Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

élise fischer

  • Sur le fil

    Des coups de cœur aux coups au ventre, Lena a tout vécu. C'est en prison, accusée de la mort d'un mari tyrannique, qu'elle libère les mots et les souvenirs de sa vie tumultueuse marquée par l'exil, l'univers du cirque, une passion amoureuse et la violence conjugale.
     
    Un roman poignant qui met en lumière une cause toujours de triste actualité.
     
    1960, Nancy. Dans sa cellule de la prison Charles-III, Lina attend sans illusions l'issue de son procès. C'est au parloir, grâce à sa visiteuse, sœur Marie-Bernadette, toute de patience et de douceur, que Lina peut malgré tout libérer sa parole, sa mémoire, et remonter le fil de son histoire : son enfance sous le soleil du Sud, sa vie de bohème dans les cirques, sa folle passion pour un danseur juif allemand pendant l'Occupation. Jusqu'à sa rencontre avec René... Parce qu'il lui avait montré un visage avenant, parce qu'il semblait réellement épris, elle, la jolie saltimbanque, a accepté de s'unir à lui. Mais comment se relever de l'épreuve quotidienne des coups, de l'humiliation, de la honte ? Un jour, à bout, elle l'a laissé mourir.
     
    Un roman intense et plein d'espoir sur la dignité des femmes.
     
    ‡ Sur le fil, Elise Fischer, Presses de la Cité, 2016, 443 p. (20 €).

  • Le jardin de Pétronille

    1940, à Nancy, Jeannette, fille adoptive d’un notable, a réalisé sa vocation. Elle qui s'était toujours vue derrière les fourneaux dirige, en plus d'un salon de thé, la brasserie "La Lorraine" sur la plus grande artère commerçante de la ville.

    L'armée d'occupation est omniprésente.  Jeannette est obligée de faire jouer des airs allemands pour divertir la nouvelle clientèle. Elle s'y résigne d'autant mieux que l'établissement assure une "couverture" idéale pour ceux qui fuient les persécutions ou s'organisent pour résister. Beaucoup agissent dans l'ombre, serveurs, musiciens, habitués, en oubliant parfois qu'ils côtoient aussi des collaborateurs…

    Au cours de démêlés avec la Kommandantur, Jeannette fait la connaissance d'un officier de la Wehrmacht, un humaniste qui réprouve les exactions nazies. Leurs relation devient de plus en plus intime, au point qu'elle est bientôt confrontée à un dilemme terrible…

     

    ‡ Le jardin de Pétronille, Elise Fischer, éditions Calmann-Lévy, 2016, 368 p. (20,50 €).

  • Elise Fischer : La Lorraine au coeur

    fischer.jpgElise Fischer s'est prise de passion pour sa terre natale - la Lorraine - qu'elle avait quittée à 20 ans pour la région parisienne. Des années plus tard, en 1982, alors qu'elle prépare un reportage sur Nancy, l'émotion la submerge. En gage de son affection, Elise Fischer prend la plume pour raconter à travers de nombreux romans cette terre lorraine si chère à son coeur.

    Les quatre sagas historiques de ce volume - Les alliances de cristal, Trois reines pour une couronne, Mystérieuse Manon et Confessions d'Adrien le colporteur -brossent le portrait d'une Lorraine d'art et d'industrie. On y lira l'histoire de Matthieu Thuillier, souffleur de verre dans la prestigieuse verrerie nancéienne Daum au début du XXe siècle, alors que triomphe l'Art nouveau et l'Ecole de Nancy. Se sont aussi les destins de trois générations de femmes de caractère qui accompagnent l'histoire véridique de la brasserie de Champigneulles depuis le début du XXe siècle. C'est encore Manon la muette, seule rescapée d'un massacre. Traumatisée, elle trouve à Lunéville la rédemption dans l'amour qu'elle porte à l'art naissant de la faïence au XVIIIe siècle. C'est enfin au XIXe siècle l'itinéraire d'Adrien le colporteur d'images d'Epinal qui sillonne l'Est de la France, porteur d'un secret qui le ronge...

     

    ‡ La Lorraine au coeur, Elise Fischer, éditions Omnibus, 2014, 1056 p. (28 €).

  • La tante de Russie

    fischer.jpgUne journaliste lorraine exhume le passé fabuleux d'une lointaine tante, femme hors du commun, qui vécut à la cour du tsar Nicolas II, auprès de la princesse Anastasia, et côtoya Raspoutine...

    Septembre 1899. La jeune Lucie quitte sa terre lorraine pour accomplir son fabuleux destin. Ou comment une orpheline née à Saint-Dizier, à la frontière de la Champagne et de la Lorraine, devient, à Saint-Pétersbourg, l'intime de la plus haute aristocratie impériale, la gouvernante des filles du dernier tsar de Russie, les princesses Olga et Tatiana, et l'amante passionnée du chef des cosaques du Don.

    Autant d'années lumineuses juste avant le chaos, la révolte d'un peuple acculé dont elle comprend pourtant la détresse. Et ses propres drames...

    Un nouveau roman de la lorraine Elise Fischer, plein de charme et d'émotions, entre Lorraine et Sainte Russie avant la révolution bolchevique de 1917.

     

    ‡ La tante de Russie, Elise Fischer, éditions Presse de la Cité, 2014, 264 p. (20 €).

  • Au péril de la vérité

    fischer.JPGAlors qu’elle n’a que dix-huit ans, Anne prend le premier train pour Paris et fuit la Lorraine où elle se jure de ne jamais remettre les pieds. Mais, vingt ans plus tard, sa mère se meurt et, par devoir, elle revient à son chevet, à Nancy. C’est alors que dans les couloirs de l’hôpital, son passé resurgit au détour d’une phrase anodine : « On se retrouvera. »

    Installée provisoirement chez sa mère, elle découvre un dossier fait de lettres et de coupures de journaux. Des affaires laides, sordides. Qui était sa mère ? Que cachait-elle ? Quels liens secrets l’unissaient à son amie d’enfance et au fils de celle-ci, un obsédé, un monstre ? Comment expliquer le silence d’une femme qui n’a pas su, pas pu ou pas voulu protéger sa fille ?

    Journaliste, Elise Fischer a écrit plusieurs romans dont Trois reines pour une couronne, Les Alliances de cristal, Le Rêve de la Grenouille, Les Amours de la Grenouille et Les Larmes et l’Espoir (avec Geneviève Senger). Ses romans ont reçu de nombreux prix : Feuille d’or de Nancy, Prix de l’Association Le Printemps du Livre lorrain, Prix des Conseils généraux de Lorraine.

     

    ‡ Au péril de la vérité, Elise Fischer, éditions Presses de la Cité, coll. Terres de France, 240 p. (21 €).

  • Les Amours de la Grenouille

    fischer.jpgAprès Le Rève de la Grenouille, Elise Fischer nous propose la suite romanesque des tribulations de la jeune Lise : sa passion pour le théâtre, son engagement dans le scoutisme, ses révoltes aussi qui lui font rencontrer d'autres jeunes gens et ses tentatives d'émancipation face à une mère omniprésente. C'est l'époque de la guerre d'Algérie et la Grenouille découvre soudain sa voie en écoutant un reportage sur Radio-Luxembourg.

    En attendant, elle vit les célébrations du Bicentenaire du rattachement de la Lorraine à la France en 1966 et toutes les occasions qui lui permettent de retrouver un bel amoureux du côté de la place Stanislas. Tiraillée entre devoir, révolte et culpabilité, la Grenouille veut s'affranchir de toute tutelle et aimer. Mais comment faire quand chacun de ses gestes convoque tout un conseil de famille ?

    Elise Fischer nous plonge dans le charme des années 1960. Les derniers feux des Trente Glorieuses... Une quête initiatique pour une petite Grenouille qui veut se faire princesse.

     

    ‡ Les Amours de la Grenouille, Elise Fischer, éditions Presses de la Cité, 2012, 253 p. (19 €).

  • Les larmes et l'espoir

    larmes et espoir.jpgMagda von Ehrenberg et Esther Shprinzel, enfant adoptée, d'origine juive et française, vivent comme deux soeurs inséparables, élevées par le colonel von Ehrenberg. La Seconde Guerre mondiale révélera leurs personnalités, exacerbant la raison aveugle et pragmatique de l'une, qui ralliera la cause nazie, éveillant la conscience d'une judéité chez l'autre, qui s'engagera aux côtés des résistants.

    A Berlin, Magda écrit des articles dans Signal, journal de propagande nationale-socialiste, et gravite dans le cénacle de Goebbels. Entre Paris, Londres et les Cévennes, Esther collabore avec les services secrets anglais, cache des enfants juifs et vibre aux côtés de Taddeuz, un résistant polonais catholique. De leurs combats respectifs ne reste qu'un amour réciproque, authentique mais très malmené.

    La Seconde Guerre mondiale vue sous l'angle inédit du regard de deux femmes, soeurs par alliance, qui on choisi des "camps ennemis".

    Elise Fischer, journaliste et auteur bien connue pour ses nombreux romans se déroulant en Lorraine. Geneviève Senger est auteur de nouvelles et de romans pour la jeunesse.

     

    ‡ Les larmes et l'espoir, Elise Fischer et Geneviève Senger, éditions des Presses de la Cité, 2011, 408 p. (21 €).

  • Le rêve de la Grenouille

    elise fischer.jpgLa Route, c'est un drôle d'univers, avec d'un côté les riches, les commerces, les cafés, et de l'autre les ouvriers des cités, des petites gens obligés de cohabiter pour la plupart dans la promiscuité de leur deux-pièces. Promiscuité, un mot étrange pour Lison dite la Grenouille. Du haut de ses dix ans, elle s'interroge sur le monde qui l'entour et grandit dans l'amour des siens, tiraillée entre une mère fantasque et une grand-mère autoritaire. Les mystères de la vie interpellent la fillette sans cesse à l'affût d'expériences, de mots savants et de révélations à propos d'une lointaine tante paternelle, tellement exotique, car "russe".

    La chronique à la fois drôle et tendre de la vie d'une famille modeste en Lorraine, à la fin des années 1950, racontée à  travers le regard d'une fillette intelligente et malicieuse.

    Elise Fischer est née à Champigneulles, à quelques kilomètres de Nancy. Auteur d'une vingtaine de romans sur la Lorraine et l'Alsace, elle s'implique activement dans le rayonnement du Village du Livre de Fontenoy-la-Joûte, dans le Lunévillois.

     

    >> Le rêve de la Grenouille, Elise Fischer, éditions Presses de la Cité, Collection Terres de France, 228 p., (18,50 €).

  • Sous les mirabelliers

    sous les mirabelliers.jpgPour sa dernière publication, Elise Fischer nous propose un livre de nouvelles lorraines. Dix nouvelles qui mettent en scène des figures féminines dans toutes les situations de la vie, cocasses ou dramatiques.

    Elles s'appellent Violette, Lili, Charlotte, Maryam, Fadela, Mireille, Sarah, Hélène ou Donatella. De la petite fille muette et meurtrie à la mère de famille nostalgique, de l'ancienne danseuse classique à la french doctor solitaire, Elise Fischer décline le portrait d'héroïnes modernes, lorraines ou liées à la Lorraine, dans un moment décisif de leur existence ou à l'occasion d'un événement pittoresque de leur quotidien.

    Les dix nouvelles de ce recueil revêtent chacune une tonalité différente : légère ou mélancolique, lumineuse ou cruelle, vibrante de passion ou délicate comme une mirabelle.

     

    >> Sous les mirabelliers, Elise Fischer, Presses de la Cité, 2010, 228 p. (18 €).