Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

laurent jalabert

  • La Lorraine pour horizon

    La victoire du jeune duc René II au siège de Nancy, le dépit de Charles Quint abandonnant Metz à son rival Henri II, l’occupation des duchés lorrains sous le règne de Louis XIV, le rétablissement par le duc Léopold d’une brillante vie de cour à Lunéville ou bien encore la triste fin du roi Stanislas, autant d’épisodes ponctuant les relations tumultueuses qui unirent les duchés de Bar et de Lorraine et la France entre la fin du XVe siècle et 1766, date de leur rattachement.

    250 ans après la mort de Stanislas Leszczynski, ex-roi de Pologne et dernier duc de Lorraine et de Bar, Laurent Jalabert, maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Lorraine et Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine au Palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain, font revivre à travers La Lorraine pour horizon cette grande fresque historique illustrée où texte et œuvres peintes ou sculptées, mais aussi objet du quotidien de nos ducs, dialoguent afin de mieux éclairer cette histoire riche, complexe et mouvementée.

     

    ‡ La Lorraine pour horizon. La France et les duchés de René II à Stanislas, Laurent Jalabert et Pierre-Hippolyte Pénet, Éditions Silvana Editoriale, 2016, 156 p., ill., cartes (15 €).

  • La Grande Guerre "en vrai" : 14-18 en Lorraine

    guerre3D.jpgLa Grande Guerre a donné lieu, pour la première fois, à une très large couverture photographique sur l'ensemble des fronts. Peu d'années après sa création, la photographie suit déjà les armées sur les théâtres d'opérations, avec les limites de la technique de l'époque.

    Les conflits du début du XXe siècle, l'existence d'appareils plus légers et plus maniables, ont laissé entendre l'explosion à venir de l'usage de la photographie dans un contexte guerrier. Dès 1914, les photographies se multiplient et la stéréoscopie - la photographie en relief - suit ce mouvement. Quantitativement, ces clichés ont certes été moins nombreux. Toutefois, le choix d'employer ce type d'image, censé accentuer le réalisme du sujet photographié, relève bien de la volonté de montrer le conflit et de raconter "sa" guerre.

    La popularité des clichés en relief explique également leur production. Le présent ouvrage, bâti autour de la collection du Centre Image Lorraine, s'attache à montrer quelles sont ces images stéréoscopiques, ce qu'elles nous disent de la Grande Guerre sur les différents fronts lorrains, tout en soulignant l'importance du choix du photographe et de sa construction de l'image où, en définitive, l'homme est au cœur avec toute la dramaturgie du contexte guerrier.

     

    ‡ La Grande Guerre "en vrai". 14-18 en Lorraine, Laurent Jalabert, éditions du Quotidien, 2014, 190 p., ill. (30 €).