Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

odyssée

  • Saône vosgienne : un opéra-comique pour l'été 2017

  • Saône vosgienne : le spectacle "La grande débrouille 2" en préparation

    [VM]

  • Saône vosgienne : la Compagnie L'Odyssée prépare son 20ème anniversaire

    [Vosges Matin]

  • "Jean d'Arc, le frère caché de sa soeur..." : un spectacle vivant en Saône vosgienne

    jean d'arc.jpg

  • Monthureux-sur-Saône (88) : "La guerre des boutons et des jarretelles"

    spectacle.jpg

  • Saône Lorraine : programme découvertes autour d'un spectacle vivant

    vosges.jpg

    odyssée.jpg

  • Patrimoine et animations en Saône Lorraine

    article%20la%20bonne%20vitalite%20de%20saone%20lorraine.jpg

    article%20anne%20soyer%20presidente.jpg

    article%20foire%20aux%20occasions%202012.jpg

    [Vosges Matin]

  • Saône Lorraine : un été sous le signe de la culture et du divertissement

    st maur.jpg

    odyssée.jpg

    [Vosges Matin]

  • Pays de la Saône vosgienne : un nouveau spectacle vivant en préparation

    vosges,saône vosgienne,saone lorraine,compagnie,odyssée

    [Vosges Matin]

  • Monthureux : « La Fleur du Destin », comédie opérette fantaisie et farfelue

    vosges,monthureux sur saone,odyssée,la fleur du destin,clair arthur« La fleur du destin » qui se joue cette année à Monthureux-sur-Saône fait la part belle au textile, fleuron de l’industrie locale au XIXe siècle. « L’association l’Odyssée a souhaité évoquer cette part de notre histoire » souligne Catherine Flieller, l’actuelle présidente. La pièce, réalisée par les membres de l’atelier écriture et mise en scène par Clair Arthur se déroule donc dans l’ancienne filature de Monthureux « La filature de la Perche » qui en 1851 a brûlé. Rachetée par une riche famille venue d’Alsace, les Kiener, elle sert de décor à une histoire d’amour et à plusieurs rencontres.

     

    Le spectacle débute sur l’incendie et l’arrivée du couple Kiener, alsaciens pure souche suscitant quelques jalousies dans le village. À partir de ce fait, une fiction a été inventée mettant en scène une jeune ouvrière Adèle Poinselot (la jeune Laura Lherbet). Cette dernière a eu un enfant naturel avec le notaire qui l’a laissé tomber. Désespérée, elle décide de mettre fin à ses jours. Elle dépose donc le bébé devant la maison des Kiener, espérant qu’ils lui offrent un « meilleur » destin avant de se jeter à la rivière.

     

    Le sort va en décider autrement. Car ce soir-là, trois brigands, Fouillard, la Gauffre et Bernique en plein cambriolage, découvrent le bambin. Voulant lui épargner un destin de « patron », ils déposent le chérubin devant la porte du poivrot du village, Le Savonneux…

     

    Une trame savoureuse à souhait qui permet d’inventer diverses péripéties. Et d’emmener le spectateur dans un univers plein de drôlerie et de scènes cocasses. « Nous avons imaginé une foule de rôles car il faut faire participer un maximum de gens » note le metteur en scène qui s’est visiblement beaucoup amusé. Sans oublier les figurants puisqu’au final, 150 personnes se croisent sur la scène répartie en plusieurs niveaux dans les jardins de l’ancien presbytère.

     

    Cette astuce permet ainsi de voir évoluer les personnages en même temps dans différents endroits. Tout en haut, à l’étage, on pénètre dans l’univers des patrons qui tâtent la politique. Les ouvriers sont cantonnés comme dans l’échelle sociale, au bas niveau et évoluent dans un joli décor au côté rétro’. À aucun moment, on devine que l’on est face à des amateurs si l’on n’est pas averti.

     

    Pour preuve, une trentaine d’entre eux a été dotée de micro HF et distille leur texte en direct dans un décor soigné et plein de charme. Les costumes, confectionnés par l’atelier couture de l’association ont été fait sur-mesure et l’on en prend plein les yeux. Sans oublier les oreilles lorsque Lulu la Chance, chanteuse du Moulin Rouge fait un passage à Monthureux. Un chouette et enthousiasmant moment musical et lyrique qui donne envie de reprendre en chœur les airs de ce cabaret entraînant.

    On ne dévoilera pas les différents rebondissements mais on peut dire que ce spectacle vivant est plein de drôlerie et de fantaisie. Clair Arthur y a apporté sa touche humoristique, fantaisiste et une grande part de poésie en même temps. Les surprises sont au rendez-vous. Et pas toujours là où on les attend. Il suffit de lever les yeux au bon moment et de savoir se laisser porter par cette fresque burlesque qui se laisse apprécier.

     

    Zoom sur les « artistes »

     

    vosges,monthureux sur saone,odyssée,la fleur du destin,clair arthurMalou fume sa Gitane tranquilou. La énième de la journée. Il pleut des trombes sur les gradins et le décor installés dans le jardin du presbytère de Monthureux en ce samedi grisouille. Mais les comédiens bénévoles sont pour la plupart au rendez-vous. Sa sœur Marcelle elle, révise son texte avec un stress plus marqué. Et l’envie furieuse de s’éclipser pour se concentrer. Pourtant ce duo complice et inséparable fait les belles heures des spectacles et des répètes de l’Odyssée depuis sa création en 1997. Et de « La Fleur du destin » créé l’an dernier et rejoué cette année à Monthureux-sur-Saône. Les deux coquettes dépassent à elles deux plus du cent cinquantenaire mais impossible de leur faire avouer leur âge. Alors que Claude Guillaumont, alias Fouillard, affiche ses 80 printemps avec fierté et 7 années de présence à l’Odyssée.

     

    Tout juste sait-on que ces deux Parisiennes exilées par un hasard familial pour leur retraite à Martinvelle ont longtemps travaillé dans la comptabilité avant de s’impliquer dans le monde associatif vosgien. Plus particulièrement dans le théâtre qu’elles apprécient. « Nous avons connu tous les grands du TNP (Théâtre national populaire) et de la troupe de Jean Vilar. Alors pensez donc, si on adore ça jouer ! » s’amusent-elles. Marcelle endosse cette année le rôle de Mme Kiener, la patronne du textile. Sa sœur Malou joue l’une des lavandières « Radio gamelle vous savez » glisse-t-elle avec malice.

     

    Les deux femmes, que l’équipe surnomme affectueusement "les demoiselles de Monthureux", ont écumé tous les spectacles de l’Odyssée avec une gourmandise, une énergie et une espièglerie sans faille. À faire pâlir les plus jeunots d’entre eux. « Nous avons trouvé ici une ambiance du tonnerre et chaque année c’est différent. Toute l’équipe est sympa. Ça nous a permis de rencontrer du monde car ici, en campagne, pas simple. »

     

    vosges,monthureux sur saone,odyssée,la fleur du destin,clair arthurÀ une journée de l’avant-première, les répétitions s’accélèrent et le metteur en scène Clair Arthur veille à ce que tout soit au point. Il manque pourtant toujours un comédien à l’appel. « Ce sont des bénévoles, ce n’est pas simple. Ils ont déjà le mérite d’être là » s’excuse-t-il en tentant d’avoir un petit mot pour chacun, alors que le stress gagne les acteurs. Son assistant Manu n’est jamais très loin pour l’aider dans sa tâche de chef d’orchestre d’une troupe hors norme. Sylvie Boulian elle, a rejoint l’équipe l’an dernier. Ce professeur de français est installé à Saint-Pétersbourg. Une aubaine pour Clair Arthur qui a inclus cette chanteuse lyrique dans son spectacle avec d’autres chanteuses, et la fanfare locale. Sylvie y incarne Lulu la Chance, une star de cabaret qui a été la maîtresse d’Offenbach. Ces scènes chantées sont un réel atout pour le spectacle. Notre chanteuse monthurolaise, qui a étudié à Nancy et donne aujourd’hui des cours de phonétique aux chanteurs russes, y pousse la chansonnette avec brio. Évoluant par ailleurs dans un orchestre de chambre, sa pratique de la musique a été fort précieuse à l’équipe technique pour la partie musicale du spectacle.

     

    Son savoir-faire a été vite repéré et utilisé à plusieurs fins. Dont celle de former au chant la jeune Laura Lherbet, 20 ans. Elle débute dans la troupe avec son papa Eric, pour jouer Adèle Poincelot, une ouvrière textile qui a un enfant naturel avec le notaire du village. L’étudiante est aux anges de faire ses premiers pas sur scène et en chanson. Son père lui ne s’y attendait pas mais prend goût à cette aventure humaine. La pluie fait une pause, tout le monde se précipite sur la scène. Exit les blagues et les papotages. On range les antisèches. « Le spectacle reprend ! » lance le technicien…

     

    La compagnie L’Odyssée en chiffres

     

    Créée en 1997 sur le territoire de la Saône vosgienne, la Compagnie l’Odyssée mène, depuis de 12 ans, une mission très ambitieuse dans le domaine social et culturel. Plusieurs spectacles à son actif :

     

    - 1998-1999 : « Godoncourt 1636 » à Godoncourt

    - 2000 : « Une aventure industrielle » à Martinvelle

    - 2001 : « De la terre à l’usine » à Martinvelle

    - 2002-2003 : « Il était une fois Droiteval » à Claudon

    - 2004-2005-2006 : « Malédiction et Révolution, le secret des Cordeliers » à Les Thons

    - 2007-2008 : « La Lune écarlate » à Bleurville

    - 2009 : « La Forêt aux Sortilèges » à Droiteval

    - 2010-2011 : « La Fleur du Destin » à Monthureux-sur-Saône.

     

    Infos pratiques

     

    « La Fleur du Destin » : spectacle son et lumière, 150 acteurs et figurants sur scène.

     

    À ciel ouvert, ce grand théâtre se joue sur le site magnifique des jardins du presbytère. Accompagnés d’une création musicale inédite, les 150 acteurs et figurants se produiront dans un décor très réaliste à quelques mètres du public.

     

    Lieu : Jardins du Presbytère de Monthureux-sur-Saône

     

    Dates : 29, 30, 31 juillet et 4, 5, 6 et 7 août 2011

     

    Horaire : 21 h 30

     

    Tarifs : de 12,70 à 19 euros.

     

     

    [Vosges Matin | 27.07.2011]

  • Monthureux-sur-Saône : L'Odyssée primée par la Fondation de France

    odyssée.jpg

    [Vosges Matin]

  • Spectacle vivant estival en Saône Lorraine

    fleur du destin.jpg
    [Vosges Matin]

  • J-1 pour "La fleur du destin" à Monthureux-sur-Saône (Vosges)

    fleur du destin.jpg
    [Vosges Matin | 02.08.2010]

  • Monthureux-sur-Saône : le spectacle de l'été en répétition

    fleur du destin.jpg
    [Vosges Matin | 17.06.10]

  • L'Odyssée : ma petite compagnie connait pas la crise !

    cie l'odyssée.jpg
    [Vosges Matin | 21.03.10]

  • L'Odyssée prépare son prochain spectacle vivant

    odyssée.jpg
    [Vosges Matin | 26.12.09]

  • Monthureux-sur-Saône (Vosges) : une nouvelle présidente pour la Compagnie L'Odyssée

    odyssée.jpg
    [Vosges Matin | 15.11.09]

  • La filature de Monthureux-sur-Saône au cœur du spectacle de l’Odyssée en 2010

    La Compagnie L’Odyssée travaille actuellement sur le scénario du prochain spectacle vivant qui serra présenté à Monthureux en août 2010. Les scénaristes s’inspirent des travaux de recherche menés par Marie-Françoise et Jean-François Michel sur l’histoire du chef-lieu de canton du sud-ouest vosgien.

     

    fleur du destin.jpgNous sommes au XIXe siècle, l’action débute avec l’arrivée du nouveau propriétaire de la filature, Christian Kiener.

     

    Ce dernier, protestant d’origine alsacienne, s’installe avec toute sa famille ainsi qu’avec deux employés de maison alsaciens. Ce qui inquiète les habitants du lieu et engendre de nombreux commentaires.

     

    Malgré un premier accueil plutôt froid, de nombreux ouvriers alsaciens viendront s'installer dans la Vôge avec la prospérité de la filature de la Perche.

     

    Travail des enfants, épidémie de choléra, guerre de 1870, incendie, confrontation de deux cultures et de deux confessions religieuses, la vie ne sera pas toujours rose dans le Monthureux de la fin du XIXe siècle.

     

    Des jeunes gens n’en oublient pas moins de se divertir et de s’aimer. Mais l’amour saura-t-il être plus fort que l’argent ? Le bonheur prendra-t-il le pas sur la misère ?

     

    Dans un cadre où la Saône effleure un patrimoine bâti enchâssé dans la verdure, les spectateurs découvriront une page méconnue de cette surprenante aventure industrielle en Saône Lorraine.

     

     

    >> Plus d’infos sur http://www.compagnie-odyssee.com/index.php

  • Droiteval : mobilisation autour du son et lumière "La forêt aux sortilèges"

    Organisateurs, techniciens et acteurs préparent activement le prochain spectacle "La forêt aux sortilèges" qui va animer prochainement le coeur de la vallée de l'Ourche, à Droiteval.

     

    C'est la mobilisation de tout un secteur rural autour d'un conte médiéval où se mèlent amour, magie, aventure et poésie pour le plus grand bonheur des petits et des grands. La forêt environnante servira de magnifique décor naturel à ce spectacle vivant qui rassemble plus d'une centaine d'acteurs et figurants bénévoles.

     

    foret sortileges droiteval2 09.JPG

     

    Tout sera fin prêt pour les soirées des 5, 6, 7, 8 et 9 août. Mais dès 19h00 la foire médiévale animera le site de l'ancienne abbaye cistercienne de Droiteval.

     

    foret sortileges droiteval1 09.JPG
    [clichés : courtoisie de Anne Soyer-Petitjean]

     

    >> Droiteval est situé entre Darney et Monthureux-sur-Saône, à 25 km sud de Vittel.

    >> Réservez dès maintenant sur www.compagnie-odyssee.com ou réseau France Billet (FNAC, Carrefour, Géant).

  • "La forêt des sortilèges" va enchanter l'été vosgien

    droiteval.jpg
    forêt sortilèges.jpg

  • Droiteval : le spectacle féérique de l'été vosgien

    Au coeur de la vallée de l'Ourche, les êtres féériques et les humains cohabitent en harmonie. Amour, magie, aventure et poésie se mêlent dans un conte médiéval au sein du magnifique écrin de verdure où se dissimule Droiteval.

    "La Forêt des Sortilèges" dévoile au public le destin contrarié de Mathélie confrontée au pouvoir du Sage des Trois Chênes. Au milieu de la tourmente, la vieille ermite réussira-t-elle, malgré les maléfices, à guider l'héroïne dans le labyrinthe d'un amour interdit ?...

    forêt aux sortilèges.JPG



    >> Ce monde fabuleux s'ouvre à vous pour un voyage d'exception du 5 au 9 août 2009 à Droiteval, entre Darney et Monthureux-sur-Saône.

     

    >> Contact et réservation au 03.29.09.91.94.

  • Le spectacle vivant de l'été vosgien se prépare à Droiteval

    droiteval.jpg
    [Vosges Matin]

  • Le sud-ouest vosgien se mobilise pour le nouveau spectacle estival à Droiteval

    spectacle odyssée.jpg
    [Vosges Matin | 15.05.09]

  • Le spectacle féerique de l’été vosgien à Droiteval

    Après la place du Prince de Bleurville et l’affaire Buzenet, c’est au cœur de la vallée de l'Ourche que la troupe de la Compagnie L’Odyssée donne rendez-vous aux amoureux de la nature et du patrimoine.

     

    forêt aux sortilèges.jpgDans la vallée de l’Ourche, des êtres féeriques et des humains cohabitent en harmonie. C’est le thème du nouveau spectacle qui sera présenté en août prochain sur le site de l’ancienne abbaye cistercienne de Droiteval.

     

    Amour, magie, aventure et poésie se mêlent dans un conte médiéval au sein du magnifique écrin de verdure où se dissimule Droiteval, entre Darney et Monthureux-sur-Saône.

     

    La Forêt des Sortilèges dévoile au public le destin contrarié de Mathélie confrontée au pouvoir du Sage des Trois Chênes.

     

    Au milieu de la tourmente, la vieille ermite réussira-t-elle, malgré les maléfices, à guider l'héroïne dans le labyrinthe d'un amour interdit.

     

    Ce monde fabuleux s'ouvre à tous pour un voyage d'exception du 5 au 9 août 2009 à Droiteval, sur la commune de Claudon.

     

     

    >> Pour en savoir plus : http://www.compagnie-odyssee.com/index.php

  • Monthureux-sur-Saône : les enfants font le cirque !

    Lors des vacances de février, la Compagnie l'Odyssée organise des ateliers "cirque" pour les jeunes du secteur à Monthureux-sur-Saône.

     

    Du 9 au 13 février, les enfants se sont retrouvés au gymnase du chef-lieu de canton où ils étaient encadrés par des animateurs de l'école "Jongler & Cie" de Marcel Grand, d'Epinal. Ils ont partager leur passion pour les arts du cirque avec de nombreux jeunes et des enfants qui ont pu s'initier ou se perfectionner à la jonglerie, l'acrobatie, l'équilibre et la voltige.

     

    Nous publions quelques photos grâce à l'amabilité de notre "correspondante locale" (merci Anne !)... Et vous pouvez en découvrir d'autres en visitant son site http://www.compagnie-soyer.fr

     

     

    cirque odyssée 1.JPG
    cirque odyssée 2.JPG
    cirque odyssée 3.JPG
  • La Lune écarlate va briller sur Bleurville

    lune écarlate.jpg

    Les quelques 150 acteurs et figurants paufinent actuellement le spectacle lors des dernières répétitions qui vont donné lieu à plusieurs soirées de spectacle tout prochainement.

    Pour la seconde fois, "la lune écarlate" va se lever sur Bleurville où la place du Prince va se transformer, l'espace de quelques soirées, en une scène de théâtre toute à la fois intimiste et ouverte sur l'espace.

    Tous nos personnages de la première édition seront présents, mais aussi de nouveaux : François Buzenet, François Martin, l'abbé François Ricard, Voltaire, les juges de Lamarche, la maréchaussée, les artisans, les paysans, les marchands, les hommes de peine du village vont dérouler devant le public l'extraordinaire histoire criminelle et judiciaire vécue par la population de Bleurville dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. De nouvelles découvertes dans les archives ont permis de préciser et d'enrichir le scénario... et chacun découvrira aussi les nouvelles séquences filmées en décors naturels.

     

    • Rendez-vous à Bleurville (Vosges, 21 km au sud de Vittel) les 8, 9, 10 août et 14, 15 et 16 août à partir de 21h30. Avant le spectacle, visitez le parcours découverte de l'art en liberté et l'abbaye Saint-Maur, exceptionnellement ouverte les soirées de spectacle (entrée gratuite). Restauration rapide sur place.

     

    Découvrez les coulisses du spectacle en visitant l'album http://picasaweb.google.fr/annesoyer

  • Bleurville sous "La lune écarlate" en août

    lune écarlate bleurville.jpgLe village de Bleurville accueille en août la deuxième édition du spectacle son et lumière "La lune écarlate".

    Créé à partir de faits divers dramatiques qui se sont produits dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, ce son et lumière s'ouvre sur la place du village avec les maisons des XVIIIe et XIXe siècles pour toile de fond.

    150 acteurs et figurants animeront cette scène intimiste où chacun donnera le meilleur de son talent pour faire revivre cet épisode douloureux vécu par les villageois autour de 1760.

    Suspens, surprises, actions émailleront cette fresque historique. Le scénario de cette seconde édition est enrichi des nouvelles recherches archivistiques effectuées par des historiens spécialistes de l'histoire du sud-ouest vosgien.

    Expositions d'oeuvres d'artistes et restauration rapide sur place.

    L'abbaye Saint-Maur sera exceptionnellement ouverte lors des soirées de "La lune écarlate".

    Alors, à bientôt à Bleurville !

  • La lune écarlate, le spectacle de l'été vosgien bientôt en répétition

    Après un été 2007 placé sous le signe de "la lune écarlate", la Compagnie l'Odyssée de Monthureux-sur-Saône réédite cet été le spectacle son et lumière qui a illuminé la nuit bleurvillois en août dernier.

    Bleurville 54.JPG

    Bâti autour d'un scenario enrichi des nouvelles découvertes archivistiques effectuées par Marie-Françoise Michel, l'historienne de la Saône Lorraine, le spectacle sera également novateur en incluant de nombreuses scènes filmées.

    Les techniciens de l'équipe de Damien Fontaine viennent d'achever la réalisation de séquences filmées dans différentes demeures XVIIIe siècle de Bleurville (en Grande-Rue, dans la ruelle du Prince, dans l'ancien logis prieural Saint-Maur), mais aussi des Thons, ainsi que des scènes tournées en extérieur dans les hameaux de Claudon. Ces séquences seront inclues dans le jeu de la centaine d'acteurs qui se produiront autour du 15 août prochain sur la place du Prince de Bleurville. Une nouvelle fois, le public sera transporté dans la deuxième moitié du Siècle dit "des Lumières" et revivra les angoisses d'une population terrorisée par les meurtres commis dans ce gros bourg agricole et forestier d'alors.

    Bleurville 46.JPG

    L'édition 2008 nous réserve semble-t-il de nombreuses surprises... Pour le plus grand plaisir d'un public déjà conquis. Et parce que le monde rural vosgien sait se divertir en renouant avec une histoire qui fait l'originalité de son territoire.

    Alors, à bientôt à Bleurville pour vivre des soirées divertissantes !

    Bleurville_0151.JPG
    Pour en savoir plus, visitez le blog de la Compagnie l'Odyssée :
    et le site de Monthureux-sur-Saône :
  • Un opéra à la campagne

    CARMENCITA, UN OPERA POPULAIRE A MONTHUREUX-SUR-SAÔNE (VOSGES)

    Samedi 24 mai, un événement sans précédent s'est déroulé au gymnase de Monthureux-sur-Saône : la représentation d'un opéra. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de "Carmen" de Bizet. C'était un défi pour tous les choristes, musiciens, et bénévoles sous l'égide du Foyer des Jeunes de Monthureux-sur-Saône que de monter un spectacle de cette envergure et d'attirer les populations de ce secteur rural des Vosges du sud-ouest. Pari gagné haut la main dès la première représentation qui eut lieu dans un endroit qui est loin d'être un temple de la musique, le gymnase de Monthureux.

    emprisonnement01.jpg

    Les choristes ont littéralement envoûté le public qui envahissait parterres et gradins. De nombreux mélomanes, ainsi que de curieux de la chose, se sont déplacés pour assister à cette première représentation.

    L'opéra, intitulé ici "La Carmencita" et revisité pour l'adapter au grand public, a fait merveille auprès des jeunes comme des plus anciens. Grâce à une acoustique et une sonorisation d'une grande qualité, le public a pu apprécier le professionnalisme de l'orchestre de Vittel et du quatuor Alliance, dirigés par Christophe Jeannot, accompagnant des comédiens-chanteurs amateurs, issus des chorales de nos cantons, se surpassant pour donner le meilleur d'eux-mêmes.

    Catherine Esnault, extraordinaire et ensorceleuse Carmen, a séduit le public par son jeu et sa voix de toute beauté. Ses partenaires solistes - Véra Belgeri pleine de fraîcheur dans le rôle de Michaëla, jeune paysanne promise à Don José, qu'interprétait avec brio Denis Bisval, et François Poisson qui paradait dans le rôle d'Escamillo, Morales et Zuniga alias Émile Montémont et Benjamin Delalot, le contrebandier El Dancaïro chanté par Jean Marie Leduc, Brigitte et Gisèle qui interprétaient Frasquita et Mercédès, notamment - l'ont accompagnée avec autant de panache et de passion. Tous ces chanteurs ont ébloui un public, certes mélomane, bien qu'en grande partie néophyte en matière d'opéra, mais aussi de fins connaisseurs.

    Salut01.jpg

    En effet, dans la salle se trouvaient spécialistes et professionnels de la musique et du spectacle qui, félicitant organisateurs, solistes, choristes et musiciens, s'accordaient à reconnaître que la prestation était de grande qualité. Le parti pris des décors d’une superbe simplicité, œuvres de l'artiste peintre de Droiteval Mirjam Bijvank, de la scénographie minimaliste de Louis Taulelle qui laissait toute l'importance au jeu des solistes, héros de l'histoire, et bien sûr la fraîcheur du chœur des ''gamins'' de la chorale de Monthureux-sur-Saône, ont contribué à mettre les spectateurs sous le charme de la belle et tragique histoire intemporelle du jeu de l'amour et de la passion. Sans oublier les 130 choristes des chorales de Bellefontaine, Darney, Fontenoy-le-Château et Monthureux-sur-Saône, accompagnés par un orchestre d'harmonie de 30 musiciens issus des écoles de musique et conservatoire de Vittel et d'Epinal, auxquels s'étaient joints clarinettiste et harpiste amateurs, qui ont donné vie à ce projet grandiose.

    Sorti de l'imagination de Jean-Michel Géhin, toujours prêt à donner au monde rural sa part de culture, toujours avec des amateurs, toujours avec la même passion. Projet soutenu par Jean-Marie Nicklaus du Foyer des Jeunes Sport et Culture de Monthureux et l'équipe de "l'Odyssée" qui se sont démenés depuis plus de six mois pour trouver les fonds et le matériel nécessaires aux représentations.

    Qu'un spectacle de ce niveau quasi professionnel réussisse à être monté et présenté dans ce coin de campagne éloigné des salles de concert par des amateurs qui n'ont que leur bonne volonté pour moteur et ce devant 500 personnes, prouve que la culture est un trésor accessible si l'on s'en donne la peine.

    Salut02.jpg

    Il faut ici remercier tous les partenaires de ce spectacle, du plus modeste mécène au plus grand sponsor, sans oublier les associations et les institutionnels sans lesquels rien n'aurait pu être monté.

    Et qui a dit que rien ne bougeait dans notre campagne vosgienne ?

    [Remerciements à M.B. pour le compte rendu]

    PROCHAINES REPRESENTATIONS DE "CARMENCITA"

    - Scène Ernest Lambert à Chatenois samedi 14 juin à 20 h 30
    - Palais des Congrès de Vittel dimanche 15 juin à 18 h 00