Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bleurville (88) : le compteur Linky est-il dangereux ?

« Les pollutions électromagnétiques peuvent elles provoquer des troubles de santé ? » était le thème de la causerie donnée à l'ancienne abbatiale Saint-Maur par Bernard Pieters, ingénieur en qualité de l’air et en pollutions électromagnétiques, installé en Belgique.

Notre conférencier, après avoir rappelé le contexte biophysique du corps humain dont les cellules utilisent les ondes pour communiquer entre elles, il s'est attaché à démontrer la nocivité de notre environnement qui est de plus en plus saturé d'ondes électromagnétiques artificielles émises par les appareils électriques, les antennes GSM, les téléphones portables, le WiFi, les ordinateurs… et depuis peu le compteur Linky. Pour Bernard Pieters, « ce brouillard d’ondes perturbe déjà un pourcentage non négligeable de la population, des personnes qu’on qualifie d’électro-hyper-sensibles, qui souffrent de troubles de la concentration, du sommeil, de vertiges ou de perturbations cardiaques et hormonales. »

Le compteur Linky, n'a pas, pour le moment, démontré son efficacité : pour B. Pieters, « il ne permet que de faire 1 % de gain d'énergie et c'est surtout un système coûteux avec à la clé l'installation de milliers d'antennes GSM qui vont continuer à saturer l'environnement d'ondes négatives. » Bernard Pieters a démontré, lors d'une expérience réalisée sur un jeune garçon, les effets des ondes émises par un téléphone portable sur l'énergie émise par le corps humain, renforçant ainsi sa démonstration sur les effets négatifs des ondes à polarisation gauche émises par les Linky via les antennes-relais.

Il existe des matériels, fabriqués en Allemagne, qui permettent d'inverser la polarisation énergétique afin de rendre l'énergie positive, produisant une polarisation droite. D'ailleurs, l'Allemagne a refusé de se lancer dans l'installation du compteur Linky, estimant qu'il ne présentait pas suffisamment de garantie de sécurité et surtout... qu'il n'était pas rentable !

En guise de conclusion, notre conférencier a émis une recommandation : renouer avec le savoir énergétique de nos ancêtres et faire un usage modéré et intelligent de nos nouveaux outils de communication !

Écrire un commentaire

Optionnel