Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bois des caures

  • Le fanion du colonel Driant de retour à Verdun

    Lors de la remise du fanion au conservateur du Mémorial de Verdun.

    La pièce exceptionnelle était conservée chez un particulier en Alsace depuis 1936.

    C’est un fragment de la grande Histoire qui vient d’être remis à Thierry Hubscher, le directeur du Mémorial de Verdun. Une relique symbolique en cette année du Centenaire de la Bataille de Verdun.

    « C’est le fanion de commandement du colonel Driant », explique Bernard Jacquemin, dépositaire de l’objet et résidant en Alsace. Il est accompagné de son frère François.

    Le colonel Emile Driant, le héros du Bois des Caures. Le 21 février 1916, jour du déclenchement de la Bataille, un déluge de feu s’abat sur lui et ses chasseurs des 56e et 59e bataillon. Eux qui incarnèrent la résistance face à l’avancée ennemie. Eux, qui sauvèrent Verdun.

    Émile Driant mourut le 22 février d’une balle de mitrailleuse à la tempe, son fanion non loin de lui.

    Une lettre accompagne le don : celle de Raoul Driant, fils du colonel, né en 1899. Il y déclare « avoir remis à mon camarade Gaston Jacquemin, le fanion authentique de mon père le colonel Driant, tombé glorieusement le 22 février 1916 à la tête de ses Chasseurs au Bois des Caures ». Mais on en sait aussi, grâce à ce message, un peu plus sur le parcours de ce carré de tissu Bleu-Jonquille, les couleurs des chasseurs à pieds, frappé du cor de chasse et des deux numéros mythiques « 56-59 ».

    « Ce fanion fut rapporté à ma famille quelques jours après les tragiques combats par un chasseur, secrétaire de mon père », poursuit Raoul Driant. Le fanion fut donné « par amitié » à Gaston Jacquemin, le père de Bernard et François, il y a 80 ans, le 23 avril 1936 soit 20 ans après la mort du colonel. « Nous devions rendre l’hommage donné à notre père et remettre ce fanion qui n’a rien à faire dans une simple famille », souligne Bernard Jacquemin très ému et qui souhaite, avec son frère, donner à cette remise « une dimension de paix dans une démarche d’espoir et d’espérance entre nos deux belles nations. La connaissance des uns et des autres amène la paix », déclare Bernard Jacquemin.

    Le fanion a été soigneusement conditionné par Natacha Glaudel-Grobois, responsable des collections. Il va recevoir un numéro d’inventaire et sera exposé dans une vitrine à partir de janvier 2017. Il est accompagné de la lettre et d’un dessin au fusain exécuté par un soldat allemand : il représente le PC de Driant dans le Bois des Caures le 5 mars 1916. Une autre pièce exceptionnelle.

    [D'après ER]

  • 97ème anniversaire de la mort du Colonel Driant

    Nancy a commémoré ce samedi 23 février le 97ème anniversaire de la mort du colonel Emile Driant, tué à l'ennemi à Verdun le 22 février 1916.

    Nancy_97e anniv colonel Driant_23.02.13 001.jpgOfficier de carrière, il était le gendre du général Boulanger. Il avait démissionné de l'armée à la suite du sectarisme des gouvernements de la IIIe République qui faisait la chasse aux militaires catholiques, puis avait entamé une carrière d'écrivain.

    Il fut élu député de Nancy avant de reprend le service au début de la Première Guerre mondiale. Il meurt à Verdun, au Bois des Caures, à la tête des 56e et 59e bataillons de chasseurs le 22 février 1916.

    Des gerbes ont été déposées au pied de la plaque commémorative apposé place Colonel-Driant à Nancy, à deux pas de la porte Saint-Georges, par les autorités civiles et militaires en présence des représentants des associations patriotiques et des porte-drapeaux.

    Préfigurant les commémorations et rétrospectives organisées pour le centenaire du début de la Première Guerre mondiale en 2014, une exposition temporaire d'objets et de documents en lien avec Driant et la Grande Guerre dans les environs de Nancy accompagne cette cérémonie dans les locaux des associations patriotiques, place Driant, jusqu'au 24 février inclus (entrée libre).

    Nancy_97e anniv colonel Driant_23.02.13 002.jpg

    Nancy_97e anniv colonel Driant_23.02.13 007.jpg

    Nancy_97e anniv colonel Driant_23.02.13 008.jpg

    lorraine,nancy,colonel driant,grande guerre,bataille de verdun,verdun,bois des caures,1916,rossinot

    [clichés ©H&PB]

  • Nancy rend hommage au colonel Driant

    hommage driant ncy 13.02.10 002.jpgC'était il y a quatre-vingt-quatorze ans. Le 21 février 1916, au matin, un orage de feu éclate sur les divisions françaises massées autour de Verdun. Un million d'obus pilonnent la zone. En quelques heures, tout un paysage, déchiqueté, devient un effroyable chaos : la fameuse "cote 304" aura perdu 7 mètres de hauteur.

     

    Au milieu de l'après-midi, l'infanterie allemande monte à l'assaut. Dans le bois des Caures, les 56ème et 59ème bataillons de chasseurs à pied, seuls face à une division, n'ignorent rien de ce qui les attend : leur chef, le lieutenant-colonel Emile Driant, député de Meurthe-et-Moselle, qui va mourir en héros, ne leur a pas caché la vérité. A un contre dix, déjà décimés par le bombardement, les chasseurs résistent, mais perdent en 24 heures 90 % de leurs effectifs. Leur sacrifice contribue à bloquer l'avancée allemande et permet d'acheminer des renforts.

     

    hommage driant ncy 13.02.10 006.jpgLes associations patriotiques de Nancy ainsi les autorités civiles et militaires ont rendu hommage ce samedi 13 février 2010 au colonel Driant et à ses chasseurs lors de la traditionnelle cérémonie qui s’est déroulée place du Colonel-Driant, proche de la porte Saint-Georges.

     

    [clichés H&PB]

     

     

     

     

    hommage driant ncy 13.02.10 003.jpg

     

     

    hommage driant ncy 13.02.10 005.jpg
    hommage driant ncy 13.02.10 004.jpg
    Hommage des associations patriotiques nancéiennes au colonel Driant le 13 février 2010
    tombe driant.jpg
    Tombe du colonel Driant à Neufchâtel-sur-Aisne (Aisne), sa commune natale