Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rechicourt le chateau

  • Saint-Nicolas-de-Port (54) : une jeune femme sauvée miraculeusement de la noyade par des pèlerins

    arrivee-a-saint-nicolas-de-port-pour-le-groupe-de-randonneurs-de-rechicourt-le-chateau.jpgVendredi 7 décembre, un groupe de onze randonneurs de l’association des Amis de l’Etang partaient de Réchicourt-le-Château pour accomplir une marche de 50 km en deux jours jusqu’à Saint-Nicolas-de-Port pour assister à la 767ème procession du Sire de Réchicourt. Après une première étape à Lagarde où ils ont été reçus par la commune, ils reprennent la route en direction d’Einville.

    En fin de matinée, marchant le long du canal de la Marne au Rhin à la hauteur de l’écluse n° 13, Frantz Gottar, l’un des randonneurs du groupe entend des gémissements. Il aperçoit avec stupeur une jeune femme qui s’agrippe désespérément aux herbes de la berge. Il s’allonge sur le bord et avec l’aide d’un de ses compagnons de route Didier Devantaux, il parvient à saisir la malheureuse qui se noyait. Arrivés à la rescousse, leurs amis les aident à la tirer de l’eau glacée avec son chien et à la porter vers un local technique de l’écluse où ils lui donnent vêtements et chaussures de rechange tout en appelant les secours. Arrivés rapidement sur les lieux, les pompiers d’Avricourt et de Lunéville ont pris en charge la rescapée. La jeune femme, prénommée Laurie et originaire de Lagarde, promenait deux chiens le long de la berge et avait voulu rattraper l’un d’eux tombé à l’eau.

    Parmi le groupe de randonneurs, se trouvait le président de l’association qui organise chaque année en juillet la fête de l’eau. Egalement maire de Réchicourt, Gérard Kelle est ancien pompier et moniteur de secourisme. Dans ce groupe providentiel, se trouvait aussi un animateur de randonnée entraîné à gérer des situations périlleuses. Arrivés à bon port le samedi à Saint-Nicolas, les sauveteurs retrouvaient leurs amis venus en bus et n’étaient pas loin de croire à l’intervention du Saint Patron car il est bien étonnant de trouver des sauveteurs dans le froid de l'hiver le long des berges du canal… Avant de regagner Réchicourt, les pélerins décidaient d’envoyer une belle carte de Saint Nicolas à la jeune femme.

    [Noëlle Diaquin | ER]

  • Miracle de Saint Nicolas... à Saint-Nicolas-de-Port

    miralce st nicolas.jpgDans son message d'accueil lors de la 767e procession en la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, samedi 8 décembre, l'abbé Jacquot, recteur du sanctuaire, annonçait à l'assemblée qu'un "miracle" venait de se produire quelques temps avant le début de cette célébration. Ce fait "d'hiver" nous est également rapporté par Jean-Marie Cuny, qui s'est entretenu avec un témoin oculaire de l'évènement.

    Ce 8 décembre, en début de soirée, un groupe de randonneurs se rendait à pied de Réchicourt-le-Château à Saint-Nicolas-de-Port. Ces personnes venaient par curiosité à Saint-Nicolas pour connaître la relation entre Saint-Nicolas-de-Port et Réchicourt. La cérémonie religieuse était l'occasion de leur déplacement pédestre.

    Marchant le long du canal de la Marne au Rhin, à hauteur de Saint-Nicolas, un des randonneurs du groupe des marcheurs raconte qu'il s'est senti attiré en avant le long de la berge ; ses compagnons protestants qu'il fallait rester groupés, surtout que la nuit était tombée. A quelques centaines de mètres du groupe, une femme promenant son chien était tombée dans le canal et s'agripait désespérément aux herbes de la berge. Le randonneur arriva juste à temps pour s'allonger sur le bord et agripper la personne qui se noyait. Ses amis sont arrivés à la rescousse. La femme a été tirée indemne de l'eau glacée, deshabillée et enveloppée immédiatement dans les vestes polaires des sauveteurs.

    Elle a donc été sauvée par hasard diront les septiques, mais les croyants diront qu'il faut y voir l'action de l'intervention du bon Saint Nicolas (qui est aussi le patron des marins, ne l'oublions pas...), car il est étonnant de trouver des sauveteurs dans la nuit de l'hiver le long des berges du canal...