Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

julie victoire daubié

  • Julie Victoire Daubié, 150 ans de baccalauréat au féminin

    daubié1.jpg

    daubié2.jpg

    [Vosges Matin]

  • Bains-les-Bains : autour de Julie-Victoire Daubié, la première "bachelier"

    daubié.jpg

    [Vosges Matin]

  • La première "bachelier" Julie-Victoire Daubié

    julie victoire daubié,baccalauréat,second empire,bains-les-bains,fontenoy le château,vosgesLa première bachelière de France, Julie-Victoire Daubié, qui est vosgienne, a enfin sa biographie.

    Ce  n’est  que  justice  rendue  à  cette  érudite,  ardente  féministe,  née  à  Bains-les-Bains en 1824 et qui a vécu à Fontenoy-le-Château où elle est morte en 1874. Sa tombe est d’ailleurs visible au cimetière communal. Ce livre intitulé La première "bachelier" Julie  Victoire  Daubié est signé par Véronique André-Durupt, passionnée d’histoire et originaire  de  Fontenoy-le-Château, évoque le destin de cette Vosgienne étonnante qui a décroché le baccalauréat en 1861. Une grande première à l’époque ! Et pourtant ce n’est pas si loin. Tout juste 150 ans…

    Celle  qui  a vécu sous le Second Empire a été également un témoin implacable de la condition de la femme en France à cette  époque.  À  ce  titre, Julie-Victoire Daubié fut une chroniqueuse d’importance, une journaliste mordante, qui a participé à l’émancipation sociale et morale des femmes.

     

    ‡ L'ouvrage La première "bachelier" Julie Victoire Daubié est édité par l’association des Amis du Vieux Fontenoy. Il est disponible auprès de l’association (tél. : 03.29.36.20.18 ou amisvf76@gmail.com) et chez l'éditeur Visuel Création à Épinal, au prix de 15 euros.

  • La première "bachelier", Julie Victoire Daubié

    daubié.jpgVoilà une biographie bienvenue à l'occasion du 150ème anniversaire du premier baccalauréat féminin. Et cette première bachelière était une Vosgienne : Julie Victoire Daubié, originaire de Bains-les-Bains.

    Véronique André-Durupt réussit la performance de présenter une belle biographie synthétique de notre célèbre bachelière vosgienne et, ce faisant, balaye toutes les erreurs colportées par les récits ou romans publiés ces dernières années sur l'auteur de La pauvre femme, en 1866. Sans animosité envers ces romanciers à l'esprit prolixe, l'auteur nous décrit la "vraie" jeunesse vécue par Julie Victoire Daubié : foin du misérabilisme inventé pour faire pleurer dans les chaumières. Non, notre future bachelière fut bien le produit d'une société privilégiée et reçu une éducation et une instruction de privilégiée. Chacun se retrouve bien sûr sur les travaux de Julie Victoire en faveur de l'émancipation des femmes en ce XIXe siècle bourgeois.

    Bref, derrière ce baccalauréat anecdotique se cache une femme moraliste et audacieuse, un témoin de la condition des femmes sous le Second Empire.

    Un essai biographique qui remet quelques idées en place sur Julie Victoire Daubié.

     

    ‡ La première "bachelier" Julie Victoire Daubié, Véronique André-Durupt, éditions Les Amis du Vieux Fontenoy, 2011, 119 p., ill. (15 €).