Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bleurville (88) : les Amis de Saint-Maur en quête d'un second souffle

Les assises annuelles de l'association des Amis de Saint-Maur ont été l'occasion de jeter un regard dans le rétroviseur et d'envisager le devenir de l'ancienne abbaye bénédictine.

Près de 45 ans après le début du sauvetage de l'ancien monastère local par l'abbé Paul Pierrat, l'association est à un croisement des chemins. L'enthousiasme des débuts n'est plus au rendez-vous, les adhérents sont moins nombreux ainsi que les visiteurs, et les bénévoles s'essoufflent... Le président Alain Beaugrand a dressé le bilan de l'année écoulée et a interpellé les adhérents afin de redonner un nouveau souffle à cette vaste entreprise de restauration qui est loin d'être achevée. Réalisme certes, mais l'optimisme présidait aussi à cette AG.

Fréquentation du site. - Avec 213 visiteurs enregistrés durant l'été 2017, la baisse de fréquentation se poursuit. « L'absence de groupes de visiteurs est un gros handicap : les villes thermales voisines se désintéressent de notre patrimoine hormis Bourbonne qui fait un effort pour diriger ses curistes vers Bleurville notamment » souligne Alain Beaugrand. Les animations ont connu une fréquentation honorable, notamment la conférence de Bernard Pieters.

Travaux. - Si l'association n'a plus les moyens financiers d'engager pour le moment des travaux d'envergure, elle effectue cependant régulièrement des travaux d'entretien et d'aménagement, ce qui fut le cas en 2017 avec la sécurisation de l'accès à l'église. Le président a de nouveau dénoncer les choix du Conseil départemental des Vosges qui ne subventionnent plus les projets portés par les associations patrimoniales. Et de remercier la municipalité de Bleurville et la communauté de communes des Vosges côté Sud-Ouest pour leur soutien.

Devenir du site. - La question de l'ouverture estivale va se poser l'an prochain : le recrutement d'un guide saisonnier devra être lancé au plus tôt. « Si nous n'avons plus la possibilité d'ouvrir l'abbaye au public, c'est la mort programmée de ce monument historique et ce sera la fin de l'aventure : il y va de la notoriété de notre village » insiste le président. Le 45ème anniversaire du début du sauvetage sera célébré durant l'été 2019 lors d'une journée festive.

L'assemblée générale s'est poursuivie par la conférence donnée par Bernard Pieters sur les conséquences des ondes émises par le compteur Linky et autres appareils générateurs d'ondes électromagnétiques négatives.

Écrire un commentaire

Optionnel