Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hubert flammarion

  • Recueil des chartes de l'abbaye de Morimond au XIIe siècle

    L'abbaye cistercienne de Morimond, quatrième fille de Cîteaux, fondée en 1117-1118 aux confins des diocèses de Langres et de Toul, a déjà fait l'objet d'une étude complète due à l'abbé Dubois, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, qui n'a pas été remplacée à ce jour. Cependant, aucune des sources de son histoire n'a été publiée, contrairement aux cas de Cîteaux, La Ferté, Pontigny et Clairvaux.

    La mise à disposition des chartes de Morimond vient combler une lacune que de nombreux historiens du monachisme cistercien déploraient depuis longtemps. Evidemment, les quelques deux cents chartes du XIIe siècle conservées dans les dépôts d'archives ne peuvent rivaliser avec les cinq cents chartes de Clairvaux, et cette différence mériterait d'être expliquée. Néanmoins, elles fournissent un nombre considérable d'informations sur le mode de fonctionnement d'une grande abbaye cistercienne au cours du premier siècle de son histoire, sur ses relations avec des abbayes de sa filiation, sur ses liens avec les épiscopats langrois et toulois, sur la mise en valeur de son patrimoine dont de nombreux biens-fonds se situent sur l'actuel territoire lorrain, sur les problèmes issus de sa proximité avec d'autres communautés ecclésiastiques, cisterciennes ou non.

    Dans ce fort volume, Hubert Flammarion, membre associé du Centre de recherches universitaires lorrain d'histoire (CRULH), a souhaité accompagner le texte de ces chartes des mentions de l'abbaye de Morimond au Chapitre général de Cîteaux, des chartes émises par les abbés de Morimond, d'une étude du sceau de l'abbaye au cours du XIIe siècle, ainsi que d'une représentation cartographique et chronologique de ses abbayes-filles et de ses granges.

     

    ‡ Recueil des chartes de l'abbaye de Morimond au XIIe siècle, Hubert Flammarion, éditions Brepols, 2014, 558 p., ill., cartes (95 €).

  • 30 ans de protection à Châtillon-sur-Saône (88)

    L’association Saône Lorraine a souhaité s’associer aux récentes Journées du Patrimoine en proposant une rétrospective sur trente années qui ont changé le visage du patrimoine bâti du village.

    Expo Châtillon 30 ans protection_2013 019.jpgC’est au Grenier à sel, « quartier général » de l’association, que Jean-François Michel, le président de Saône Lorraine, a accueilli Aimé Bonneret, maire de la localité, Alain Roussel, conseil général de Monthureux-sur-Saône, André Granget, maire de Bleurville, et les adhérents et amis fidèles afin d’inaugurer l’exposition temporaire consacrée aux 30 ans de protection du patrimoine de Châtillon. Ce n’était pas tout à fait un hasard, puisque cette année les Journées du Patrimoine avaient pour thème le centenaire de la loi de 1913 sur la protection des monuments historiques.

    Grâce à plusieurs panneaux conçus et réalisés par les époux Michel et Hubert Flammarion, et agréablement illustrés avec photos, textes et coupures de presse tirés des archives de l’association, les animateurs de Saône Lorraine valorisent l’immense travail réalisé afin de sauver de la ruine plusieurs immeubles Renaissance du vieux Châtillon. Dès 1983, Saône Lorraine a déclaré une véritable guerre contre l’indifférence, les tracasseries administratives, les inerties et les dégradations qui menaçaient les riches bâtisses des XVIe-XVIIe siècles. Il s’agissait surtout de lutter contre des démolisseurs sans scrupules qui abusèrent de la crédulité de propriétaires qui se laissèrent tenter par la vente de leurs vieilles demeures… Pour être mieux dépecer de leurs cheminées monumentales et de leurs poutres ancestrales…

    Expo Châtillon 30 ans protection_2013 021.jpgComme le rappelait le président Michel « Ces trente années ont certes été marquées par des échecs mais l’état général du vieux village reste une véritable satisfaction que Saône Lorraine partage avec la municipalité et toutes les collectivités partenaires ainsi que des mécènes privés. » Belle satisfaction en effet lorsque l’on flâne dans les ruelles du vieux Châtillon : on peut y admirer de splendides immeubles Renaissance restaurées grâce à l’impulsion donnée par Saône Lorraine : ainsi les maisons du cordonnier et du berger, l’hôtel de Sandrecourt, le Grenier à sel, la Grosse Tour… Sans compter les particuliers qui ont suivi la voie ouverte par l’association de sauvegarde !

    Tout cet ensemble architectural rénové vit désormais durant la belle saison grâce aux musées vivants, au public toujours nombreux et à l’action de bénévoles qui ne comptent ni leur temps, ni leur sueur pour que ce patrimoine soit transmis aux générations futures.

     

    lorraine,vosges,châtillon sur saône,saône lorraine,jean françois michel,renaissance,hubert flammarion

     

    ‡ L’exposition « 30 ans de protection à Châtillon-sur-Saône » est visible tous les après-midi au Grenier à Sel jusqu’au 1er novembre 2013.

  • Le livre "La forêt de Darney" officiellement présenté au public

    Jean-François Michel, président de l’association Saône-Lorraine, a présenté vendredi officiellement devant un parterre d’invités le livre « La forêt de Darney » sur le site de Merrain International à Monthureux-sur-Saône.

     

    réception livre forêt darney 07.04.09.jpg« C’est un livre des records » annonce d’amblée l’initiateur et coordonnateur de cette nouvelle édition. « Plus de 30 auteurs et collaborateurs, près de 500 pages, des photos couleur et un poids de 1,9 kg ! ». Un véritable événement dans l’édition régionale auquel sont associés Jean-Pierre Husson, géographe, et Hubert Flammarion, médiéviste, qui a aussi réalisé de nombreux clichés illustrant cette édition. Et, bien sûr, les éditions Dominique Guéniot, de Langres, responsables de ce remarquable travail.

     

    présentation livre forêt darney 10.04.09 003.jpgLes responsables de cette réédition insistent sur la clarté et l’originalité de l’ouvrage qui rajeunit complètement l’édition de 1985. « C’est une véritable encyclopédie sur la région de Darney qui a associé des talents d’historiens, de géographes, de spécialistes de la sylviculture, de l’environnement, des aménageurs et des industriels » précise encore Jean-François Michel.

     

    présentation livre forêt darney 10.04.09 006.jpgPour Hubert Flammarion, « ce fut une aventure passionnante car, outre qu’il s’agit d’un bel objet sylvicole, c’est surtout un splendide ouvrage éditorial ». Bref, les éloges ne tarissent pas. Et ils sont amplement mérités.

     

    Jean-Pierre Husson insistera sur le caractère symbolique de « ce baptême effectué dans une entreprise innovante qui travaille le bois ». Et de souhaiter que « cet ouvrage serve de modèle pour d’autres bassins de vie ».

     

    présentation livre forêt darney 10.04.09 009.jpgEnfin, Jean-François Michel associa à cette réédition le mécénat d’entreprises locales : Merrain International, Sebeler SAS de Bleurville et la verrerie de La Rochère, ainsi que le soutien du Conseil général des Vosges et des Communautés de communes du Pays de la Saône Vosgienne et de Saône & Madon, sans qui cette nouvelle édition n’aurait pu voir le jour.

     

    La naissance de l’ouvrage fut sympathiquement fêtée autour du verre de l’amitié par toute l’assistance ravie d’une telle réussite éditoriale, gage d’une belle promotion pour la région.

     

    La souscription pour « La forêt de Darney » est prolongée jusqu’au 30 avril au prix de 45 €. Commande à adresser à Jean-François Michel, 3 avenue de Lattre-de-Tassigny 57000 METZ.