Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

stenay

  • 41ème édition des Journées d’études meusiennes dans le Nord meusien les 5-6 octobre 2013

    JEM.jpgPour cette 41ème édition, les Journées d’études meusiennes auront lieu conjointement à Stenay et à Montmédy, deux cités des marches occidentales lorraines. De ces villes et de leurs cantons actuels, des tranches d’histoires sont connues mais encore bien des choses restent à défricher ou à relire. L’histoire de cette partie de la Meuse est, à n’en pas douter, fortement liée à l’existence d’une frontière que l’on peut lire et interpréter à travers les âges. Dans les esprits, c’est le passé militaire, ancien et récent, ce sont les conflits, qui surgissent à l’évocation de cette région. Pourtant, la frontière, qui est aussi espace de transferts, se décline en d’autres facettes, économiques, humaines, architecturale. Cette frontière se traduit aussi en paysages à analyser et comprendre.

    A travers communications et visites de terrain, ce sont quelques aspects du passé des villes et villages de la région de Stenay-Montmédy-Marville qui seront évoqués au cours des deux journées proposées.


    Courriel : archives.municipales@stenay.fr 

     

     Samedi 5 octobre 2013 à STENAY 

     

    Samedi matin, 9 h 30 : salon d’honneur de l’Hôtel de Ville de Stenay

     

    v   Accueil par Stéphane PERRIN, maire de Stenay, conseiller général du canton de Stenay

    J    Jacques LE ROUX et Dominique HARMAND

    Entre Stenay et Montmédy : des Côtes et des Causses

    v   Franck MOUROT

    Les sites archéologiques gallo-romains du Nord meusien 

    v   Hervé HUTZINGER

    Attila est-il passé à Stenay et Montmédy ? La Ciuitas Verodunensium dans l'Antiquité tardive

     

    Samedi après-midi, 14 h : salon d’honneur de l’Hôtel de Ville de Stenay

     

    v   Nicolas LEMMER

    Situation et évolution des prévôtés de Stenay et de Marville durant la Renaissance, étude comparative 

    v   Philippe VOLUER

    Les activités économiques à Stenay du XVIIe au XIXe siècle

    v   Laurent JALABERT

    La ville en guerre au XVIIe siècle : se battre et se rendre dans la guerre de siège entre Meuse et Othain 

    v   Jean-Paul STREIFF

    1814-1820, occupation et répression 

    v   Franck MOUROT et Nicolas LEMMER

    Visite guidée de l’exposition « Les arts de la table à la Renaissance » au Musée Européen de la Bière

     

     Dimanche 6 octobre 2013 à MONTMÉDY 

     

    Dimanche matin, 10 h : rendez-vous devant l’église de Marville

     

    v   Annie TOSI et l’association Marville Terres Communes

    Visite guidée de Marville et de plusieurs maisons classées en cours de restauration

     

    Dimanche après-midi, 14 h : salon d’honneur de l’Hôtel de Ville de Montmédy

     

    v  Accueil par Claude LÉONARD, conseiller général du canton de Montmédy, Yves LECRIQUE, maire de Montmédy et Jean-Marie BRADFER, président de la Codecom du Pays de Montmédy 

    v   Jean LANHER

    Le français tel qu’on le « cause » à Montmédy au XXIe siècle

    v   Charles KRAEMER

    Entre évêchés et principautés : morphogenèse et développement urbain de quelques bourgs médiévaux du Nord-Meusien

    v   Hugues MARSAT

    Guerre et religion dans le Nord-Meusien dans la deuxième moitié du XVIe siècle

    v   Michel MAIGRET

    Benoîtons contre Féburiens: épisodes de la vie politique dans l'arrondissement de Montmédy au début du XXe siècle (1910-1914)

    v   Alain CESARINI

    Le massacre de la garnison de Montmédy à Brandeville en août 1914

    v   Laurent JALABERT

    Conclusion

    ENTRÉE LIBRE

  • Eglise à vendre en Meuse

    La situation de l'église du Sacré-Cœur de Stenay, dans le nord meusien, semble inextricable. Cette paroisse sans paroissiens explique sa situation de détresse.

     

    sacré-coeur de stenay.jpgL'édifice qui fait face au cimetière est une dent creuse. La tempête de 1999 est passée par là et le montant du désordre approche les 30.000 euros. D'un côté, le diocèse souhaite céder cette église à la commune de Stenay. De l'autre, la commune a dénoncé en février 2007, la convention qui liait la ville à l'édifice religieux... Le devenir de l’église du Sacré-Coeur est actuellement dans l’impasse.

     

    Cette situation est particulièrement intolérable. Il faudra bien un jour que les chrétiens assument leur histoire et soient fiers de leur croyance. A l’heure où la France se couvrent de mosquées, il devient urgent pour les chrétiens de réveiller leur foi et d’assurer l’avenir de leurs lieux de culte comme le font les musulmans.

     

    La laïcité bien comprise de nos gouvernants doit considérer avec respect toutes les religions présentes sur le sol français. Et en particulier, la première d’entre elles, le catholicisme. On ne pourra tolérer longtemps des ministres qui font des ronds de jambe aux imams et qui se moquent éperdument du patrimoine et de l’héritage chrétien. Sans parler des cimetières que l’on « profane » chez les juifs ou chez les musulmans, et que l’on « dégrade » - simplement - chez les chrétiens…

     

    Les chrétiens ne sont pas des "sous-hommes" (comme dirait Georges Frêche). Ils ont droit aussi au respect des élus et des détenteurs de l'autorité dans cette France qui fut "Fille aînée de l'Eglise"... devenue depuis "fille athée de l'Eglise".

     

     

    [cliché Est Républicain et commentaires H&PB]