Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La vie exemplaire de la femme à barbe - Clémentine Delait (1865-1939)

C’est en 1900, à Thaon-les-Vosges, que Clémentine Delait - née à Chaumousey en 1865 -, suite à un pari avec un client du café qu’elle tient d’une main de fer, se laisse pousser l’admirable barbe qu’elle rase chaque jour depuis ses 18 ans.

Ce fut un succès, un triomphe, on vint de tous les environs pour l’admirer. Clémentine Delait la conservera jusqu’à son dernier souffle, la cajolant et la brossant tous les jours. Appréciée de tous pour sa gentillesse et sa douceur, courtisée mais toujours fidèle à son mari qu’elle aima toute sa vie, pêcheuse de brochets gigantesques dans la Moselle, redoutée des lions qu’elle osa défier à Epinal, forte comme un Hercule, redresseuse de torts dans le petit monde des ivrognes, Clémentine Delait fut un personnage, et quel personnage ! Elle sut faire fructifier son image en multipliant les rencontres avec la presse écrite et en diffusant une multitude de cartes postales à son effigie barbue.

Voici rééditée l’histoire véritable, unique et exemplaire de la plus célèbre femme à barbe de France, écrite d’après les souvenirs et confidences recueillis en 1969 auprès des plus avisés de ses compatriotes vosgiens par François Caradec (1924-2008), écrivain et biographe de Lautréamont, Jarry et Allais, et Jean Nohain (1900-1981), touche-à-tout de talent, célèbre parolier et homme de radio et de télévision.

 

‡ La vie exemplaire de la femme à barbe, Clémentine Delait (1865-1939), François Caradec et Jean Nohain, éditions L'Echappée, 2017, 95 p., ill. (9,50 €).

Écrire un commentaire

Optionnel