Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La déesse du Nonnenfels

À Klang, près de Thionville, dans le nord de la Lorraine se trouve, perdu au fond d'une forêt profonde, un étrange rocher. Connu sous le nom de Nonnenfels, il est orné d'une sculpture représentant une déesse de la fertilité et de l'abondance et qui pourrait dater de l'époque celtique…

Une déesse qui, depuis deux mille ans, contemple le spectacle que lui offre l'humanité. Qu'il s'agisse des cérémonies druidiques ou des fabuleuses chasses du roi Lothaire, de la cruelle famine de 1316 ou de quelques sordides bûchers, des amours du comte d'Hunolstein ou des études archéologiques menées par Charles Abel, la déesse du Nonnenfels a mille anecdotes à raconter. Mille secrets à livrer… Et presque autant de rêves à tisser.

Convaincu que les vieilles pierres peuvent parler pourvu qu'on sache leur prêter l'oreille, Kévin Gœuriot signe ici un roman pétri de simple philosophie. Une sorte de flânerie poétique dans les méandres de l'histoire lorraine, ainsi qu'un un plaidoyer en faveur du patrimoine local.

Originaire du Jarnisy, Kévin Gœuriot enseigne l'histoire-géographie en collège. Spécialiste de l'histoire de la Lorraine, il a déjà publié une série d'articles et d'ouvrages sur le sujet, dont L'année lorraine, une petite histoire des fêtes, coutumes et traditions populaires en Lorraine et Quand la Lorraine sera française. Il est également un acteur engagé dans la promotion du patrimoine et de l'identité régionale.

 

‡ La déesse du Nonnenfels, Kévin Goeuriot, éditions des Paraiges, 2018, 268 p., 18 €.

Écrire un commentaire

Optionnel