Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pompey

  • Un militaire lorrain tué en Afghanistan

    j lefort.jpgUn militaire, originaire de Pompey (Meurthe-et-Moselle), a trouvé la mort dans la nuit du 17 au 18 décembre au cours d’une opération en Afghanistan, ce qui porte à 52 le nombre de soldats français morts dans le pays depuis fin 2001, dont deux en moins de 24 heures.

    « Le président de la République a appris avec beaucoup de tristesse la mort, cette nuit, d’un officier-marinier (sous-officier) français du commando Trepel de Lorient au cours d’une opération dans la vallée de Bedraou en Afghanistan. Lors de la même opération, un de ses camarades a été blessé », écrit l’Elysée dans un communiqué.

    La Marine nationale précise qu’il s’agit de Jonathan Lefort, 28 ans, né à Pompey, déployé pour la troisième fois sur le sol afghan depuis 2005.

    Pour ses mérites au combat, il avait été décoré à plusieurs reprises, notamment de la Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze et de la Croix du Combattant. La Marine indique que lors d’une opération en 2008, il avait été « pris sous le feu d’insurgés », que son groupe avait su repousser « grâce à son sang froid et sa juste appréciation de la situation ».

    Le Premier ministre a présenté « ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches du sous-officier décédé et s’associe à leur douleur ». Le ministre de la Défense a également fait part de « ses plus vives condoléances à la famille du défunt et à ses proches » et « rend hommage à l’héroïsme de ce soldat, tombé au combat ».

    RIP.

    [source AFP]

  • Le château de l'Avant-Garde à Pompey

    château pompey.jpgDominant le confluent de la Moselle et de la Meurthe, le château de l'Avant-Garde de Pompey, construit vers 1315, devint château ducal en 1380 avant d'être détruit en 1635 par les armées françaises.

    Exhumé dans les années 1980 à l'occasion de travaux en vue de l'aménagement du site, le mobilier archéologique resta longtemps ignoré, mais sa variété et sa qualité faisaient regretter l'absence d'une étude scientifique. C'est désormais chose faite grâce à la persévérance d'une équipe de chercheurs de l'Université de Nancy 2.

    L'ouvrage offre une documentation inédite qui éclaire d'un jour nouveau la vie quotidienne et les mentalités de l'aristocratie en Lorraine à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance. L'art de la table se reflète dans les céramiques culinaires, les récipients en grès et en verre, tandis que d'autres objets rappellent les activités domestiques et la parure.

    Une mention spéciale revient toutefois à la céramique de poêle qui éblouit par la diversité et la vitalité de son iconographie où les décors géométriques et floraux se conjuguent avec les portraits et les images de jeux, de combats, de vertus chevaleresques et de piété chrétienne pour constituer sans aucun doute, la plus belle collection de l'Est de la France.

    Ce premier opus de la trilogie prévue rassemble les contributions d'Agnès Gelé, Agnieszka Koziol, Guillaume Huot-Marchand et Cédric Moulis sous la direction de Gérard Giuliato, professeur à l'Université de Nancy 2.

     

    >> Le château de l'Avant-Garde à Pompey. Céramiques et verres du Moyen Âge et de la Renaissance (tome 1), Gérard Giuliato (sous la dir.), PUN, 2010, 249 p., ill., cartes (25 €).