Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chichery

  • Jumelage Bleurville – Chichery : rencontre annuelle les 23-24 août

    jumelage.jpg

    Discours des maires de Bleurville et Chichery de l'époque, MM. Recouvreur et Bouvier, lors de la première rencontre du jumelage en 1992.

    Bleurville est jumelé avec Chichery-la-Ville, dans l’Yonne (à 15 km d'Auxerre), depuis 22 ans. Ce jumelage a été initié par le maire de Chichery, Daniel Bouvier, et son homologue vosgien, Raymond Recouvreur, à l'époque maire et conseiller général du canton de Monthureux-sur-Saône.

    Les 23 et 24 août, les Bleurvillois auront le plaisir d’accueillir leurs amis Bourguignons en terre vosgienne, pour un week-end de réjouissances et d'amitié.

     

    vosges,yonne,bleurville,chichery,jumelage

     

  • Bleurville (88) : vide-greniers le 12 juillet

    ble.jpg

     

    Vide-greniers

    Samedi 12 juillet 2014

    de 14h00 à 22h00

    Stade municipal - Place des Ponceaux

     

    Buvette - Dégustation d'escargots de Bourgogne en soirée

    Manifestation organisée par le Comité de jumelage Bleurville-Chichery dans le cadre de la fête patronale de la Saint-Pierre-aux-Liens

  • Bleurville - Chichery : une amitié lotharingo-bourguignonne de 18 ans

    jumelage 2010.jpg

    [Vosges Matin | 07.09.2010]

  • Bleurville fête son patron saint Pierre-aux-Liens

    La paroisse de Bleurville fête traditionnellement le deuxième dimanche de juillet le saint patron de son église : saint Pierre-aux-Liens.

     

    st pierre église st pierre.jpgDans l'ancienne liturgie romaine de l'Eglise catholique, la fête de Saint Pierre-aux-Liens était célébrée le 1er août. Mais, pour des questions liées à la vie agricole du village, les édiles décidèrent, à la fin du XIXe siècle, de déplacer la fête entre la fin de la fenaison et le début des moissons, à un moment où les cultivateurs connaissaient un peu de répit dans les travaux des champs.

     

    Pourquoi fêter saint Pierre-aux-Liens ? Voici ce que nous dit l'abbé Jaud dans sa Vie des Saints pour tous les jours de l'année, parue en 1950 :

     

    "Hérode Agrippa, roi des Juifs, après avoir condamné à mort saint Jacques le Majeur, l'an 43, fit emprisonner saint Pierre. Les fidèles, à la nouvelle de l'arrestation du chef de l'Église, se mirent aussitôt en prière, et Dieu les exauça.

    Le Prince des Apôtres, chargé de chaînes, était gardé nuit et jour par seize soldats, dont quatre faisaient tour à tour sentinelle dans la prison autour de lui; les autres gardaient les portes. La nuit même qui précédait le jour marqué pour l'exécution, Pierre dormait paisiblement au milieu de ses gardes, quand tout à coup la prison fut éclairée d'une lumière céleste. Un Ange apparaît, le réveille et lui dit : "Levez-vous promptement, prenez votre ceinture, vos vêtements et votre chaussure, et suivez-moi." Au même instant les chaînes tombent de ses mains ; stupéfait, il obéit, et traverse sans obstacle, à la suite de l'Ange, le premier et le second corps de garde. Une porte de fer était à l'entrée du chemin qui conduisait à l'intérieur de Jérusalem ; cette porte s'ouvre d'elle-même. Ils vont ensemble jusqu'au bout de la rue, et l'Ange disparaît.

    Pierre avait cru que tout ce qui se passait n'était qu'un songe ; mais, persuadé alors de la réalité de sa délivrance, il en bénit le Seigneur en disant : "Je reconnais maintenant que Dieu a envoyé véritablement Son Ange et qu'Il m'a délivré de la main d'Hérode et de l'attente cruelle du peuple juif." Il se rend alors à la maison de Marie, mère de Marc, son disciple, où se trouvait une foule en prière. Pierre frappe à la porte, et la jeune fille qui se présente pour ouvrir, ayant distingué la voix de Pierre, court l'annoncer dans l'intérieur de la maison. Personne n'y voulait croire : "Vous êtes folle !" dit-on à cette fille. "C'est son Ange," disaient les autres. Pierre continuait à frapper. Quelle ne fut pas l'explosion de joie lorsque la porte fut ouverte et que l'on reconnut saint Pierre ! L'Apôtre raconta la merveille que Dieu venait d'accomplir.

    Les fidèles se firent un devoir de recueillir les précieuses chaînes de saint Pierre et les conservèrent avec un religieux respect. Plus tard, on recueillit aussi avec soin les deux chaînes vénérables portées à Rome par le chef des Apôtres. À peine furent-elles placées l'une près de l'autre, qu'elles s'unirent ensemble, de manière qu'il fut impossible d'y reconnaître aucune soudure.

    Depuis ce temps, l'Église fait plus de cas de ces précieuses chaînes que des plus riches trésors, elles sont précieusement vénérées dans l'église de Saint-Pierre-aux-Liens [à Rome]."

     

    chaînes de st pierre à rome.jpgL'église de Bleurville possède deux statues de l'apôtre Pierre, représenté avec son attribut traditionnel : les clés. Cependant, elle ne compte pas parmi son riche mobilier de représentation de Pierre enchaîné. On conservait encore à l'église paroissiale, jusqu'au début du XXe siècle, des "reliques" de chaînes censées avoir été portées par saint Pierre lui-même. Ces objets vénérés par les fidèles comme symboles de foi ont, semble-t-il, disparu.

     

    Bleurville fête patronale1.JPGLa fête religieuse célébrée lors de la messe dominicale (10h00) est prolongée par la fête populaire : la population peut se divertir sur la place des Ponceaux avec les animations foraines et, depuis plusieurs années, dès le samedi soir avec une brocante et la possibilité de se restaurer sur place dans une excellente ambiance. Jusque dans les années 90, un bal monté sur la Place des Ponceaux accueillait le samedi soir les amateurs de danse. Dans certaines famille, la tradition du repas de la fête reste encore une réalité de nos jours.

     

    Ces fêtes patronales tendent malheureusement à disparaître : pour des raisons liées à la pratique religieuse tout d'abord et puis pour des motifs liés à l'évolution de la notion même de fête. Désormais, nos contemporains ne se satisfont plus des animations foraines considérées comme désuètes : il faut de la nouveauté... que l'on va chercher souvent loin de chez soi.

     

    Bonne fête patronale aux Bleurvillois sous la protection du prince des apôtres, saint Pierre !

     

    Programme de la fête patronale de Bleurville :

     

    >> samedi 11 juillet, de 14h à 21h : brocante sur le stade municipal

    >> en soirée : buvette et dégustation d'escargots de Bourgogne préparés par le comité de jumelage Bleurville-Chichery

    >> dimanche 12 juillet, 10h : messe en l'église Saint-Pierre-aux-Liens puis animations foraines sur la place des Ponceaux

  • Jumelage Bleurville - Chichery : journée de détente et de découverte du patrimoine lorrain

    Dimanche 31 août, le comité du Jumelage Bleurville - Chichery accueillait ses hôtes Icaunais (les habitants de l'Yonne, bien sûr !) pour une journée de détente. Le petite troupe est partie à la découverte du château de Thorey, dans le Saintois ; demeure qui a appartenu au maréchal Hubert Lyautey jusqu'à sa mort en 1934. Après le repas pris en commun au restaurant de Xaronval, nos amis bourguignons découvrirent ce village insolite qui, l'espace d'un week-end, se transporte au début du siècle dernier. Vieux magasins, vieux métiers, habits d'époque égayent les rues de Xaronval pour le plus grand plaisir des jeunes générations... et ravive les souvenirs chez les plus anciens !

     

    Château Thorey-Lyautey.JPG
    Château de Thorey-Lyautey
    (courtoisie de Anne Soyer-Petitjean)

     

    Le comité du Jumelage vient d'ouvrir un site internet http://chicherybleurvil.canalblog.com afin de faire connaître ses activités et inciter de nouveaux habitants à venir se joindre aux habitués.

    Né au début des années 1990, le jumelage entre un village vosgien et un village bourguignon avait pour objectif de rapprocher des populations de communes de dimension proche et permettre des échanges convivaux, amicaux, culturelles, scolaires, etc. Depuis, de nombreux liens d'amitié se sont créés... Ils ne demandent qu'à se développer !

    Alors, allez visiter le site du Jumelage : http://chicherybleurvil.canalblog.com