Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commanderie

  • Premiers travaux sur la chapelle de Libdeau

    Chapelle_Libdeau_été 2013 008.jpg

    Les premiers travaux de mise hors d'eau sont engagés sur la chapelle de l'ancienne commanderie templière de Libdeau, sur le territoire de Toul.

    Pour soutenir le projet de sauvegarde et de restauration du site, plus d'info sur http://libdeau.fr 

    Chapelle_Libdeau_été 2013 009.jpg

    Chapelle_Libdeau_été 2013 003.jpg

    Chapelle_Libdeau_été 2013 006.jpg

    [clichés ©H&PB]

  • Toul (54) : il faut sauver la dernière chapelle templière de Lorraine

    Dernière trace de l’implantation des Templiers en Lorraine, la chapelle de Libdeau vieillit mal. Une association va racheter cet édifice unique mais menacé.

     

    libdeau1.jpgLa chapelle templière de l’ancienne commanderie de Libdeau est en sursis. Si rien ne se passe rapidement, la dernière chapelle templière de Lorraine encore intacte pourrait bien disparaître. Une association se bat pour racheter le monument afin de le sauver.

     

    Vue de la route à la sortie de Toul en direction de Dieulouard, la petite chapelle de Libdeau ressemble déjà à une ruine. Une partie de sa toiture est effondrée, des pans de murs sont rongés, un contrefort menace de céder. Le tableau n’est pas rose, mais les désordres n’ont pour l’instant rien d’irrémédiable.

     

    L’important est d’épargner à ce rare édifice historique médiéval, riche de ses voûtes d’ogives, de subir encore les intempéries de l’hiver. « Nous désirons poser un parapluie sur sa toiture. La chapelle serait hors d’eau », indique Philippe Frigério, secrétaire général du Comité pour l’étude et la restauration de la chapelle templière de Libdeau (CERCTL).

     

    libdeau2.JPGLa petite église hante Philippe Frigério depuis sa jeune enfance. « Pour aller à Toul en voiture, mes parents passaient toujours à proximité de la chapelle. Ils me parlaient des templiers. » De quoi alimenter l’imagination d’un écolier. En 2008, il visite l’édifice avec son épouse. « J’ai été choqué par l’état dans laquelle elle se trouvait. » Il cherche à l’acquérir et entame des recherches historiques sur le lieu. « La présence des templiers à Libdeau est attestée dès la fin du XIIe siècle. »

     

    Les soubresauts de l’histoire et celle de la famille propriétaire de la ferme durant des décennies ont compliqué sa tâche. D’autres amateurs de vieilles pierres se prennent au jeu et le CERCTL voit le jour.

     

    Un notaire de Toul réalise, de façon désintéressée, et pendant des mois, toutes les recherches pour retrouver les descendants de la famille propriétaire, les Chauxcouillon. « Au total, ils sont dix et d’accord pour vendre », se réjouit Philippe Frigério.

     

    Une fois l’acte de vente signé, Bertrand Siffert, président du CERCTL, espère que l’association pourra solliciter des subventions publiques et des aides des fondations privées. L’objectif immédiat est de récolter vite 80.000 € pour coiffer la chapelle d’un toit provisoire. Ensuite, place à la chasse aux subventions pour entamer les gros travaux de restauration de cette bâtisse gothique inscrite aux Monuments historiques. Par miracle, l’intérieur est très bien conservé mais des années de chantiers seront nécessaires.

     

    [sources : Républicain lorrain et site internet de la chapelle de Libdeau]

     

    ‡ Pour soutenir la restauration de la chapelle templière de Libdeau : chapellelibdeau.blogspot.fr

  • Un don pour sauver la chapelle de Libdeau (Meurthe-et-Moselle)

    lorraine,libdeau,chapelle,templière,commanderieLa chapelle de la commanderie templière de Libdeau, à proximité de Toul, est une merveille de l'art gothique. Cette exceptionnelle chapelle templière du XIIe siècle, inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, est l'une des rares fondations templières à être parvenues jusqu'à nous en Lorraine, mais elle a besoin de travaux urgents de mise en sécurité. Sa toiture s'est partiellement effondrée en 2011, et les intempéries menacent désormais l'édifice.

     

    Le préalable indispensable est l'acquisition de la chapelle par l'association qui s'est constituée en 2011 pour la secourir. 

     

    Il reste 5000 € à régler pour lancer le projet de restauration. C'est urgent ! Tous vos dons, même les plus modestes, sont une aide importante pour l’association qui se mobilise.

     

    Amis du patrimoine et de la Lorraine, l’association de sauvegarde Libdeau compte sur votre aide !

     

    Après l’acquisition - si elle devient possible - un programme de restauration se mettra en place avec l’appui de la Fondation du Patrimoine et de toutes les bonnes volontés.

     

    ‡ Plus d'info's sur le site de Libdeau, le projet et don en ligne sur : http://chapellelibdeau.blogspot.com

  • Chapelle templière de Libdeau : une association de sauvegarde est née

    Le Comité pour l'étude et la restauration de la chapelle templière de Libdeau, association Loi 1901 dont le but est d'engager toute action ou démarche en vue d'assurer la conservation, la restauration et le développement culturel de la chapelle de l'ancienne commanderie templière de Libdeau est né le 17 septembre dernier.
     
    lorraine,libdeau,chapelle,templiers,commanderieL'association est désormais une réalité. Les statuts du Comité pour l'étude et la restauration de la chapelle templière de Libdeau ont été symboliquement signés le 17 septembre 2011, lors des Journées du Patrimoine, et enregistrés en préfecture de Meurthe-et-Moselle le 19 septembre 2011.
     
    Les membres fondateurs sont Bertrand Siffert qui assure la présidence, Philippe Frigério, secrétaire général, et son épouse Pascale qui assure la fonction de trésorière.
     
    Il s'agit bien sûr que d'une étape dans le long et difficile processus de sauvegarde de la chapelle. Mais désormais existe juridiquement une personne morale dont le but principal est consacré à cette tâche.
     
    En ce qui concerne l'évaluation financière des travaux d'urgence, l'association est toujours dans l'attente du devis qui est un préalable incontournable à la présentation de dossiers de demandes de subventions et d'aides.
     
    Les animateurs de cette nouvelle structure sont conscients de la situation critique dans laquelle se trouve l'édifice et en appellent à nouveau à la mobilisation et l'aide de tous les Lorrains (et de tous les amoureux du patrimoine !) pour soutenir cette action de sauvegarde d'un élément phare du patrimoine religieux lorrain.
     
    [cliché : état de la chapelle de Libdeau en 2011, ©Olivier Petit]
     
     
    ‡ Plus d'info's sur : http:/chapellelibdeau.blogspot.com

  • Il faut sauver la chapelle de Libdeau

    En 2010, deux jeunes Lorrains défenseurs du patrimoine régional Anthony Koenig et Olivier Petit, publiaient sur leurs blogs respectifs (cf. infra) des articles concernant la chapelle de la commanderie de Libdeau, dans le Toulois, et mettaient surtout en avant l'état plus que préoccupant de l'édifice.

     

    libdeau.jpgLe problème central est que cette chapelle est une propriété privée et que l'identité du ou des propriétaires est un mystère aussi grand que celui du trésor des templiers. La DRAC et la mairie de Toul, préoccupées également par l'état sanitaire du bâtiment, sont impuissantes face à ce mystère.

     

    L'appel est donc lancé pour retrouver les propriétaires ; cette étape cruciale est le préalable incontournable à toute démarche visant à entreprendre des projets de restauration.

     

     

     

    Bref historique de la commanderie templière de Libdeau

    (Meurthe-et-Moselle, commune de Toul)

     

    L'ordre du temple posséda 13 maisons en Lorraine et, à ce jour, seules 5 chapelles subsistent : Metz (Moselle), Xugney et Norroy (Vosges), Marbotte (Meuse) et Libdeau (Meurthe-et-Moselle). Cette dernière se situe sur l'antique voie romaine de Lyon à Trèves et sa fondation remonte probablement avant 1165.

     

    lorraine,toul,libdeau,commanderie,chapelle,templiers,hospitaliersCe lieu particulier est connu dès le IXème siècle pour avoir été le théâtre de deux batailles sous le règne de Charles le Simple. La ferme du Champs des Allemands, à 700 mètres au Nord de Libdeau serait construite sur les sépultures des guerriers germaniques.

     

    Les archives départementales de Meurthe-et-Moselle ne possèdent que treize documents hérités de l'ordre des hospitaliers qui avait repris cette possession templière après la dissolution de l'ordre en 1307. Le document le plus ancien émane de l'évêque de Toul, Pierre de Brixey, parti en croisade en 1190. Parmi les témoins, on relève le nom de Frédéric de Brixey, frère de l'évêque, doyen et archidiacre de Toul, décédé en 1186. Cet acte a donc été rédigé entre 1165, date du début du ministère de Pierre de Brixey et 1186, date du décès de Frédéric de Brixey.

     

    Cette charte confirme aux templiers les droits qui leurs ont été accordés par l'évêque de Toul Henri de Lorraine (1126-1165). On peut donc penser que la commanderie a été fondée avant 1165.

     

    Durant les vingt années qui suivirent cette fondation, les templiers se sont rendus maîtres de toutes les terres et des bois jouxtant la commanderie. Les dons, échanges et achats de terres portent non seulement sur des bois, mais également sur des terres arables ; Libdeau est devenu un domaine agricole de première importance se consacrant à l'élevage des porcs, grâce à ses bois, et à la culture céréalière. En cette période de développement urbain, les religieux de tous ordres se rendent acquéreurs de bois pour les défricher et étendre les cultures afin de satisfaire la demande en produits agricoles des villes voisines.

     

    lorraine,toul,libdeau,commanderie,chapelle,templiers,hospitaliersA la fin du XIIIème siècle, Libdeau était donc un établissement riche, produisant de la viande et des céréales, contribuant au ravitaillement de la ville de Toul et dont la richesse s'exprime pleinement dans l'architecture de la chapelle et de ses vitraux.

     

    L'ordre du Temple dissout en 1307, les biens sont dévolus en 1312 à l'hôpital de Saint-Jean (ordre de Malte depuis 1530). En 1790, ces propriétés seront vendues comme biens nationaux et convertis en exploitation agricole, y compris la chapelle à laquelle seront adjoint des bâtiments qui en dehors de leur parasitisme ont au moins permis de sauvegarder ce monument jusqu'à nos jours.

     

    En 1963, à l'initiative de l'abbé Jacques Choux et compte tenu de l'état de dégradation de l'édifice, le portail roman est démonté pour être réinstallé au Musée Lorrain à Nancy. Depuis la chapelle poursuit sa lente agonie malgré son classement le 6 février 1995 à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

     

    [clichés extraits des blogs chapellelibdeau.blogspot.com et patrimoine-de-lorraine.blogspot.com]

     

     

     

    ‡ Pour en savoir plus :

     

    www.chapellelibdeau.blogspot.com

    www.la-lorraine-se-devoile.blogspot.com

    www.patrimoine-de-lorraine.blogspot.com/2011/04/toul-54-la-chapelle-templiere-de_04.html

  • Des médiévistes au chevet de la commanderie de Xugney (Vosges)

    xugney.jpg

    [Vosges Matin]

  • Un petit tour du côté de Robécourt (Vosges)

    Le village vosgien de Robécourt, dans le canton de Lamarche, est connu pour son ancienne fonderie de cloches qui a fermé ses portes en 1939. Mais, c’était aussi ici que les hospitaliers de Saint-Jean installèrent une commanderie… à ne pas confondre avec les templiers ! Et c’est aussi dans ce village qu’il est question d’installer une immense décharge publique…

    Les Templiers n'eurent en effet jamais aucune possession à Robécourt, bien qu'il existe dans le village une "rue des Templiers" qui portait déjà ce nom au XVIIIe siècle. On ne sait que peu de choses sur cette commanderie pour les XIIe et XIIIe siècle. On pense qu'elle fut fondée avant 1180. En 1206, un prêtre appelé Pierre, vendit aux hospitaliers de Saint-Jean une maison située entre l'hôpital et la maison des religieuses de Sainte-Marie de Vaux pour 10 £. Grâce à cette acquisition, la commanderie put se développer. Il y avait deux établissements des chevaliers : la commanderie, en bordure du village, et l'hôpital près de l'église. En 1220, René d'Aigremont donna aux hospitaliers le bois des Fourches. En 1283, le duc de Lorraine Ferri III leur donna des revenus sur les salines de Rosières. La commanderie de Robécourt possédait une maison avec une chapelle à Epinal dans le quartier Saint-Michel. La Commanderie de Robécourt avait été constituée de trois immeubles à Robécourt même : une maison-forte, proche du petit étang, qui fut détruite à la fin du XVe siècle par ordonnance du duc René II ; un hôpital situé près de l'église qui fut échangé contre un bois probablement au XVIIe siècle ; au-dessus de la "rue Poirot", un vaste immeuble construit autour d'une cour et entouré de murailles avec plusieurs tours.

    commanderie st jean robécourt1.jpg
    Ancien hôpital des chevaliers de Saint-Jean
     
    commanderie st jean robécourt3.jpg
    Linteau armorié de l'ancien hôpital des chevaliers de Saint-Jean de Robécourt
    Un village qui ne manque pas de charme... mais qui pourrait être défiguré par l'aménagement d'une décharge publique après la fermeture de l'ancienne fonderie de cloches que tous les amateurs d'histoire et de patrimoine déplorent.