti véteris hereditáriam mortem, in qua posteritátis genus omne succésserat, Christi tui, Dómini nostri, passióne solvísti : da, ut, confórmes eídem facti ; sicut imáginem terréni, natúrae necessitáte portávimus, ita imáginem caeléstis, grátiae sanctificatióne portémus. Per eúndem Christum Dóminum nostrum. 

    [prière de l’office du Vendredi Saint] 


    O Dieu, vous avez détruit par la passion de votre Christ, notre Seigneur, la mort que nous valait de père en fils le péché originel, et par où passaient toutes les générations : accordez-nous de nous identifier à votre Fils ; et de même que notre origine terrestre nous avait fatalement marqués de l’empreinte de la terre, de même votre grâce céleste nous marquera de son action sanctifiante.


     

    vendredi saint,calvaire,jesus christ,tombeau,croix

    Piéta, XVIe s., basilique Saint-Epvre, Nancy [cliché ©H&PB]

     

    vendredi saint,calvaire,jesus christ,tombeau,croix

    vendredi saint,calvaire,jesus christ,tombeau,croix

    vendredi saint,calvaire,jesus christ,tombeau,croix

    Vendredi Saint : Chemin de Croix, paroisse Saint-Epvre, Nancy

    [clichés ©H&PB]


  • Vendredi Saint

    christ barroux.jpg

    Christ en croix (reproduction du Christ roman de l'abbaye bénédictine du Barroux, Vaucluse).

     

    Ecce lignum Crucis, in quo salus mundi pependit.

    Veníte, adoremus.

     

    Voici le bois de la Croix sur lequel le salut du monde a été suspendu.

    Venez, adorons-le.

    [Adoration de la Croix, office du Vendredi Saint]

  • Charmois-L'Orgueilleux (Vosges) : une nouvelle croix à Saucenot

    croix saucenot.jpg

    [Vosges Matin]

  • Villoncourt (Vosges) : pitié pour la croix

    Villoncourt croix 2011.jpgImage désolante d’une croix de chemin à Villoncourt, dans le canton de Châtel-sur-Moselle, qui est progressivement déstabilisée dans ses fondations et mangée par un bosquet d’arbustes.

    Allez Monsieur le Maire, un petit effort pour dégager et mettre en valeur cet élément du patrimoine religieux local et de la piété populaire ! En souvenir de ceux qui l’ont érigé.

    [cliché G. Salvini]

  • Les croix de chapitre à Nancy et à Toul

    croix chapitre toul nancy.jpgL'ouvrage est suffisamment original pour qu'on le remarque sur les rayons des libraires. Ce n'est pas souvent, en effet, qu'un universitaire se penche sur ces décorations "officielles" de l'Eglise catholique que sont les croix portées par les chanoines des cathédrales.

    Le diocèse de Nancy & de Toul a cette chance-là d'avoir trouvé et un jeune universitaire de talent, et un évêque soucieux de mieux faire connaître la riche histoire du chapitre de sa cathédrale.

    Cette intéressante et originale monographie s'attache à faire découvrir les évolutions du costume canonial des chanoines des chapitres de Nancy et de Toul, en s'intéressant plus particulièrement à leurs rares croix pectorales, créées dès le XVIIIe siècle et toujours portées par leurs titulaires. L'histoire du chapitre de Nancy et de Toul est également évoquée afin de replacer dans son contexte l'évolution de ces signes de distinction.

    L'auteur nous livre ses recherches menées tant dans les archives religieuses que civiles, et présente dans le détail ces insignes de fonction, entre décoration et marque de dignité, issues de collections publiques et particulières.

    Outre la riche et inédite iconographie, l'ouvrage est accompagné de nombreuses annexes qui, n'en doutons pas, seront d'un précieux recours pour tous les chercheurs et amateurs d'histoire religieuse.

    Le livre est publié grâce au soutien personnel de Mgr Jean-Louis Papin, évêque de Nancy et de Toul, primat de Lorraine, et avec le concours du Centre lorrain d'histoire du droit de l'université de Nancy 2.

     

    >> Les croix de chapitre à Nancy et à Toul. Evolution du costume canonial nancéien, Etienne Martin, Histoire & Curiosités - Editions phaléristiques, 2010, 127 p., ill., préface de Mgr Jean-Louis Papin, évêque de Nancy et de Toul (38 €).

  • Le Christ est tombé à Velaine-sous-Amance

    Le calvaire du Christ continue à Velaine-sous-Amance, village de l'est nancéien, dans le canton de Seichamps.

    croix velaine sous amance1.jpgVenant de Laneuvelotte, à l'entrée de la commune de Velaine, une croix de mission, érigée par les paroissiens au XIXe siècle, est enserrée dans une haute haie. Déjà, elle mériterait d'être mieux valorisée et aménagée dans son environnement... Mais l'indifférence ne s'arrête pas là. Depuis plusieurs mois, le fût de la croix gît à même le sol, au bord de la route.

    Et personne pour s'émouvoir de cette situation. Personne pour intervenir. Personne pour susciter une restauration de la croix. La municipalité ne semble pas concernée par la protection du patrimoine villageois. Etonnant. Alors que, partout en Lorraine, communes urbaines et rurales engagent des travaux de réhabilitation et de restauration du petit patrimoine villageois (lavoirs, fontaines, fours, chapelles, calvaires, croix...). Apparemment, à Velaine-sous-Amance, les édiles municipaux ne semblent pas être informés de toutes ces actions.

    Et pourtant, il suffirait de peu de chose pour remettre en place la colonne de la croix : un peu de volonté, quelques bonnes volontés... et un peu de ciment !

  • Mille et cent croix en Lorraine méridionale

    croix lorraine sud.jpgVoilà un ouvrage qui fera date dans la connaissance du petit patrimoine religieux de la Lorraine du Sud. Étonnamment, on le doit à une géologue de formation qui, tout au long de sa carrière, a parcouru le territoire lorrain et, en particulier, celui de la Lorraine méridionale. Elle nous offre un recensement exhaustif de toutes les croix de chemin et de carrefour, de mission, de cimetière, d'accident et les calvaires de nos villages situés entre Toul et Châtillon-sur-Saône et Neufchâteau et Epinal.

    Son livre aurait pu être un simple catalogue présentant commune par commune les monuments avec photos et notices. Jacqueline Desmons préféra présenter une synthèse rigoureusement composée, étudiant successivement l'environnement historique, la structure des monuments, leur iconographie, leur style, leur appartenance à de possibles ateliers. L'étude s'accompagne de cartes, statistiques, dessins, encadrés, élargissant le propos à l'histoire générale de l'art.

    Tous, historiens de l'art, amateurs de patrimoine et d'histoire régionale trouveront une véritable nouveauté sur le sujet. Le texte est accessible à tous et surtout aux habitants de nos villages et de nos bourgs qui porteront désormais un regard nouveau sur ces témoignages fragiles de la foi de leurs ancêtres. Ce livre doit trouver une place de choix dans la bibliothèque de tout bon Lorrain !

     

    >> Mille et cent croix en Lorraine méridionale entre Meuse et Moselle, Jacqueline Desmons, éditions Créer, 2009, 286 p., ill. couleurs, préface de Marie-Claire Burnand, ancien professeur d'histoire de l'art médiéval à l'université de Nancy-2 (30 €).

    >> Commande possible sur www.edicreer.com

  • Ville-sur-Illon (Vosges) sauvegarde son patrimoine religieux

    patrimoine ville sur illon.jpg
    [source : Vosges Matin]

  • Patrimoine bleurvillois : restauration de la tombe de l'abbé Ferry

    Jusqu'en 1894, le cimetière de Bleurville entourait l'église paroissiale. Depuis, toutes les anciennes tombes ont été déposées ; seule demeure, accollée au vieux sanctuaire, le monument funéraire d'un ancien curé de Bleurville, l'abbé Jean-Joseph Ferry.

     

    tombe abbé ferry juin 09 006.jpgL'abbé Ferry est nommé à la paroisse de Bleurville en 1820. Le presbytère ayant été vendu à la Révolution, il est obligé de se loger dans une maison au pied du grand escalier qui monte à l'église. En 1823, la commune rachète l'ancien presbytère et y fait réaliser des travaux de réhabilitation. C'est la maison de cure que l'on peut toujours voir aujourd'hui.

     

    L'abbé Ferry exercera son ministère pastoral à Bleurville jusqu'en 1862. Il y est décédé et attend la tombe abbé ferry juin 09 002.jpgrésurrection des morts à l'ombre de l'édifice qui l'a vu célébrer le service divin pendant 42 ans. Ce prêtre a profondément marqué les esprits locaux par son dévouement, sa piété et son humanité, au point que les paroissiens l'avaient surnommé "le Père de Bleurville", ainsi qu'en témoigne encore la plaque funéraire. Et pourtant, l'homme dut subir de nombreuses vexations de la part de l'architecte responsable de la reconstruction de la cure... De même, il travailla avec intelligence avec plusieurs municipalités et au gré des changements de régimes politiques tels qu'en connu le XIXe siècle : la Restauration, la Monarchie de Juillet, la IIe République et le Second Empire.

     

    tombe abbé ferry juin 09 003.jpgOr, au fil des ans, le monument avait subi les assauts du temps ; depuis de nombreuses années le croisillon était cassé. La municipalité a fait procéder dernièrement à sa réparation. Désormais, le sobre monument du "Père de Bleurville" a retrouvé toute sa dignité. En souvenir de celui qui fit beaucoup de bien aux paroissiens de son époque.

     

    Félicitations aux élus locaux qui ont le souci de la préservation du patrimoine de la commune. C'est un début, il faut continuer !

  • Dégradations à la cathédrale de Verdun

    Jeudi 28 mai, la statue de Notre-Dame et une croix de procession ont été brisées dans la crypte de la cathédrale de Verdun. Un acte offensant pour l’Eglise catholique.

     

    ND verdun.jpg« Cela me fait mal de voir ça », commentait une paroissienne en découvrant le saccage. Depuis deux jours, les paroissiens de la cité de la Paix oscillent entre des sentiments d'incompréhension et de tristesse. Pour la première fois de son histoire, des dégradations ont été commises au sein de la cathédrale Notre-Dame de Verdun. Au cœur même de la crypte, partie la plus intime du lieu de culte catholique.

     

    L'alerte a été donnée en tout début d'après-midi jeudi par un Verdunois venu prier à la crypte. « Marie est cassée », a-t-il dit au père Michel Willemart, qui a de suite prévenu l’abbé Jean-Marcel Lair. La statue en pierre de Lavaux de Notre-Dame a été basculée en arrière de son socle. La Vierge à l'Enfant, sculptée par Henri Bouchard en 1932, s'est brisée. La croix de procession en métal qui était fixée sur une colonne à sa gauche est à terre en plusieurs morceaux.

     

    saccage cathédrale verdun.jpg« Cet acte est blessant », déclarait hier matin le père Guy Lescanne, recteur de la cathédrale. D'autant qu'il s'attaque au symbole même de l'édifice, Notre-Dame. « Cela fait 1.600 ans que l'on prie Marie ici et rien de tel ne s'était jamais produit », commente le prêtre. « Avec ses 80.000 visiteurs par an, la cathédrale est un lieu sûr ».

     

    Le préjudice est cultuel mais également culturel. En effet, depuis 1996, la statue de Notre-Dame, couronnée en 1946 par le cardinal Roncalli, nonce apostolique en France et futur pape Jean XXIII, est classée Monument Historique. Un expert des Bâtiments de France est donc venu constater l'ampleur des dégâts hier matin. La statue est la propriété de l'association diocésaine de Verdun.

     

    Après s'être rendus sur les lieux, Michel Collet, responsable des travaux, et le père Guy Lescanne ont déposé plainte. Les policiers ont ouvert une enquête et effectué un relevé d'empreintes. Leurs investigations ont permis d'interpeller un Verdunois de 56 ans, dès jeudi soir à Verdun. Durant son audition, les policiers ont découvert qu'il ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. Il a été placé à l'hôpital psychiatrique de Verdun pour y recevoir des soins.

     

    Que faire face à cet état de fait symptomatique d'une société qui a perdu ses repères et ses valeurs ? Nos édifices religieux sont de plus en plus souvent victimes de la folie de nos contemporains qui agissent soit par haine du christianisme, soit par pur acte gratuit, donc imbécile. Qu’attendent le ministère de l’Intérieur, en charge des cultes, et le ministère de la Culture pour mettre en place un véritable plan de protection des lieux de culte ? Le vrai problème n'est-il pas celui de l'éducation au respect des jeunes générations - mais ne devrait-on pas plutôt parler d'absence d'éducation -. Il y a urgence à agir.

     

     

    [d’après l’Est Républicain | 30.05.09]

     

     

     

     

    >> Pour prendre conscience de l'ampleur du phénomène, visitez le site http://indignations.org/

     

  • Bientôt la Fête nationale des Lorrains

    Monument Bataille de Nancy.jpg
    Le Monument de la Bataille de Nancy [cliché Wikipédia]

    L'Association Mémoire des Lorrains prépare activement la célébration de la fête nationale des Lorrains qui aura lieu le lundi 5 janvier 2009 à 18h30 au pied du Monument de la Bataille de Nancy - ou Croix de Bourgogne - à Nancy.

    Comme chaque année depuis 32 ans maintenant, les fidèles de l'association et tous les amoureux de l'histoire de la Lorraine auront à coeur de participer joyeusement à cette manifestation bon enfant. En souvenir de la bataille remportée par le duc de Lorraine René II sur le Grand Duc d'Occident, Charles le Téméraire, le 5 janvier 1477, mettant ainsi fin à la volonté hégémonique et impérialiste du duc de Bourgogne.

    Fête nat. des lorrains Ncy 05.01.07 011.jpg

    Tous les amis Lorrains (et les autres aussi bien sûr, même les Bourguignons, les Lorrains ne sont pas rancuniers !) sont invités à venir écouter la harangue prononcée par Jean-Marie Cuny au pied du Monument de la Bataille de Nancy et, ensuite, partager le vin chaud.

    Pour en savoir plus sur la Bataille de Nancy : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Nancy

    Bataille de Nancy 05.01.08 012.jpg
    [clichés H&PB]
  • Bénédiction de la croix du jardin de l'abbaye Saint-Maur

     

    Bénédiction croix jardin 28.06.08 008.jpg

    L'abbaye Saint-Maur de Bleurville a vécu un moment exceptionnel ce samedi 28 juin 2008.

    En effet, les Amis de Saint-Maur avaient convié tous les donateurs de la croix du jardin de l'abbaye a assisté à sa bénédiction. C'est devant une assistance nombreuse, renforcée par la présence d'un groupe de visiteurs de la Société d'Histoire de Nancy, de Monsieur André Granget, maire de Bleurville, et de Monsieur Alain Roussel, conseiller général du canton, que Monsieur l'abbé Villaume, curé de la paroisse, a béni solennellement le nouveau calvaire.

    A l'issue, le président de l'association a rappelé le symbolisme de ce monument situé au centre du jardin monastique et a remercié tous les souscripteurs pour leur geste généreux ainsi que la société Sebeler pour la qualité du travail réalisé. Il a associé dans ses remerciements tous ceux qui oeuvrent bénévolement pour Saint-Maur : les personnes qui entretiennent les parterres, celles qui ont contribué pour l'exposition temporaire, celles qui ont réalisé les costumes des religieuses ou qui ont réalisé le support de la cloche fondue en septembre dernier.

    Après la photo souvenir autour de la croix, l'assistance a rejoint la nef de l'église pour le vernissage de l'exposition temporaire "Bleurville et sa région au XXe siècle vues à travers la presse" et découvrir les personnages revêtus du costume des bénédictines du XIe siècle à l'occasion de la célébration du 880ème anniversaire du départ des nonnes de l'abbaye bleurvilloise (juin 1128).

    Le verre de l'amitié fut sympathiquement partagé par l'assistance.

    Bénédiction croix jardin 28.06.08 015.jpg
    La croix au centre du jardin de l'abbaye
    Bénédiction croix jardin 28.06.08 022.jpg
    Bénédiction de la croix
    Bénédiction croix jardin 28.06.08 040.jpg
    Nos bénédictines bleurvilloises du XIe siècle ont fière allure dans leur costume !
    UNE VISITE S'IMPOSE A L'ABBAYE SAINT-MAUR DE BLEURVILLE !
    C'EST DANS LES VOSGES, ENTRE DARNEY ET MONTHUREUX-SUR-SAÔNE...
    PROFITEZ DE VOTRE ETE POUR ALLER A LA DECOUVERTE D'UN SYMPATHIQUE VILLAGE DOTE D'UN RICHE PATRIMOINE.
    ET VOUS POURREZ EN PROFITER AUSSI POUR ALLER FLÂNER DANS LES ENVIRONS ET Y
    DECOUVRIR LES RICHESSES ARCHITECTURALES, HISTORIQUES, NATURELLES... ET HUMAINES DE LA SAÔNE LORRAINE !
    (Monthureux, Les Thons, Godoncourt, Saint-Julien, Châtillon-sur-Saône, etc.)
  • Bénédiction de la croix du jardin de l'abbaye de Bleurville samedi 28 juin

    Samedi 28 juin 2008 à 17h00, les Amis de Saint-Maur de Bleurville accueillent dans le jardin du monastère les donateurs et amis de l'abbaye qui ont participé financièrement à l'installation de la croix au centre du jardin restauré.

    La croix sera inaugurée en présence des membres du bureau de l'association, de Monsieur le Maire de Bleurville et de Monsieur le Conseiller général du canton.

    Jardin St Maur 2 oct 07.jpg

    Le programme :

    Bénédiction de la croix par M. l'abbé Villaume, curé de la paroisse

    Allocution de M. le président des Amis de Saint-Maur

    Photo-souvenir autour de la croix

    Vernissage de l'exposition temporaire "Bleurville et sa région au XXe siècle vues à travers la presse"

    Verre de l'amitié

    Tous les Amis de Saint-Maur sont les bienvenus.

     

    Réservation au plus tôt au 03.29.09.02.51.

  • IL EST ENCORE TEMPS DE SOUSCRIRE POUR LA CROIX DU JARDIN DE L'ABBAYE DE BLEURVILLE

    1455185117.jpg
    L'abbatiale Saint-Maur vue du Nord-Est

    LES AMIS DE SAINT-MAUR RAPPELLENT QUE L'ON PEUT ENCORE SOUSCRIRE JUSQU'AU 31 MAI A L'INSTALLATION D'UNE CROIX DANS LE JARDIN DE L'ABBAYE SAINT-MAUR.

    CETTE CROIX SERA LA VÔTRE : LE NOM DE CHAQUE SOUSCRIPTEUR SERA INSCRIT SUR UN PARCHEMIN QUI SERA ENFERME DANS LE SOCLE DU MONUMENT. POUR PERPETUER CE GESTE GENEREUX.

    LA CEREMONIE DE BENEDICTION AURA LIEU LE SAMEDI 28 JUIN 2008 A 17 H 00 EN PRESENCE DES DONATEURS. UN VIN D'HONNEUR SERA SERVI A L'ISSUE.

    ALORS, N'HESITEZ PAS ! AIDEZ-NOUS A REALISER CE PROJET QUI VALORISERA L'ANCIENNE ABBAYE BENEDICTINE DE BLEURVILLE QUI EST L'OBJET DE TRAVAUX DE RESTAURATION DEPUIS 35 ANS.

    L'ASSOCIATION DES AMIS DE SAINT-MAUR VOUS REMERCIENT PAR AVANCE.

    ENVOYEZ VOTRE SOUSCRIPTION AU PLUS VITE A :

    ASSOCIATION DES AMIS DE SAINT-MAUR

    18 RUE DES CAILLOUX

    88410 BLEURVILLE

    abbaye.saint-maur@laposte.net

     

    ATTENTION !

    APRES LE 1er JUIN 2008 IL NE SERA PLUS POSSIBLE D'INSCRIRE LES NOMS DES SOUSCRIPTEURS : LES ELEMENTS DE LA CROIX SERONT POSES ET LE PARCHEMIN ENFERME DEFINITIVEMENT... ALORS ENVOYEZ VITE VOTRE DON (MÊME MODESTE) A L'ADRESSE CI-DESSUS !

  • SOUSCRIPTION POUR LA CROIX DU JARDIN DE L'ABBAYE SAINT-MAUR

    d90f7450b92b899b05f74b5a3919471f.jpgL'association des Amis de Saint-Maur de Bleurville lance une souscription pour l'installation d'une croix en grès dans le jardin de l'abbaye Saint-Maur.

    Les noms des souscripteurs seront inscrits sur un parchemin qui sera enfermé dans le socle de la croix afin de prolonger au-delà des siècles ce geste généreux porteur d'espoir pour tous les défenseurs du patrimoine.

    Chacun peut apporter sa pierre à l'édifice en envoyant le montant de sa souscription (même modeste !) à :

    ASSOCIATION DES AMIS DE SAINT-MAUR

    18 RUE DES CAILLOUX

    88410 BLEURVILLE

    La bénédiction de la croix aura lieu fin juin 2008.

    Merci à toutes celles et ceux qui répondront favorablement à notre appel. Pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine vosgien !

  • Appel pour le financement de la croix du jardin de l'abbaye

    SOUSCRIPTION EXCEPTIONNELLE POUR LA CROIX DU JARDIN

    DE L’ABBAYE SAINT-MAUR DE BLEURVILLE

    3f08c8f5382aa9bc73d028f0f109771b.jpg

    Depuis le printemps 2006, le jardin de l’ancienne abbaye bénédictine de Bleurville est aménagé en un lieu verdoyant égayé par des parterres de fleurs rustiques. Devenu un véritable jardin monastique, il n’attend plus que sa croix centrale et quelques bancs de pierre…

    Aussi, afin de financer le projet d’installation d’un calvaire en grès, l’association des Amis de Saint-Maur lancent une souscription auprès des adhérents et de toutes celles et ceux, amoureux du patrimoine historique de la Saône Lorraine, qui souhaitent aider au financement de ce projet.

    Les travaux seront réalisés par la société SEBELER de Bleurville, spécialiste du travail de la pierre.

    Les noms des généreux souscripteurs seront inscrits sur un parchemin qui sera enfermé dans le socle de la croix afin de prolonger ce geste au-delà des ans.

    La bénédiction de la croix aura lieu au début de l’été 2008.

    Vous pouvez d’ores et déjà adresser votre don – même modeste soit-il – à :

    Mme Lucienne Thomas

    SECRETAIRE DES AMIS DE SAINT-MAUR

    18 rue des Cailloux

    88410 BLEURVILLE

    Merci d’avance pour votre aide.

     

    7c146c810c42958d19d81e2dba49ceb1.jpg