Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gilles laporte

  • Frédéric, le roman de Chopin

    Gilles Laporte revisite pour notre plus grand plaisir la vie tumultueuse de Frédéric Chopin, ce lotharingo-polonais devenu un virtuose du piano.

    Originaire du Dauphiné, le grand-père de Frédéric arrive en Lorraine en 1705, s'y marie et se lance... dans la contrebande du tabac ! Son fils, le père de notre musicien, Nicolas, nait en 1771 à Marainville-sur-Madon, au cœur du Saintois. En 1771, violon sous le bras, il quittera sa Lorraine natale annexée par la France pour s'installer en Pologne et y prendre épouse.

    1810. Naissance de Fryderyk, deuxième enfant des Chopin. Le génie musical n'a plus qu'a éclore... Et puis ce sera le retour en France en 1830. Frédéric compose et joue à Paris et y soigne ses blessures d'amours adolescentes. D'une santé fragile, il s'épuise en travail, en fêtes, en relations féminines, jusqu'au jour où George Sand l'enlève à la hussarde. Paris, Nohant, Majorque : leur passion orageuse durera près de dix ans.

    1849. La tuberculose, la rupture avec Sand, ses ultimes concerts... Frédéric meurt à Paris, dénué de tout.

    Une belle aventure romantique et historique contée avec force et vigueur par un amoureux de la Lorraine.

     

    ‡ Frédéric. Le roman de Chopin, Gilles Laporte, MA éditions, 2016, 406 p. (24,50 €).

     

  • Sous le regard du loup

    Un paisible village vosgien attire journalistes et chasseurs, curieux de tout poil et de la France entière. Le loup serait de retour... Seule Marie, clairvoyante étudiante, prouvera qu'il ne faut pas craindre la nature mais bien la bêtise humaine.

    Claude, paysan de la plaine des Vosges, découvre dans l'un de ses parcs des brebis égorgées. Commence alors une histoire qui va ébranler la France entière en cette année 1977. Partout on glose sur "la nouvelle bête du Gévaudan" qui deviendra vite "la Bête des Vosges". Et l'affaire prend bientôt un tour politique car non loin, dans son vaste domaine de Valdigny vit un mystérieux châtelain redouté des chasseurs.

    Marie, fille de Claude et étudiante en philosophie à Nancy, milite pour le respect de la nature qu'elle aime tant. A l'acharnement masculin contre l'animal incriminé, elle oppose la bienveillance féminine.

    Le Vosgien Gilles Laporte revisite, pour notre plus grand plaisir, la fameuse affaire de la "Bête des Vosges" qui défraya la chronique à la fin des années 1970.

     

    ‡ Sous le regard du loup, Gilles Laporte, Presses de la Cité, 2016, 381 p. (19 €).

  • Sous le regard du loup

    Loup y es-tu ? Un paisible village vosgien des environs de Portieux attire journalistes et chasseurs, curieux de tout poil et de la France entière. Le loup serait de retour... Seule Marie, clairvoyante étudiante, prouvera qu'il ne faut pas craindre la nature mais bien la bêtise humaine.
     
    Claude, paysan de la plaine vosgienne, découvre dans l'un de ses parcs des brebis égorgées... Commence une histoire qui va ébranler la France entière en cette année 1977. Partout on glose sur "la nouvelle Bête du Gévaudan", sur "la Bête des Vosges" ! Et l'affaire prend bientôt un tour politique car non loin, dans son vaste domaine de Valdigny (Hadigny-les-Verrières ?), vit un mystérieux châtelain pas très fréquentable.
     
    Marie, fille de Claude et étudiante en philosophie à Nancy, milite pour le respect de la nature qu'elle aime tant. A l'acharnement masculin contre l'animal incriminé, elle oppose la bienveillance féminine.
     
    Entre roman "historique" et actualité vosgienne marquée par le retour en force du loup, ce plaisant opus de Gilles Laporte nous pose la question de l'éternel rapport de l'homme avec la nature.
     
    ‡ Sous le regard du loup, Gilles Laporte, Presses de la Cité, 2016, 360 p. (19 €).

  • L'étendard et la rose

    Avec L'étendard et la rose, le Vosgien Gilles Laporte achève une trilogie romanesque - dont les intrigues sont indépendantes les unes des autres. Après Des fleurs à l'encre violette et La clé aux âmes, la généreuse saga des Delhuis se poursuit dans le cadre de la plaine vosgienne durant la seconde moitié du XXe siècle.

    Orphelin meurtri, Louis Delhuis est obsédé par le secret de sa naissance - fils de Boche ou d'Amerlock ? De l'arrière-grand-mère Rose Victoire à l'écrivain bourguignon Henri Vincenot, il parvient au fil de rencontres décisives à se forger un destin entre engagement politique, passion de l'écriture et amour des femmes. De la Lorraine à Oradour-sur-Glane, en passant par l'Afrique et l'Allemagne, ces expériences marquantes et une ultime confrontation avec l'oncle haï, vont conduire Louis vers les chemins de la résilience et de la paix.

    Entre le cœur et la raison, l'amour des femmes et celui des idées, l'engagement et les désillusions, Louis se tisse un destin au fil des décennies tourbillonnantes du dernier tiers du XXe siècle.

    En filigrane, Gilles Laporte capte toutes les tensions et les exaltations d'une époque foisonnante en nous faisant revivre les grands événements qui marquèrent la Lorraine... et le monde !

     

    ‡ L'étendard et la rose, Gilles Laporte, éditions Presses de la Cité, 2015, 360 p. (20 €).

  • La Clé aux âmes

    laporte.jpgIssu d'un milieu plutôt éloigné des valeurs du christianisme, Paul Delhuis traverse les tumultes de l'Entre-deux-guerres jusqu'au milieu des années cinquante sans jamais renoncer à des convictions qu'il tient autant de son père mort de la Grande Guerre que de sa mère, Mathilde.

    De son admission à l'Ecole normale d'instituteurs de Mirecourt, fabrique des "hussards noirs" de la République, à son entrée dans une loge maçonnique - parcours somme toute assez typique de ces enseignants de la IIIe République -, de son amour pour Louise, l'exemplaire féminin, et pour leur enfant à l'apprentissage de la musique jusqu'à la résistance, la vie de Paul est un engagement permanent. Engagement rendu possible par les femmes, héroïques et solaires, qui l'entourent.

    La Clé aux âmes est à la fois un roman de la transmission familiale et une immersion dans l'histoire de la cité des Luthiers. Un défi permanent à l'histoire et à la fatalité.

    Gilles Laporte est l'auteur de plusieurs romans historiques ayant pour cadre les Vosges et la Lorraine : parmi les plus récents, Le loup de Métendal, La Fontaine de Gérémoy, Cantate de cristal et Des fleurs à l'encre violette.

     

    ‡ La Clé aux âmes, Gilles Laporte, éditions Presses de la Cité, 2014, 432 p. (20 €).

  • Des fleurs à l'encre violette

    laporte.jpgLe nouveau roman de Gilles Laporte nous introduit dans la Lorraine entre 1873 et 1923, entre une IIIe République qui se cherche et les "Années Folles" de l'après Grande Guerre. Roman où s'oppose deux frères : l'aîné, Victor Delhuis, personnalité brillante, n'aspire, jusqu'au mépris des siens, qu'à la réussite sociale, tandis que le cadet, Clément, épouse les idées progressistes de son époque et prépare le concours d'entrée à l'Ecole normale d'instituteurs de Mirecourt.

    Au coeur de cette désunion fraternelle, leur mère, Rose-Victoire, qui, très jeune, s'est affranchie du carcan bourgeois de sa famille pour épouser un modeste cantonnier, et qui portait en elle un rêve secret, devenir institutrice.

    Avec ces vies pleines et attachantes, portées par un idéal, Gilles Laporte rend un bel hommage à l'instruction publique naissante.

     

    ‡ Des fleurs à l'encre violette, Gilles Laporte, éditions Presses de la Cité, 2012, 373 p. (20 €).

  • Cantate de cristal

    laporte.jpgDécidément, Gilles Laporte est inspirée par la Lorraine ! Après Le Loup de Métendal et La Fontaine de Gérémoy, son dernier roman se situe en effet à Baccarat, entre 1843 et 1881. Entre une Monarchie de Juillet libérale et une IIIe République laïcarde.

    Enfant unique ardemment désiré, Florent est l'objet de toutes les attentes et ambitions des siens. Son père, ouvrier verrier souhaite que, dans le respect de la tradition familiale, il prennent la relève au four de la Compagnie des Verreries & Cristalleries de Baccarat alors en plein âge d'or.

    Mais, un jour, à l'église, l'épouse du sous-directeur de la cristallerie découvre, bouleversée, la voix du jeune garçon, une voix pure et... cristalline. Malgré leurs années de différence, porté notamment par l'amour de la musique, un lien puissant les unit. Commence alors pour le jeune Florent le plus cruel des dilemmes : vivre de sa passion du chant ou obéir au devoir filial en devenant verrier.

    Gilles Laporte, avec le talent de narrateur qu'on lui connait, nous revèle le monde passionnant des magiciens du verre et du cristal où le travail de l'homme sait, de la matière brute, faire jaillir la lumière. Et faire naître une rencontre de deux destinées que, pourtant, tout devait séparer.

    Un hommage chaleureux à la femme et aux ouvriers de partout et de toujours. Et de Lorraine surtout.

     

    ‡ Cantate de cristal, Gilles Laporte, éditions Presses de la Cité, 2012, 415 p. (20 €).

  • La fontaine de Gérémoy

    fontaine de gérémoy.jpgAnnées 1850. Fille rebelle d'un notable de Vittel, Marie-Amélie trouve un emploi dans l'établissement de soins de la station thermale naissance, initiative qui lui vaut d'être envoyée au Carmel de Dijon.

    A la mort de son père, elle reprend du service dans le centre de cure devenu très prisé. Là, Jules Darriaud, médecin déjà marié, la séduit. De leur liaison naît Julie, placée en nourrice loin de sa mère, qui se battra pendant des années pour revoir sa fille. Julie sera élevée en pension, deviendra institutrice, puis comédienne à Paris, et n'apprendra que bien plus tard la vérité sur ses origines. S'installant finalement à Vittel, la jeune femme s'engagera au service des autres pendant la Seconde Guerre mondiale.

    A travers le destin tumultueux de deux femmes volontaires, c'est un siècle d'histoire que Gilles Laporte déroule sous nos yeux dans son dernier roman. Deux beaux portraits de femmes indépendantes avec, en toile de fond, l'histoire de Vittel qui deviendra l'une des stations thermales les plus huppées d'Europe.

     

    >> La fontaine de Gérémoy, Gilles Laporte, Presses de la Cité, 2011, 444 p. (21 €).