Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chorale

  • Bleurville (88) : Les Dames de Choeur en concert à l'abbaye Saint-Maur le 5 juillet

    [L'Abeille]

  • Darney (88) : concert de Noël avec "L'Echo de la Forêt" le 14 décembre 2014

    concert de Noel.jpg

  • Eglise des Cordeliers des Thons (88) : chorale d'homme "Wilhelmina" le 12 septembre

    EINDHOVEN WILHELMINA.jpg

  • Bleurville (88) : un concert pour célébrer le patrimoine

    L’ancienne abbaye bénédictine de Bleurville était ouverte au public pour les Journées européennes du Patrimoine. La chorale « Les Combelles » a réveillé joyeusement les vieux murs de l’abbatiale.

    Chorale Combelles_Bazoilles_15.09.13 01.jpgMalgré le temps maussade, l’abbaye Saint-Maur a accueilli de nombreux visiteurs venus pour découvrir un site religieux majeur du sud-ouest vosgien. Bien sûr la crypte pré-romane attire toujours autant les curieux et les amateurs d’architecture religieuse des Xe-XIe siècles. Mais le conservatoire de la Piété populaire connaît désormais un beau succès puisque nombreux sont ceux qui souhaitent mieux comprendre comment nos ancêtres vivaient leur foi chrétienne.

    Pour ces Journées dédiées au patrimoine, les animateurs de l’association des Amis de Saint-Maur avaient également invité la chorale « Les Combelles » de Bazoilles-sur-Meuse, à se produire à l’abbatiale Saint-Maur. Structure émanant de la Fédération des Familles rurales des Vosges, cette formation est composée d’une vingtaine de choristes, essentiellement féminins. Dominique, la chef de chœur néocastrienne, avait concocté un joli programme mêlant harmonieusement invitation au voyage entre amis et chants pour quelques prénoms. L’ensemble vocal interpréta son répertoire avec beaucoup d’humour créant un sympathique climat de connivence entre chef de chœur, choristes et public.

    Chorale Combelles_Bazoilles_15.09.13 04.jpgDes chants anciens et contemporains français arrangés par notre chef de chœur, tels que Voyage en Italie, Les neiges du Kilimandjaro, Petit tango argentin, Shangaï ou La Seine, ont transporté notre public d’un bout à l’autre du monde sans quitter sa chaise ! Dépaysement garanti. La seconde partie a égrené un chapelet de prénoms auxquels étaient attachés de bien jolis chants… et beaucoup d’humour : Thomas, Donas… nobis pacem, Jeanne, une bien belle ode à cette Jeanne qui pourrait être celle qui fut « la Bonne Lorraine », Figaro, Natacha et Dimitri ou les réminiscences de la Sainte Russie…

    Alain Beaugrand, le président des Amis de Saint-Maur, a remercié chaleureusement les choristes et le public venus nombreux pour cette dernière manifestation de la saison à l’abbaye. En guise de conclusion, il précisa que « 2014 sera l’année du 40ème anniversaire des débuts du sauvetage de l’abbaye par l’abbé Pierrat ; les animateurs de l’association vont réfléchir à un programme pour ce temps dédié au souvenir et à la préparation de l’avenir de notre monument historique. » Ce travail et cet enthousiasme communicatif autour de cet emblème du patrimoine du sud-ouest vosgien n’auraient pu durer sans l’implication des quelques bénévoles passionnés – l’abbé Pierrat bien sûr, mais aussi Lucienne et Claude Thomas, Marie-Françoise et Jean-François Michel – qui ont ouvert la voie à la reconnaissance et à la valorisation des richesses historiques architecturales de la Saône Lorraine. Parce que notre devenir ne peut se construire sans trouver ses forces dans ses racines. Et notre patrimoine local y contribue largement.

    [clichés H&PB]

  • Bleurville (88) : des voix pour le patrimoine

    voix sagona.jpg

    [Vosges Matin]

  • Les Journées du Patrimoine à la Manufacture royale de Bains-les-Bains

    manufacture bains.jpg

    [L'Abeille de Neufchâteau]

  • Bleurville : L'Echo de la Forêt résonne sous les voûtes de l'abbaye

    Pour sa dernière animation de la saison, Les Amis de Saint-Maur avaient invité la chorale L’Echo de la Forêt, de Darney. Final en musique sous les voûtes de l’abbatiale romane.

     

    vosges,bleurville,abbaye saint maur,l'echo de la foret,darney,abbé andré simoninEn préambule du concert, nos choristes placés sous la direction de Jean-Michel Géhin, au piano, ont dédié une pièce de leur programme à l’abbé André Simonin, récemment disparu : il fut en effet directeur de la formation darnéenne durant quatre années et fit connaître L’Echo de la Forêt dans toute la région et au-delà, jusqu’en République tchèque. Il enrichit considérablement le répertoire en y intégrant des œuvres classiques religieuses et profanes certes, mais aussi des chants humoristiques et même des chansons à boire ! Car notre curé n’était pas dénué d’humour. Un concert lui sera particulièrement consacré en fin d’année.

     

    Et puis les mélomanes, venus nombreux, purent apprécier le répertoire éclectique de cette chorale locale qui se distingue tout particulièrement dans l’interprétation de pièces religieuses comme le Cantate domino ou le Pie Jesus domine. Une place de choix fut faite à Mozart qui mit l’amour en musique de façon divine et que nos choristes ont su restituer de manière aussi divine avec des alternances entre chœurs féminin et masculin. La chorale fit aussi voyager le public avec des musiques de films comme 1492 Christophe Colomb, ou des pièces italiennes, pièces enjouées et bien enlevées qui recueillirent des salves d’applaudissements.

     

    En seconde partie, des interprétations nettement plus contemporaines avec de la variété française, toujours présentées avec humour par François Poisson, ont enveloppé l’assistance d’airs bien connus de Reggiani, Ferrat, Barbara, Brel, Montand, Joe Dassin ou Dany Brian : Le barbier de Belleville, Aimer à perdre la raison, L’aigle noir, Amsterdam, L’Amérique, Les Grands Boulevards, Petit tour à Rome et Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux qui clôtura sympathiquement le concert. Question bonheur, les élèves de Jean-Michel Géhin ont su en donner une bonne dose en cet après-midi musical qui ferme en beauté cette 38ème saison à l’abbaye Saint-Maur. Le public ne s’y est pas trompé en saluant leur belle prestation d’applaudissements nourris.

     

    Le président des Amis de Saint-Maur remercie tous les acteurs des animations de la saison estivale, membre de l’association et extérieurs, sans qui rien n’aurait été possible. Les Amis de Saint-Maur réfléchissent d’ores et déjà à la programmation 2012.

  • Bleurville : concert de chant choral à l'abbaye dimanche 11 septembre

    Dimanche 11 septembre à 15h00 en l'abbatiale Saint-Maur de Bleurville, la chorale L'Echo de la Forêt donnera un concert sous la direction de Jean-Michel Géhin, pianiste, organiste, compositeur et chef de choeur.

     

    vosges,bleurville,chorale,abbaye saint maur,echo de la foret,darney

    L'Echo de la Forêt lors d'un concert en la basilique de Mattaincourt, 2011 (cliché M. Bisval).

     

    Un programme varié sera proposé au public : des oeuvres classiques ou sacrées de Haendel, Gounod, Mozart et Vangelis, mais aussi des compositions contemporaines de Jean Ferrat, Barbara, Charles Aznavour, Tri Yann ou Dany Brian.

    Entrée libre. Une quête sera faite au profit de la restauration de l'ancienne abbaye bénédictine.

  • Abbaye de Bleurville : concert de l'Echo de la Forêt le 11 septembre

    echo foret.jpg

  • Découvrir la Maîtrise Cathédrale de Nancy

    maîtrise cathédrale nancy.jpg
    maîtrise cathédrale.jpg
    >> Contact, inscription et soutien financier :
    >> Maîtrise Cathédrale Notre-Dame de Nancy, 6 rue des Chanoines, 54000 NANCY
    >> Tél. : 03.83.97.30.61 / 03.83.27.32.38

  • Cathédrale de Nancy : concert événement de la Maîtrise de la Cathédrale

    maîtrise cathédrale nancy.jpg

  • Vrécourt (Vosges) : un concert de haute tenue

    L'église Saint-Martin a vécu une grande soirée avec plus de 200 personnes qui ont assisté au concert donné après la restauration de l'orgue.

     

    concert_vrecourt.jpgDans son allocution, le président de Vrécourt Patrimoine retraçait la vie de cet orgue en rappelant les paroles de l'abbé Fontaine, à qui nous devons toutes ces informations couchées dans un livre qu'il a écrit après son départ de la commune à la demande de son remplaçant. "Des organistes de bonne volonté (à cette époque les organistes qui se sont succédé sur cet instrument n'étaient que des femmes), se sont chargées de faire parler harmonieusement ce petit orgue. Jamais depuis, il n'est resté muet, et je veux espérer que toujours, il se trouvera dans la paroisse des dames et demoiselles assez amies de la musique religieuse et assez dévouées à leur pasteur pour apporter leur artistique concours à la beauté du chant et des offices de l'église."

     

    Le maire rappelait que la restauration de l'orgue a été possible grâce aux dons de deux villageois et d'une participation du Conseil général à hauteur de 27 %. Il devait saluer le travail des bénévoles de l'association pour le nettoyage et remise en état des boiseries.

     

    En première partie, l'orgue était à l'honneur avec, au clavier, Jean-Michel Gehin, organiste, Christophe Jeannot, le directeur de l'école de musique de Vittel qui était à la trompette et Cédric Bourhaux, professeur à l'école de musique de Vittel qui était au violoncelle. Des œuvres de Vivaldi, Bach, Gounod, Haëndel et Saint-Saens mettaient en valeur cet instrument qui a retrouvé tout son éclat.

     

    Jean-Michel Géhin était très satisfait. "L'orgue est en parfait état. Malgré sa petite taille, il sonne très bien. L'acoustique est un peu sèche et il a moins de puissance vu qu'il y a beaucoup de monde. C'est un bel instrument qui a été très bien restauré." Le public a été conquis par le concert et les villageois étaient heureux de retrouver cet orgue qui a participé à de nombreuses célébrations depuis son installation. La seconde partie de la soirée était consacrée à la chanson française avec la chorale "L'Echo de la forêt" de Darney, placée sous la direction de Jean-Michel Géhin, chef de chœur et pianiste. De jolies chansons de Piaf, Brel, Bourvil, Ferrer ont été interprétées avec beaucoup de sensibilité par les 35 choristes. Un concert digne des plus grandes salles qui a permis à de nombreuses personnes de découvrir une très belle église, un orgue et une association qui souhaite remettre en état tout le patrimoine et surtout continuer à le faire vivre.

     

    [Vosges Matin | 04.03.10]

  • Dimanche 21 septembre en l'église des Cordeliers de Les Thons (Vosges) : concert de la chorale de la basilique Saint-Maurice d'Epinal

    concert les thons.jpg

  • "Jour après Jour" en concert à l'abbaye Saint-Maur de Bleurville

    L'ancienne abbatiale bénédictine de Bleurville accueillait ce dimanche 22 juin 2008 l'ensemble vocal belfortain Jour après Jour. Façon sympathique pour les Amis de Saint-Maur de participer à la Fête de la Musique et de célébrer l'entrée dans l'été... Et l'ouverture de la saison touristique à l'abbaye !

    chorale jour après jour belfort 22.06.08 004.jpg

    Le groupe riche d'une quinzaine de membres a transporté le public dans un répertoire éclectique profane et religieux entre les murs millénaires des lieux.

    Cette formation, placée sous la direction d'Elisabeth Watrin, est membre du mouvement "A Coeur Joie". Elle travaille un répertoire classique mais abord également des oeuvres originales utilisant toutes les ressources de la polyphonie comme le chant aléatoire. Ce qui permet aux choristes et au public de découvrir d'autres univers musicaux. Le répertoire proposé à Bleurville était composé d'oeuvres baroques, classiques et contemporaines.

    L'ensemble vocal franc-comtois a profité de cette belle journée d'été pour découvrir les richesses patrimoniales de la Saône Lorraine en passant par Jonvelle, Châtillon-sur-Saône, Les Thons, Bleurville et Monthureux. Et toujours en faisant profiter les sites visités de quelques beaux morceaux de partitions choisis !

    Les amoureux du chant choral auront le bonheur de les entendre à nouveau en 2009 dans l'ancienne église des Cordeliers des Thons, répondant à l'invitation de Jean-François Michel, président de l'association Saône Lorraine.

    chorale jour après jour belfort 22.06.08 007.jpg
    chorale jour après jour belfort 22.06.08 009.jpg
    [clichés Histoire & Patrimoine Bleurvillois]
  • Un opéra à la campagne

    CARMENCITA, UN OPERA POPULAIRE A MONTHUREUX-SUR-SAÔNE (VOSGES)

    Samedi 24 mai, un événement sans précédent s'est déroulé au gymnase de Monthureux-sur-Saône : la représentation d'un opéra. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de "Carmen" de Bizet. C'était un défi pour tous les choristes, musiciens, et bénévoles sous l'égide du Foyer des Jeunes de Monthureux-sur-Saône que de monter un spectacle de cette envergure et d'attirer les populations de ce secteur rural des Vosges du sud-ouest. Pari gagné haut la main dès la première représentation qui eut lieu dans un endroit qui est loin d'être un temple de la musique, le gymnase de Monthureux.

    emprisonnement01.jpg

    Les choristes ont littéralement envoûté le public qui envahissait parterres et gradins. De nombreux mélomanes, ainsi que de curieux de la chose, se sont déplacés pour assister à cette première représentation.

    L'opéra, intitulé ici "La Carmencita" et revisité pour l'adapter au grand public, a fait merveille auprès des jeunes comme des plus anciens. Grâce à une acoustique et une sonorisation d'une grande qualité, le public a pu apprécier le professionnalisme de l'orchestre de Vittel et du quatuor Alliance, dirigés par Christophe Jeannot, accompagnant des comédiens-chanteurs amateurs, issus des chorales de nos cantons, se surpassant pour donner le meilleur d'eux-mêmes.

    Catherine Esnault, extraordinaire et ensorceleuse Carmen, a séduit le public par son jeu et sa voix de toute beauté. Ses partenaires solistes - Véra Belgeri pleine de fraîcheur dans le rôle de Michaëla, jeune paysanne promise à Don José, qu'interprétait avec brio Denis Bisval, et François Poisson qui paradait dans le rôle d'Escamillo, Morales et Zuniga alias Émile Montémont et Benjamin Delalot, le contrebandier El Dancaïro chanté par Jean Marie Leduc, Brigitte et Gisèle qui interprétaient Frasquita et Mercédès, notamment - l'ont accompagnée avec autant de panache et de passion. Tous ces chanteurs ont ébloui un public, certes mélomane, bien qu'en grande partie néophyte en matière d'opéra, mais aussi de fins connaisseurs.

    Salut01.jpg

    En effet, dans la salle se trouvaient spécialistes et professionnels de la musique et du spectacle qui, félicitant organisateurs, solistes, choristes et musiciens, s'accordaient à reconnaître que la prestation était de grande qualité. Le parti pris des décors d’une superbe simplicité, œuvres de l'artiste peintre de Droiteval Mirjam Bijvank, de la scénographie minimaliste de Louis Taulelle qui laissait toute l'importance au jeu des solistes, héros de l'histoire, et bien sûr la fraîcheur du chœur des ''gamins'' de la chorale de Monthureux-sur-Saône, ont contribué à mettre les spectateurs sous le charme de la belle et tragique histoire intemporelle du jeu de l'amour et de la passion. Sans oublier les 130 choristes des chorales de Bellefontaine, Darney, Fontenoy-le-Château et Monthureux-sur-Saône, accompagnés par un orchestre d'harmonie de 30 musiciens issus des écoles de musique et conservatoire de Vittel et d'Epinal, auxquels s'étaient joints clarinettiste et harpiste amateurs, qui ont donné vie à ce projet grandiose.

    Sorti de l'imagination de Jean-Michel Géhin, toujours prêt à donner au monde rural sa part de culture, toujours avec des amateurs, toujours avec la même passion. Projet soutenu par Jean-Marie Nicklaus du Foyer des Jeunes Sport et Culture de Monthureux et l'équipe de "l'Odyssée" qui se sont démenés depuis plus de six mois pour trouver les fonds et le matériel nécessaires aux représentations.

    Qu'un spectacle de ce niveau quasi professionnel réussisse à être monté et présenté dans ce coin de campagne éloigné des salles de concert par des amateurs qui n'ont que leur bonne volonté pour moteur et ce devant 500 personnes, prouve que la culture est un trésor accessible si l'on s'en donne la peine.

    Salut02.jpg

    Il faut ici remercier tous les partenaires de ce spectacle, du plus modeste mécène au plus grand sponsor, sans oublier les associations et les institutionnels sans lesquels rien n'aurait pu être monté.

    Et qui a dit que rien ne bougeait dans notre campagne vosgienne ?

    [Remerciements à M.B. pour le compte rendu]

    PROCHAINES REPRESENTATIONS DE "CARMENCITA"

    - Scène Ernest Lambert à Chatenois samedi 14 juin à 20 h 30
    - Palais des Congrès de Vittel dimanche 15 juin à 18 h 00

  • L'abbaye Saint-Maur de Bleurville accueille l'ensemble vocal franc-comtois "Jour après jour"

    DIMANCHE 22 JUIN 2008 A 15 H 30

    L'ABBAYE SAINT-MAUR DE BLEURVILLE ACCUEILLE L'ENSEMBLE VOCAL "JOUR APRES JOUR" DE BELFORT

    366169842.jpg

    Membre actif du mouvement A Cœur Joie, l'ensemble vocal « Jour après Jour », créé en 2002, travaille au-delà du répertoire classique et aborde des oeuvres originales utilisant toutes les ressources de la polyphonie comme le chant aléatoire. Chaque choriste se voit ainsi confier une responsabilité vocale ce qui lui permet, ainsi qu'au public, de découvrir d'autres univers musicaux. Le répertoire proposé lors des concerts est donc très varié et se compose d'oeuvres baroques classiques et contemporaines.

    L'ensemble vocal est composé de 3 ténors, 2 barytons, 2 basses, 7 sopranes et 7 altos.

    Réservez votre dimanche 22 juin après-midi pour venir écouter ce groupe vocal sous les voûtes de Saint-Maur... pour prolonger la Fête de la Musique et rentrer joyeusement dans l'été !

    Allez découvrir cet ensemble vocal franc-comtois sur www.vocejourapresjour.fr