Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mairie

  • Bleurville (88) : le bulletin municipal 2016 est paru !

  • Bleurville (88) : les voeux de Monsieur le maire

  • Bleurville (88) : des vœux et une médaille du travail

    La salle de réception de la mairie accueillait récemment élus et habitants pour la traditionnelle cérémonie des vœux du maire.

    C’est en présence d’Alain Roussel, conseiller départemental, des représentants de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers et des associations locales que le maire Denis Bisval a accueilli les nouveaux résidents qui ont fait le choix de s’installer à Bleurville. Il a salué également la présence de M. et Mme Deschaseaux, propriétaires de la discothèque L’Etoile, installée route de Nonville depuis le printemps 2016, qui contribue à l’animation de notre secteur rural et à la notoriété de la commune. Et de souligner l’action irremplaçable des acteurs économiques du village qui contribuent à la création d’emplois. Cette cérémonie était aussi l’occasion de remercier Françoise Roussel, secrétaire attachée à la mairie de Bleurville depuis 30 ans. Entrée en fonction le 1er octobre 1986 sous le second mandat de Marcel Bisval, elle a été une précieuse assistante des maires successifs. « Collaboratrice exemplaire, elle maîtrise des dossiers de plus en plus lourds et complexes » rappelait Denis Bisval qui ne manquait pas de souligner également ses qualités de pâtissière ! La médaille du travail lui a été remise sous les applaudissements de l’assistance.

    Le maire a fait un rapide bilan des actions menées au cours de l’année écoulée : travaux de voirie, aire de jeux, renforcement du réseau électrique, acquisition de matériel de désherbage… 2017 verra se poursuivre le programme d’entretien de la voirie communale avec le soutien financier des différentes collectivités territoriales. Il est également prévu d’installer une protection du château d’eau et des captages d’eau potable, le renouvellement du matériel d’entretien de l’employé communal, la poursuite de l’étude du projet d’assainissement collectif, l’accessibilité handicapés de l’église paroissiale. Une réflexion est en cours sur le devenir de la bibliothèque municipale qui connaît une baisse de fréquentation. Denis Bisval a rappelé enfin que les affaires scolaires sont désormais prises en charge par la nouvelle communauté de communes des Vosges côté Sud-Ouest qui assume aussi l’entretien des bâtiments scolaires.

    Après avoir souhaité ses vœux à la population et remercier les conseillers municipaux pour leur implication dans la gestion communale, le maire a invité l’assistance a partagé le verre de l’amitié.

  • Bleurville (88) : des voeux et des projets

    La cérémonie des vœux de la municipalité a été l’occasion de rappeler les actions engagées en 2015 et d’envisager celles qui marqueront la nouvelle année.

    Les Bleurvillois avaient répondu nombreux à l’invitation du maire, Denis Bisval, pour la cérémonie des vœux qui s’est déroulée à la salle des associations en présence du conseil municipal, de l’adjoint au maire de Nonville et du commandant du centre de secours de la Saône vosgienne.

    Le maire a salué le travail réalisé tout au long de l’année par les employés communaux et les conseillers municipaux qui s’investissent dans la vie communale. Il a encore rappelé le rôle indispensable des associations dans l’animation et la promotion du village, ainsi que celui des acteurs économiques pourvoyeurs d'emplois et d'une image dynamique de la commune.

    La municipalité a profité de cette cérémonie pour présenter les nouveaux habitants à l’assistance et un cadeau de bienvenue leur a été remis.

    Un rapide tour d’horizon des travaux réalisés en 2015 a été effectué : achèvement de la desserte du massif forestier du Neufmont, création du chemin forestier de la Tervelle avec une place de retournement, reconstruction des deux ponts de fer sur le Gras dans la prairie, travaux de voirie au lotissement, remplacement des chaudières à la maison forestière, travaux d’élagage sur le Chêne des Saints, nettoyage de la croix et du monument aux morts au cimetière, déplacement de l’agence postale communale à la mairie...

    Les travaux 2016. – Le projet d’assainissement collectif suivra son cours mais demandera encore du temps en raison des impacts financiers lourds pour la commune. Des travaux de voirie sont programmés ainsi que la clôture du périmètre de protection du château d’eau. « Un projet de réhabilitation et d’accessibilité de la bibliothèque et de son environnement est à l’étude afin d’attirer un public plus large : nous devrions avoir un centre bourg plus accueillant et plus vivant » précise Denis Bisval.

    L’animation du village. – La discothèque route de Nonville a désormais un repreneur et est en cours de réhabilitation ; elle devrait ouvrir ses portes au printemps prochain et permettra l’organisation de fêtes et de soirées sympathiques. Depuis la fermeture de la boulangerie, la création d’un dépôt de pain de proximité est souhaitée par la population : une solution alternative est également à l’étude.

    L’environnement bâti de la commune fera l’objet d’une réflexion : la commission des bâtiments va travailler sur le cas des immeubles abandonnés afin de garantir la sécurité de tous et donner une image plus valorisante du village.

    « Des projets il y en a, ce sont les moyens financiers qui manquent le plus, problématique rencontrée par un grand nombre de collectivités territoriales actuellement » a conclu le maire. « Les dotations de l’Etat diminuant et les subventions départementales et régionales quasiment inexistantes, nous obligent à une gestion plus serrée. » Et de rappeler que si le CCAS a été dissous pour des motifs comptables, le traditionnel repas des aînés sera désormais offert par la commune !

    La cérémonie s’est clôturée par le partage du verre de l’amitié, autour des petits fours offerts par le maire, et l’échange des vœux entre les habitants.

  • Bleurville (88) : dernière cérémonie des voeux pour le maire

    voeux bleurville.jpg

    [Vosges Matin]

  • Bleurville (88) : le repas de la Saint-Maur des aînés

    repas bleurville.jpg

    [Vosges Matin]

  • Nancy : cure de jeunesse pour Jeanne d'Arc

    La statue équestre de Jeanne d'Arc, due au sculpteur Frémiet, installée rue Lafayette à Nancy, vient de prendre le chemin de l'atelier de restauration.

    Ncy_jeanne d'arc 2012 02.jpgSon état sanitaire général méritait en effet un sérieux coup de rajeunissement. D'ailleurs, les animateurs de l'association Mémoire des Lorrains avaient attiré l'attention de la mairie à l'automne dernier sur cet état de délabrement avancé...

    On doit saluer cette initiative en cette année du 6ème centenaire de la naissance de notre Jeannette. Jehanne devrait retrouver son piédestal pour sa fête, le 13 mai prochain.

    En attendant, Jeanne et son cheval ont quitté la placette à dos... de semi-remorque !

    Ncy_jeanne d'arc 2012 03.jpg

    [clichés : © H&PB]

  • Bleurville (Vosges) : le presbytère XVIIIe-XIXe est vendu

    Le dernier desservant de la paroisse a quitté le presbytère en octobre 2010. L'ancienne maison curiale, propriété de la commune, vient d'être vendue à un particulier.

    lorraine,vosges,bleurville,cure,presbytère,vente,notaire,mairieVaste bâtisse du XVIIIe siècle, elle a été transformée en 1830 en pleine révolution, entre la chute du roi Charles X et l'avènement du roi des Français Louis-Philippe. Le presbytère, situé en face de l'église paroissiale, est entouré de murs et dispose d'un vaste jardin à l'arrière ainsi qu'un verger.

    La cure avait été vendue à la Révolution puis rachetée par la commune au moment de la restauration du culte catholique lors du Concordat de 1801. Des travaux d'agrandissement et d'embellissement seront réalisés en 1829.

    L'immeuble dispose de nombreuses pièces, une belle montée d'escaliers en pierre de taille, une vaste cave ainsi qu'une grange et un bûcher.

    Elément notable : grâce à son emplacement privilégié, la maison curiale jouit d'une large vue surplombante sur une grande partie du village ainsi que sur la vaste forêt de Darney qui s'étend à l'horizon.

  • De cloches en cloches, du Pays messin à Thionville et à la Nied

    cloches.jpgDans cet ouvrage abondamment illustré, l'auteur nous invite à la découverte du patrimoine campanaire du Pays messin et du Thionvillois, patrimoine méconnu - sauf de quelques spécialistes -, mais pourtant omniprésent dans notre quotidien.

    L'inventaire dressé couvre plus d'un millier de cloches réparties dans près de 370 édifices cultuels, clochers d'églises et de temples, mais aussi de bâtiments civils, écoles et mairies. Des descriptifs techniques complètes utilement les notices sur chaque cloche, de la plus ancienne, datant de 1398, installée à la cathédrale Saint-Etienne de Metz, à celle de la chapelle de Morlange, coulée en septembre 2009.

    Un ouvrage indispensable pour comprendre les voix mystérieuses des clochers qui rythment la vie des villes et villages en Pays messin. De la naissance à la mort, les voix des cloches accompagnent le croyant en terre chrétienne.

    Des trésors habitent les clochers mosellans : vénérables ancêtres ou jeunes modernes, elles ont traversé le temps, résisté aux révolutions et aux guerres. Hommage enfin aux saintiers et artisans campanaires, hommes de traditions qui ont fait naître ces sympathiques résidentes de nos clochers.

    Enfin, un index recense toutes les cloches des églises visitées avec, pour chacunes d'elles, le nom du fondeur.

     

    ‡ De cloches en cloches. Du Pays messin à Thionville et à la Nied, Jean-Paul Philips, éditions des Paraiges, 2011, 290 p., ill. (42 €).

  • Bleurville : les aînés réunis pour la fête de Saint Maur

    lorraine,vosges,bleurville,repas,mairie,andré granget,aînés

    [Vosges Matin]

  • Bleurville : des projets... et de la patience

    bleurville voeux.jpg

    [Vosges Matin]

  • Laxou (Meurthe-et-Moselle) : les prêtres de la paroisse harcelés pour une histoire de pigeons

    Des prêtres harcelés pour des histoires de pigeons... L'affaire se passe à Laxou, dans la banlieue de Nancy.

     

    saletés de pigeons !.jpgIci, comme ailleurs, les pigeons roucoulent et pullulent surtout. Fientes et plumes pleuvent. Un jour, parce qu'une habitante d'un quartier affirme souffrir d'une maladie respiratoire liée à la présence des volatiles, la commune décide d'installer des pièges à pigeons. Objectif : réguler leur population. « En tant que maire, je suis responsable pénalement des habitants alors j'ai décidé d'appliquer le principe de précaution et de tout mettre en œuvre pour assurer la salubrité publique », justifie l'élu, Laurent Garcia. Les cages vont être installées un peu partout, et notamment sur le toit de la paroisse du quartier. Et voilà comment les deux curés se font harcelés.

     

    En apprenant la nouvelle, les « amis » des oiseaux sortent leurs griffes. De leur meilleure plume, ils adressent moult lettres et passent maints coups de fils aux deux prêtres. « Au moment de mourir, vous devrez rendre compte de ces innocents (pigeons) tués pour rien et surtout de leur souffrance au moment du trépas », menacent les militants dans leurs missives ; des centaines, selon les ecclésiastiques. « Nos curés ne sont en rien dans la décision d'installer des cages à pigeons », martèle le maire de Laxou, rappelant que les églises sont des bâtiments communaux.

     

    Les amis des oiseaux reprochent de leur côté le mode d'euthanasie des bestioles qui, selon eux, périssent « dans d'atroces souffrances » ( !). «  Les oiseaux capturés par les piégeurs seront tués par des méthodes barbares et expéditives comme à coup de bâton, passés en chambre de décompression explosive, abattus au gaz carbonique pur (une mort douloureuse) ou étouffés dans des sacs en plastique... », affirme l'association belge Lapalomatriste. Reprise sur des sites des amoureux des bêtes, comme SOS Pigeons, la missive donne les adresses et téléphones des deux prêtres... L'opération de capture est gérée par une entreprise, dont les cages ont reçu l'agrément du ministère de l'Ecologie précise Laurent Garcia.

     

    Par contre personne – et surtout pas les journalistes et autres écolos ou « amis des bêtes » - ne trouve rien à redire quand des imams incitent leurs fidèles à la guerre sainte contre l’infidèle (entendez le chrétien ou le juif ou le non croyant tout simplement) ou quand l'on tue par milliers des foetus… Apparemment, en France, on préfère se soucier du devenir des pigeons que de sauver ou défendre les êtres humains…

     

    [source : TF1]

  • Bleurville : le bulletin municipal 2009 est paru

    Le bulletin municipal 2009 de la commune de Bleurville est paru courant janvier. C'est avec un peu de retard que nous vous en proposons la recension.

    bulletin municipal 2009.jpgLe lecteur y trouvera, outre le traditionnel mot du maire, l'état civil de l'année écoulée, le bilan des finances communales ainsi qu'un point sur les travaux réalisés au cours de l'année 2009. Un point particulier est fait sur l'élaboration du plan local d'urbanisme en cours de révision.

    Le programme des travaux pour 2010 est présenté succintement ; la faiblesse des recettes budgétaires enregistrées en 2009 impose à la municipalité de prioriser les investissements.

    Le bulletin se poursuit avec la revue des activités communales, la vie des écoles et celle des associations locales qui oeuvrent au fil des saisons à l'animation de la petite cité.

    Ce bulletin annuel fait la part belle à l'histoire locale : la listes des gardes-forestiers de Bleurville depuis le milieu du XIXe siècle a été reconstituée, la "mort" du poirier de "chez Recouvreur" - sur la place du Prince - est rappelé au souvenir des Bleurvillois, et le centenaire du bureau de poste fait également l'objet d'une chronique historique.

    Pour les anciens et les "expatriés" de Bleurville, il est possible d'obtenir le bulletin 2009 en s'adressant à la mairie.

     

    mot du maire.jpg
  • Bleurville : des investissements revus à la baisse en 2010

    voeux mairie bleurville.jpg
    [Vosges Matin | 16.01.10]

  • Bleurville : le bulletin municipal 2008 est paru

    Le bulletin municipal édité par la mairie de Bleurville est paru début février.

     

    bulletin bleurville 2008.jpgIl fait le point sur la vie municipale et sur les différentes activités qui ont animé la commune durant l'année 2008. Dans son mot d'accueil, Monsieur le Maire rappelle les décisions prises au cours de l'année, notamment la transformation du bureau de poste en agence postale communale dont la gestion est confiée désormais à la mairie.

     

    La parole est donnée aux différentes associations du village qui présentent leurs activités variées : gymnastique adultes et enfants, comité des fêtes, jumelage Chichery-Bleurville, les Amis de Saint-Maur, l'Union Sportive du Val de Saône, Enfance et Temps libre, l'association des chasseurs...

     

    Un point est fait également sur les animations qui ont égayé la commune durant l'année (fête patronale, spectacle de "la lune écarlate", marché de Noël...) ainsi que sur les travaux menés durant la première année du nouveau conseil municipal.

     

    L'histoire de Bleurville est également présente avec un article sur le Chêne des Saints et une évocation des combattants de la Première Guerre mondiale de Bleurville morts au champs d'honneur.

     

    Un dessin d'une jeune bleurvilloise, Elise Rollin, illumine sympathiquement ce bulletin annuel.

     

    >> Le bulletin est remis à chaque famille de la commune. Pour les personnes originaires de Bleurville qui souhaitent garder le contact avec le village, il est possible de se le procurer en prenant contact avec la mairie de Bleurville, 1 rue du Moulin, 88410 BLEURVILLE.

  • Bleurville : des projets raisonnables pour le village

    Lors de la présentations des voeux à la population, le maire, André Granget, a présenté les projets prévus pour cette année et en a profité pour saluer l'activité des associations locales dans la vie du village.

     

    bleurville3 05.10.08.jpgLe bureau de poste est désormais transformé en agence postale communale depuis le 2 janvier. Elle est tenue par un agent communal, Mme Caroline Simon, qui a dû démissionner de sa fonction de conseillère municipale pour occuper ce poste.

     

    Le maire a remercié les associations du village pour leur implication dans la réussite du spectacle de l'été "La lune écarlate" qui a fait partager par de nombreux visiteurs un moment dramatique de l'histoire de Bleurville. Mais aussi leur volonté de travailler ensemble pour organiser le marché de Noël et l'opération du Téléthon en décembre dernier.

     

    Sur le plan des travaux, André Granget a précisé que tous les engagements pris par la précédente municipalité seront respectés comme le remplacement des conduites d'eau en plomb, l'achèvement du parking de la mairie, l'aménagement d'une aire de jeux.

     

    Par ailleurs, plusieurs projets sont programmés pour 2009 : la protection du captage des sources, la réfection du logement de l'école maternelle et du préau. En forêt, le pont de Patagaine sera reconstruit et renforcé, des travaux de voirie (rue du Moulin, des Cailloux, de Nonville, la route de la Deuille).

     

    Enfin, après avoir fait respecter une minute de silence à la mémoire des Bleurvillois disparus en 2008, le maire a félicité la jeune Elise Rollin pour son dessin qui a été retenu pour illustrer la couverture du prochain bulletin municipal.

  • La façade de la basilique Saint-Epvre de Nancy mise en lumière

    st epvre illuminée.jpgConstruite au XIXe siècle, la basilique Saint-Epvre est la troisième église, dédiée au même saint, bâtie à cet emplacement. L'église primitive fut édifiée à la fin du Xe siècle et reconstruite à partir de 1451 sous le duc de Lorraine René Ier. Jugée trop exiguë et délabrée, cette deuxième église fut abandonnée en 1857. En 1861, à l’initiative de l’abbé Trouillet, le conseil municipal autorisa la construction d'une nouvelle église et retint le projet de l'architecte municipal Prosper Morey (1805-1886), élève d'Achille Leclère et Grand Prix de Rome.

     

    L'actuelle basilique Saint-Epvre, classée Monument historique depuis 1999, fut édifiée de 1864 à 1875, dans un style représentatif du néo-gothique. Le 26 novembre 1874, l'église est élevée au rang de basilique mineure par le pape Pie IX.

     

    Les premières phases de restauration des extérieurs de la basilique (restauration du clocher de 2001 à 2004 et restauration de la façade nord à partir de 2005) ont été motivées par sa dégradation due à son état structurel originel et les conséquences de la tempête du 26 décembre 1999. Ces restaurations visaient autant à rétablir son intégrité architecturale que sa sécurité. Différents corps d'état sont intervenus sur l'ouvrage : la taille de pierre, la sculpture, la couverture, les vitraux, la menuiserie, la peinture et dorure, la métallerie, l'horlogerie, l'électricité.

     

    Profitant de la dépose des installations d'échafaudage en partie centrale, la ville de Nancy a souhaité rendre la basilique aux habitants du quartier avant de poursuivre, à partir de 2011, en vue d'achèvement, la restauration de la façade nord. La mise en lumière de la façade restaurée est intervenue samedi 31 janvier pour la première fois, à la tombée de la nuit, et se poursuivra jusqu'au 3 mai. L'animation, qui dure quelques minutes, se renouvelle tous les quarts d'heure, de 18 h 30 à 23 h 30.

     

     

    [d'après l'Est Républicain | 01.02.09]

  • Bleurville : l'Agence Postale Communale est née

    APC Bleurville.jpgL'Agence Postale Communale de Bleurville a ouvert officiellement le 5 janvier 2009. Elle se substitue au bureau de poste de pleine exercice. L'agence est tenue par un agent communal et elle est ouverte au public du lundi au samedi de 9h00 à 11h30. Elle est rattachée au bureau de secteur de Darney.

     

    L'agence postale offre les services de base en matière de courrier-colis et de services bancaires. Les opérations plus complexes doivent être réalisées auprès du bureau de poste de Monthureux ou de Darney.

     

    Pour la petite histoire, la présence postale à Bleurville date de près d'un siècle, puisque c'est en décembre 1909 que le premier bureau de poste est ouvert par l'Administration des Postes & Télégraphe. Bleurville fêtera donc en décembre prochain le centenaire de son bureau de poste... qui n'aura pas vécu un siècle complet puisqu'il vient d'être remplacé par une simple agence désormais sous la responsabilité de la mairie. L'histoire est souvent un éternel recommencement puisque, là encore, Bleurville fut desservi postalement par le bureau de Darney une grande partie du XIXe siècle siècle avant de l'être quelque temps par celui de Monthureux jusqu'à la création du bureau bleurvillois au début du XXe siècle.

     

    agence postale bleurville janv. 09 001.jpg

     

    Par un raccourci comme nous en propose parfois l'Histoire, la façade de La Poste de Bleurville conserve encore le sigle "PTT", désormais recouvert par l'enseigne de l'Agence Postale. Pour l'esthétique et la mise en valeur de la façade, cette enseigne aurait pu, peut-être, être installée à côté de l'ancien sigle postal...

     

    agence postale bleurville janv. 09 002.jpg
    L'agence postale de Bleurville

     

    >> Afin de préparer le centenaire de La Poste à Bleurville, H&PB recherche toute information sur la vie du bureau de poste local et notamment des renseignements (nom, durée de la présence, photo éventuellement) sur les différents receveurs-distributeurs qui se sont succédés à Bleurville, et toute anecdote sur le bureau. Contact : histoireetpatrimoinebleurvillois@laposte.net

  • Bleurville : les dernières décisions du conseil municipal

    mairie.jpg

    Location de terrains. - Pour les locataires des terrains propriété de la commune situés sur la zone touristique, désirant reconduire les conventions, le conseil municipal, à l'unanimité, décide de louer à l'amiable, sous forme de convention d'occupation provisoire précaire ces terrains pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2009, à Ludovic Bisval, Octave Breton, EARL du Paro, la Ferme aux Bisons pour une location annuelle de 54,01 € l'hectare, augmenté de l'indice de variation, à Christian Fatet pour la location de l'étang pour 200 € à compter de 2010.

    Zone artisanale : location à l'amiable à Ludovic Bisval sous la même forme des terrains sis sur la zone artisanale, du 1er janvier au 31 décembre 2009, lieu-dit « Aux Gorges ».

    Zone constructible : en vue de vendre des parcelles de terrain à bâtir, la commune a acquis des terrains qui doivent être libres de toute location à tout moment, le conseil décide de louer de même aux agriculteurs, aux lieux-dits "le Village" et "les Vignes de Paro" à EARL du Paro, au lieu-dit « Chenon-Pré » à GAEC de la rue Haute.

    Modifications de tarifs. - A compter du 1er janvier la photocopie passe à 0,30 €, gratuité pour les associations qui fournissent le papier. Par 9 voix pour et 1 voix contre, l'abonnement annuel à la bibliothèque passe à 3,50 €. Par 6 voix pour et 4 voix contre le prix de l'eau passe à 0,95 € le m3, plus la taxe de la redevance pour la pollution et la location annuelle.

    Chaufferie au bois déchiqueté. - Lors de la dernière réunion, Melle Ducros a fait le compte rendu de la pré-étude pour la chaufferie au bois déchiqueté sur la commune. Les installations seraient économiquement viables à court terme, les chiffres communiqués devront être confirmés par un bureau d'études spécialisé.

    Création de poste. - La création d'une agence postale communale conduit à la création à temps incomplet d'un emploi permanent d'adjoint administratif 2e classe, pourvu par voie contractuelle à compter du 5 janvier 2009.

    Participation scolaire. - La participation scolaire d'un enfant scolarisé en classe de perfectionnement à Darney pour la somme de 358,86 € sera réglée mais pas les frais d'interclasse (fréquentation de la cantine).

    Jugement. - Après présentation du jugement du tribunal de grande Instance d'Épinal rendu le 13 novembre 2008 dans l'affaire opposant la commune à Ch. G. concernant le sinistre d'un mur de soutènement rue Bezout le 6 juin 2005, quatre membres du conseil demandent un vote à bulletin secret sur l'appel. Par 10 voix et 1 abstention, le conseil décide de ne pas interjeter appel du jugement.

    [d’après Vosges Matin | 09/01/2009]

  • La place de la mairie de Bleurville enfin aménagée !

    Bravo à la municipalité de Bleurville qui a décidé de terminer l'aménagement de la place située entre le bureau de poste et la mairie. Les travaux d'aménagement avaient été engagés par le précédent conseil municipal voici quelques mois.

    place mairie2 sept 08.jpg

    Rappelons que sur cet emplacement se situait jusqu'en 1985 la maison Desalle ainsi que des entrepôts jadis utilisés par la boucherie Magnien. Marguerite Desalle a longtemps marqué la vie du village puisqu'elle tenait le café dans une remarquable bâtisse du XIXe siècle. On peut encore regretter aujourd'hui que cet immeuble ait été démoli ; il aurait pu tout à fait être transformé et accueillir la nouvelle mairie... Et avec une entrée-terrasse splendide !

    Si l'habillage du socle de la statue de notre ami Jean-Louis Rollin et le marquage au sol restent encore à achever, il faut désormais songer à attribuer un nom à cette place. Gageons que les bleurvillois et leurs édiles feront preuve d'originalité en évitant l'incontournable "place de la mairie" ou "place de la poste"...

    Le centre-bourg est réellement devenu accueillant : place et façades rénovées, abbaye Saint-Maur en cours de restauration, commerces et chambres d'hôtes... Une suggestion encore : le parc de la mairie pourrait être ouvert au public - et aux enfants - avec quelques aménagements de voirie (petits chemins), paysagers et ludiques qui donnerait une allure sympathique supplémentaire au centre du village.

    Reconquérir le centre des villages c'est aussi du développement durable ; cela évite le "mitage" de nos paysages et la dispersion des réseaux d'énergie et de flux divers. Et cela contribue surtout à entretenir et valoriser le patrimoine bâti ancestral qui fait l'originalité de notre région de la Saône vosgienne située aux confins de la Lorraine, de la Champagne et de la Franche-Comté.

    place mairie4 sept 08.jpg
    place mairie1 sept 08.jpg